>

Sidi Moumen perd son Grand stade

31 juillet 2010 - 21h27
Sidi Moumen perd son Grand stade

Sidi Moumen, un nom tristement célèbre à travers le monde, car c’est de ce bidonville de 40 km² qui abrite quelques 300.000 habitants, que sont originaires les 11 jeunes kamikazes responsables des attentats du 16 mai 2003 qui avaient fait 41 morts à Casablanca. Évènements, qui vont ouvrir les yeux des autorités marocaines et de la société civile sur la réalité désastreuse de gens en marge de la vie.

C’est en 2007 que le Roi Mohammed VI ordonnera la construction d’un stade de football ultramoderne à Sidi Moumen. Une enveloppe de deux milliards de dirhams a été consacrée à cette infrastructure sportive d’une capacité de 70.000 places, voulue comme un symbole pour métamorphoser Karyan Thomas, lui donner une dimension socio-économique susceptible d’effacer cette image qui lui colle à la peau et par la même occasion, éviter la paralysie qui frôle la catastrophe dans laquelle sombre Casablanca à chaque fois qu’il y a un match au stade Mohammed V.

Mais finalement, le projet a été gelé et c’est certainement à Tit Mellil en dehors de Casablanca, en partant vers Rabat, que verra le jour le stade tant rêvé.

Entre temps la vie continue à Sidi Moumen. Les habitants ont été recasés dans des immeubles couleur beige, au lieu des baraquements en tôle ondulée qui s’étendaient à perte de vue. Plusieurs personnes regrettent ce projet, mais sont satisfaites de la dynamique dans laquelle a été engagé Sidi Moumen, où le centre des initiatives associatives, inauguré en 2007, offre plusieurs formations en secourisme, kinésithérapie, comptabilité, infographie, électricité, plomberie, … , aux jeunes.

En plus du plan de mise à niveau lancé par le roi Mohammed VI en 2007, pour une enveloppe de 180.000 €, plusieurs ONG injectent de l’argent et s’activent dans le quartier pour le sortir de son marasme selon le journal d’informations La Croix.

Et au lieu du stade, c’est à partir de Sidi Moumen que sera lancé fin 2012 le futur tramway de Casablanca qui reliera le quartier au reste de la ville, ouvrant grandes les portes de Casablanca aux jeunes de Sidi Moumen.

- Par: Jalil Laaboudi


Ces articles peuvent vous intéresser
Espagne : Deux Marocaines blessées grièvement pour une histoire de dotEspagne : Deux Marocaines blessées grièvement pour une histoire de dot
Deux Marocaines, une mère et sa fille, ont été grièvement blessées en début de semaine à Maresme, dans le nord de l’Espagne, après avoir été...
Les aéroports de Casablanca et Marrakech parmi les pires aéroports au mondeLes aéroports de Casablanca et Marrakech parmi les pires aéroports au monde
L’aéroport international Mohammed V de Casablanca et celui de Marrakech-Menara figurent parmi les pires aéroports au monde dans un classement dominé...
Badr Hari : Patrice Quarteron en ligne de mireBadr Hari : Patrice Quarteron en ligne de mire
Vécue par beaucoup de Marocains comme une humiliation, l’annulation du combat qui devait opposer en octobre dernier le champion marocain Badr Hari...
Charlie Hebdo interdit au MarocCharlie Hebdo interdit au Maroc
Comme prévu, le nouveau numéro post-attentat de Charlie Hebdo vient de sortir en France et dans plus d’une vingtaine de pays. Au Maroc, ne le...
Photos : rencontre entre Mohammed VI et Recep Tayyip ErdoganPhotos : rencontre entre Mohammed VI et Recep Tayyip Erdogan
Deux photos de la rencontre entre le Roi Mohammed VI et Recep Tayyip Erdogan ont été publiées hier par l’agence officielle MAP. De nouveaux clichés...
Abdelhamid Abaaoud, ennemi public n°1 en BelgiqueAbdelhamid Abaaoud, ennemi public n°1 en Belgique
Le chef de la cellule djihadiste démantelée jeudi à Verviers, en Belgique, serait Abdelhamid Abaaoud, un Belge d’origine marocaine, dit Abou Omar...


Les rubriques de Bladi.net

MarocSport Marocains du mondeMondeSociétéPhotos du MarocRecettes de cuisine marocaine

Bladi.net

Qui sommes-nous?
Notre équipe
Charte de confidentialité
ContactPublicité
› Bladi.net c'est aussi Bladna.nl pour les néerlandophones
› Bladi.net : 2002 - 2015