Recherche

Abdelâdim El Guerrouj refuserait de faire la passation des pouvoirs

25 mai 2015 - 21h55 - Maroc

Abdelâdim El Guerrouj ministre délégué sortant auprès du ministre de l’Education nationale et de la Formation professionnelle aurait refusé de procéder à la passation des pouvoirs avec son successeur Khalid Berjaoui.

C’est la première fois dans l’histoire du Maroc qu’un ministre s’oppose à la passation des pouvoirs. L’ancien ministre n’aurait pas apprécié qu’il soit remercié, alors qu’il croyait avoir déjà traversé la tempête du chocolat.

El Guerrouj s’est réfugié dans la Zaouiya (confrérie) Boutchichiya à Madagh, à environ 10 km de Berkane, son fief natal, où il refuse de répondre aux appels téléphoniques de Mohand Laenser, patron de son parti le Mouvement Populaire et de membres du bureau politique, pour qu’il vienne à Rabat pour la passation des pouvoirs avec son successeur nommé par le roi Mohammed VI.

Le haraki lâché par ses pairs après le scandale du chocolat assiste à des veillées religieuses dans la confrérie, très influente dans la région de l’oriental.

L’ancien ministre n’est pas là uniquement pour se ressourcer, mais également pour préparer son retour sur la scène politique à l’occasion des prochaines échéances électorales communales à Berkane, probablement sous d’autres couleurs politiques, mais certainement avec l’appui de la confrérie dont il est proche du côté de sa mère.

Bladi.net

Bladi.net - 2017 - Archives - A Propos - Contact