>

La SNRT lance « Aflam TV »

1er juin 2008 - 16h19
La SNRT lance « Aflam TV »

Le champ audiovisuel marocain s’étoffe. La SNRT (Société nationale de radiodiffusion et de télévision) vient de lancer une nouvelle chaîne, « Aflam TV », qui démarre ses programmes à partir du samedi 31 mai à 7h du matin. A cette occasion, la chaîne a organisé, mercredi dernier à Casablanca, une soirée d’inauguration, où tout son staff était présent, en plus de nombreuses personnalités.

Dédiée exclusivement à la fiction cinématographique (longs et courts métrages nationaux et internationaux, feuilletons, séries, pièces de théâtre…), Aflam TV diffusera en continu 24h sur 24.

Cette sixième chaîne publique marocaine vient s’ajouter aux cinq déjà existantes : Al Aoula, 2M, Arrabiâa (chaîne éducative et culturelle), Assadissa (chaîne religieuse) et Arriyadia (chaîne sportive).

Aflam TV sera diffusée exclusivement sur la TNT, sans nécessité d’abonnement. Pour la capter, il suffit d’acheter un téléviseur doté d’un tunnel TNT ou un récepteur, disponible sur le marché au prix de 400 DH.

D’après El Alami Khallouki, directeur central de la production et des programmes à la SNRT, « la qualité de son et d’image sera excellente, et nous espérons que la création de ce produit d’appel favorisera une meilleure pénétration de la TNT dans les foyers marocains ».

Aflam TV fera la part belle à la production cinématographique marocaine. « Elle vise à faire découvrir au téléspectateur le cinéma marocain dans toute sa diversité, en programmant des œuvres récentes, mais aussi d’anciennes productions cultes », indique Khallouki. Outre le cinéma marocain, Aflam TV ambitionne aussi d’offrir au téléspectateur un cinéma étranger de qualité, issu de tous les horizons : arabe bien entendu, mais aussi indien, américain, français, japonais, chinois, coréen, thaïlandais… En fait, il y en aura pour tous les goûts. Certaines œuvres seront proposées en version originale, avec un sous-titrage.

En tout, Aflam TV proposera chaque mois plus de 56 nouveaux films, comprenant au moins 4 films et deux pièces de théâtre marocains, ainsi que des films indiens, arabes, internationaux doublés en français ou en VO. Trois feuilletons (marocain, égyptien, mexicain) et deux sitcoms (un marocain et un égyptien) seront également programmés chaque mois. Des films pour enfants et adolescents seront au menu les samedis et dimanches.

A noter que la SNRT a puisé dans ses ressources propres pour financer le lancement de cette chaîne. « L’Etat n’a pas déboursé un centime pour la création d’Aflam. Mais nous espérons que les négociations en cours donneront lieu à des subventions étatiques », déclare El Alami Khallouki.

Source : L’Economiste - Nadia Belkhayat

- Par: Bladi.net



Ces articles peuvent vous intéresser
Le Maroc, première force aérienne en Afrique du nordLe Maroc, première force aérienne en Afrique du nord
L’armée marocaine possède la plus importante, sinon la meilleure force aérienne de l’Afrique du nord. Le constat dressé par la revue spécialisée "Air...
La Marocaine Sanaa Hamri signe une pétition de soutien à IsraëlLa Marocaine Sanaa Hamri signe une pétition de soutien à Israël
La productrice et réalisatrice marocaine Sanaa Hamri vient de signer, avec plus de 200 stars hollywoodiennes, dont Sylvester Stallone ou encore...
Marine Le Pen s'attaque encore une fois à la double nationalitéMarine Le Pen s’attaque encore une fois à la double nationalité
"Il faut maintenant mettre fin à la double nationalité. Il faut choisir : on est Algérien ou Français, Marocain ou Français, mais on ne peut pas être...
Arabie Saoudite : un bébé marocain de 5 mois tué par balleArabie Saoudite : un bébé marocain de 5 mois tué par balle
Un bébé de 5 mois d’origine marocaine a été tué à Khamis Mushayt, dans le sud-ouest de l’Arabie Saoudite, alors qu’il était en compagnie de ses parents...
140.000 dirhams pour une grâce royale140.000 dirhams pour une grâce royale
Un nouveau scandale secoue l’administration pénitentiaire marocaine. Deux hauts responsables du centre pénitentiaire de l’Oudaya, à Marrakech, sont...
Ramadan, sexe et fatwas !Ramadan, sexe et fatwas !
Si un homme et son épouse font l’amour lors du "shour", dernier repas avant d’entamer le jeûne à l’aube, ils peuvent poursuivre leurs ébats sexuels, et...


Les rubriques de Bladi.net

MarocSport Marocains du mondeMondeSociétéPhotos du MarocRecettes de cuisine marocaine

Bladi.net

Qui sommes-nous?
Notre équipe
Charte de confidentialité
ContactPublicité
› Bladi.net c'est aussi Bladna.nl pour les néerlandophones
› Bladi.net : 2002 - 2014