Recherche

Abbas El Fassi et Yasmina Baddou condamnés à payer 45 millions de dirhams

25 septembre 2010 - 22h29 - Société

Le Tribunal administratif d’Oujda s’est prononcé cette semaine dans l’affaire d’Aïcha Mokhtari, une Marocaine décédée en août 2009 du cancer faute de soins. Le tribunal a condamné le premier ministre Abbas El Fassi et la ministre de la Santé, Yasmina Badou à 45 millions de dirhams de dommages et intérêts.

Aîcha Mokhtari, dont le cancer avait été diagnostiqué en 2007, suivait un traitement au centre d’oncologie Hassan II d’Oujda. Face à son état, les médecins lui recommandent d’aller se faire soigner en France, mais le visa lui est refusé par le consulat de France à Fès. En cause, un problème d’homonymie. Une Algérienne portant le même nom qu’Aïcha Mokhtari avait déposé une demande visa à Oran qui avait fait l’objet d’un refus. Mais le consulat de France refuse d’avouer son erreur.

Face à ce refus et devant l’inaction du gouvernement marocain, le frère de la jeune femme décide de porter plainte contre l’État en les personnes d’Abbas El Fassi et de Yasmina Baddou pour non assistance à personne en danger. Une plainte similaire a depuis été déposée contre l’État français où Abdelaziz Mokhtari espère également obtenir gain de cause.

Bladi.net

Bladi.net - 2015 - Archives - A Propos - Contact