Recherche

Belgrade retire sa reconnaissance à la RASD

27 octobre 2004 - 10h11 - Maroc

La Fédération de Serbie-Monténégro (ex-Yougoslavie) a retiré mardi sa reconnaissance de la République Arabe Sahraouie Démocratique (RASD, autoproclamée en 1975), rapporte l’agence marocaine MAP.

« Nous sommes contre l’établissement d’un soi-disant Etat sur le territoire d’un autre Etat souverain et indépendant », a déclaré mardi à Belgrade le ministre des Affaires Etrangères de Serbie-Monténégro, Vuk Draskovic, cité par la MAP.
Cette annonce a été faite à l’occasion d’une visite officielle du chef de la diplomatie marocaine, Mohamed Benaïssa. « La souveraineté et l’intégrité territoriale du Maroc ont et auront l’appui total de mon pays », a ajouté M. Draskovic.
L’ex-Yougoslavie avait reconnu officiellement la RASD en 1984.
Autoproclamée par les rebelles du Front Polisario, qui milite pour l’indépendance du Sahara-Occidental, un territoire annexé par le Maroc en 1975, la RASD est encore reconnue par une quarantaine d’Etats, majoritairement africains. Plusieurs pays, dont l’Inde, ont néanmoins retiré ou gelé cette reconnaissance ces dernières années, admettant de facto la souveraineté du Maroc sur ce territoire contesté.
La RASD, notamment soutenue par l’Algérie, qui arme et héberge les rebelles du Polisario, a toutefois bénéficié en septembre de la reconnaissance de l’Afrique du Sud, « une décision surprenante et à contre-courant de l’Histoire », selon Rabat.
Le Conseil de Sécurité doit se prononcer à la fin octobre sur le rôle et le mandat des Nations Unies pour trouver une solution à ce conflit qui paralyse depuis près de 30 ans l’intégration régionale et politique du Maghreb. AP

Afp

Bladi.net

Bladi.net - 2015 - Archives - A Propos - Contact