>

Sidi Moumen perd son Grand stade

31 juillet 2010 - 21h27
Sidi Moumen perd son Grand stade

Sidi Moumen, un nom tristement célèbre à travers le monde, car c’est de ce bidonville de 40 km² qui abrite quelques 300.000 habitants, que sont originaires les 11 jeunes kamikazes responsables des attentats du 16 mai 2003 qui avaient fait 41 morts à Casablanca. Évènements, qui vont ouvrir les yeux des autorités marocaines et de la société civile sur la réalité désastreuse de gens en marge de la vie.

C’est en 2007 que le Roi Mohammed VI ordonnera la construction d’un stade de football ultramoderne à Sidi Moumen. Une enveloppe de deux milliards de dirhams a été consacrée à cette infrastructure sportive d’une capacité de 70.000 places, voulue comme un symbole pour métamorphoser Karyan Thomas, lui donner une dimension socio-économique susceptible d’effacer cette image qui lui colle à la peau et par la même occasion, éviter la paralysie qui frôle la catastrophe dans laquelle sombre Casablanca à chaque fois qu’il y a un match au stade Mohammed V.

Mais finalement, le projet a été gelé et c’est certainement à Tit Mellil en dehors de Casablanca, en partant vers Rabat, que verra le jour le stade tant rêvé.

Entre temps la vie continue à Sidi Moumen. Les habitants ont été recasés dans des immeubles couleur beige, au lieu des baraquements en tôle ondulée qui s’étendaient à perte de vue. Plusieurs personnes regrettent ce projet, mais sont satisfaites de la dynamique dans laquelle a été engagé Sidi Moumen, où le centre des initiatives associatives, inauguré en 2007, offre plusieurs formations en secourisme, kinésithérapie, comptabilité, infographie, électricité, plomberie, … , aux jeunes.

En plus du plan de mise à niveau lancé par le roi Mohammed VI en 2007, pour une enveloppe de 180.000 €, plusieurs ONG injectent de l’argent et s’activent dans le quartier pour le sortir de son marasme selon le journal d’informations La Croix.

Et au lieu du stade, c’est à partir de Sidi Moumen que sera lancé fin 2012 le futur tramway de Casablanca qui reliera le quartier au reste de la ville, ouvrant grandes les portes de Casablanca aux jeunes de Sidi Moumen.

- Par: Jalil Laaboudi


Ces articles peuvent vous intéresser
La jeune femme la plus puissante d'Afrique est MarocaineLa jeune femme la plus puissante d’Afrique est Marocaine
Le magazine américain Forbes vient d’établir la liste des 20 jeunes femmes les plus puissantes d’Afrique. Une Marocaine est dans le classement et...
Vidéo : la plus belle fille arabe est MarocaineVidéo : la plus belle fille arabe est Marocaine
Chourouk Chelouati, élue récemment Miss monde arabe 2014, a accordé à la chaîne Arabiya un entretien où elle parle de sa participation au concours de...
Le Maroc parmi les meilleures destinations pour le surfLe Maroc parmi les meilleures destinations pour le surf
Le Maroc, première destination touristique d’Afrique avec plus de 10 millions de touristes par an, vient d’être élu par GrindTV, l’une des références...
Une Marocaine condamnée à mort pour avoir brûlé vif son mari violentUne Marocaine condamnée à mort pour avoir brûlé vif son mari violent
Victime de violences conjugales depuis des années, une femme a fini par brûler vif son mari. Cette semaine, le tribunal d’El Jadida l’a condamnée à...
Algérie : Abdelaziz Belkhadem limogé à cause de ses visites secrètes au MarocAlgérie : Abdelaziz Belkhadem limogé à cause de ses visites secrètes au Maroc
On en sait enfin un peu plus sur l’éviction d’Abdelaziz Belkhadem par le président algérien Abdelaziz Bouteflika le 26 août dernier. L’ancien ministre...
Voici les salaires des ministres marocainsVoici les salaires des ministres marocains
Dans une "opération de transparence", le ministre délégué auprès du ministre de l’Économie et des Finances, chargé du Budget, Driss El Azami, vient de...


Les rubriques de Bladi.net

MarocSport Marocains du mondeMondeSociétéPhotos du MarocRecettes de cuisine marocaine

Bladi.net

Qui sommes-nous?
Notre équipe
Charte de confidentialité
ContactPublicité
› Bladi.net c'est aussi Bladna.nl pour les néerlandophones
› Bladi.net : 2002 - 2014