Recherche

Badou Zaki, le mal-aimé

14 mars 2008 - 22h16 - Sport

Décidément, le feuilleton aussi désolant que navet du sélectionneur national n’est pas encore arrivé à son épisode final. A notre grand dam à tous. Le tout dernier report à l’improviste de la réunion du bureau fédéral en dit long, alors qu’elle était prévue en principe mardi dernier avec deux points à l’ordre du jour : encadrement de l’équipe nationale et présentation et validation de l’étude de restructuration de la FRMF.

Un ajournement qui traduit de manière explicite la cacophonie qui règne dans la demeure, mais qui laisse croire que le maître des lieux, le président de la FRMF, Housni Benslimane, n’aime point être mis devant le fait accompli. Un Badou Zaki, fortement soutenu par certains milieux, ne peut s’imposer d’un clic comme nouvel entraîneur de l’équipe nationale. Partant de là, tout ajournement semble aller dans le sens de l’écartement de la piste de Zaki que bon nombre de fédéraux ne portent pas trop dans leur coeur.

Même si certains d’entre eux ont voulu que cette page soit tournée au plus vite, surtout qu’ils n’assument aucune responsabilité quant à l’éventuel retour de Badou Zaki. Laissant le soin de choisir le sélectionneur aux autresparties, une stratégie susceptible de mettre à l’abri les membres fédéraux qui s’accrochent comme ils peuvent à leurs fauteuils douillets.

Sauf qu’aux dernières nouvelles, à caractère non officiel, précision oblige, l’on avance que la liste des six postulants du terroir sera abandonnée au profit d’un technicien étranger. Et le voyage en dehors du Maroc d’Aouzal y serait pour quelque chose.

Source : Libération - Mohamed Bouarab

Bladi.net

Bladi.net - 2015 - Archives - A Propos - Contact