Recherche

Ali Lmrabet condamné en appel à 3 ans de prison ferme

18 juin 2003 - 12h57 - Maroc

Le journaliste et satiriste franco-marocain Ali Lamrabet a été condamné par la cour d’appel de Rabat à trois ans de prison ferme. Il a notamment été reconnu coupable d’ »outrage à la personne du roi », et ses deux journaux ont été interdits.

La cour d’appel a réduit d’un an la peine de quatre ans de prison prononcée en première instance le 21 mai. Mais elle a maintenu l’interdiction des hebdomadaires « Demain Magazine » et « Doumane » (arabophone) ainsi que l’amende de 20 000 dirhams d’amende, soit 3100 francs environ.
Ali Lamrabet, qui n’était pas présent à la cour d’appel, est « déterminé » à poursuivre la grève de la faim qu’il observe depuis le 6 mai, a déclaré l’un de ses avocats, Abderrahim Jamaï. Ce dernier a rappelé que son client se trouvait dans un « grave état de santé ».
Le journaliste satirique, qui est le correspondant au Maroc de l’organisation Reporters sans Frontières RSF), a été condamné pour « outrage à la personne du roi », pour atteinte au « régime monarchique » et atteinte à « l’intégrité » territoriale du pays.

ATS

Bladi.net

Bladi.net - 2015 - Archives - A Propos - Contact