>

Abus sexuels confirmés du contingent marocain en Côte d’Ivoire

24 juillet 2007 - 03h16
Abus sexuels confirmés du contingent marocain en Côte d'Ivoire

Des abus sexuels "avérés" ont été commis par des Casques bleus marocains de l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire, a indiqué lundi cette dernière, tout en précisant que les résultats complets de l’enquête doivent être prochainement confirmés par l’ONU.

Suspension

"Il y a eu une enquête interne qui a avéré des faits, mais nous attendons encore les résultats de l’enquête approfondie menée par notre Bureau des services de contrôle interne (BSCI), qui restent à confirmer" a déclaré la porte-parole de l’ONUCI, Margarita Amodéo. "Les enquêteurs sont en train de rassembler tous les éléments", a ajouté Mme Amodéo, en précisant que l’enquête concerne "plusieurs dizaines" de soldats et qu’il "y a des mineurs" parmi les victimes présumées. L’ONUCI avait annoncé samedi la suspension de "toutes les activités" d’un contingent de Casques bleus marocains basés à Bouaké (centre) et son confinement dans sa base à la suite d’une "enquête interne" sur de "nombreux" cas d’abus sexuels qu’ils auraient perpétrés sur la population locale.

Contingent confiné

L’Onuci a démarré une enquête interne "il y a plusieurs mois", après que les soldats marocains basés à Bouaké (centre) eurent été accusés d’exploitation et d’abus sexuels sur la population locale, a indiqué Mme Amodéo. Le BSCI de l’ONU a ensuite pris le relais pour prendre des mesures mener une "enquête complète", encore en cours, a-t-elle ajouté. Devant "la gravité des allégations" et à la suite de l’enquête menée par l’ONUCI, les Nations Unies ont toutefois décidé de confiner le contingent marocain dans sa base, qu’il ne quitte plus que pour des "activités essentielles ou logistiques". "Il s’agit d’une mesure préventive", a précisé Mme Amodéo, en rappelant la volonté de l’ONU de faire preuve d’une "tolérance zéro" envers de tels actes. "Dès que les faits seront confirmés, les personnes concernées seront rapatriées dans leurs pays pour y être jugées par les autorités militaires compétentes", a-t-elle ajouté.

Opération "Licorne"

Les associations ivoiriennes de défense des droits de l’Homme ont unanimement exprimé lundi leur "indignation" dans cette affaire. "C’est un scandale ! Il est difficilement acceptable que les troupes venues en Côte d’Ivoire pour empêcher des actes attentatoires à la dignité humaine, se rendent eux-mêmes coupables de tels actes", a ainsi déploré Drissa Traoré, président du Mouvement ivoirien des droits de l’Homme (MIDH). Les Casques bleus de l’ONUCI sont chargés depuis 2004, avec près de 3.000 soldats français de l’opération "Licorne", de surveiller le cessez-le-feu entre le nord et le sud ivoirien, séparés depuis une tentative de coup d’Etat en septembre 2002.

Le contingent marocain qui compte 732 hommes, est le deuxième de l’ONUCI en effectifs, après celui du Bangladesh. Il s’agit de la première enquête interne de l’ONU sur des cas d’abus sexuels depuis son déploiement en Côte d’Ivoire.

Belga

-



Ces articles peuvent vous intéresser
Rachida Khalil et son mari Henri Proglio (patron d'EDF) soupçonnés de trafic d'influenceRachida Khalil et son mari Henri Proglio (patron d’EDF) soupçonnés de trafic d’influence
Il y a un peu plus d’un an, on célébrait leur mariage. Aujourd’hui, ils intéressent la justice. En effet, le parquet de Paris enquête sur un possible...
Le Roi Mohammed VI et le prince Moulay Hicham en même temps à l'aéroport de CasablancaLe Roi Mohammed VI et le prince Moulay Hicham en même temps à l’aéroport de Casablanca
Le Roi Mohammed VI et le prince Moulay Hicham, cousin germain du Souverain marocain, auraient failli se croiser vendredi à l’aéroport de Casablanca....
Disparition d'El Nene : les contrôles aux frontières renforcésDisparition d’El Nene : les contrôles aux frontières renforcés
Le poste-frontière de Tarajal séparant le Maroc de la ville autonome de Sebta est sous haute surveillance, aussi bien du côté marocain que du côté...
Effondrement d'immeubles à Casablanca : Magouilles et petits arrangementsEffondrement d’immeubles à Casablanca : Magouilles et petits arrangements
Un responsable de l’Agence urbaine de Casablanca a fait bénéficier une personne de son entourage d’un appartement, en glissant son nom sur la liste...
"El Nene", le plus grand narcotrafiquant marocain, aurait été assassiné"El Nene", le plus grand narcotrafiquant marocain, aurait été assassiné
Mohamed Taieb, dit Mohamed El Ouazzani, alias « El Nene », l’un des plus grands narcotrafiquants d’origine marocaine, aurait été victime d’un...
L'acquisition par le Maroc de deux satellites d'observation inquiète l'EspagneL’acquisition par le Maroc de deux satellites d’observation inquiète l’Espagne
Le Maroc vient de commander deux satellites d’observation auprès des entreprises françaises Thales et Airbus. Ces derniers satellites espions...


Les rubriques de Bladi.net

MarocSport Marocains du mondeMondeSociétéPhotos du MarocRecettes de cuisine marocaine

Bladi.net

Qui sommes-nous?
Notre équipe
Charte de confidentialité
ContactPublicité
› Bladi.net c'est aussi Bladna.nl pour les néerlandophones
› Bladi.net : 2002 - 2014