Recherche

Chamakh aura été l’homme providentiel des Girondins

15 août 2005 - 19h57 - Sport

Bordeaux a confirmé son succès à Marseille en s’imposant à domicile face à Nancy (1-0). Un but de Chamakh à la 5e minute aura suffi aux Girondins pour enlever la mise. Le promu, comme contre Monaco, a encore une fois été victime de son manque de réalisme et d’attention.

« Notre objectif n’est pas de faire oublier la saison dernière, notre objectif est d’essayer de prendre trois points à chaque match ». Ricardo n’avait pas envie de repenser aux difficultés éprouvées par les Girondins à domicile l’an passé (5 victoires en 19 matches), au moment de recevoir Nancy. Forts de leur beau succès acquis à Marseille en ouverture (0-2), les Bordelais se devaient de confirmer ce bon résultat devant le public de Chaban-Delmas face au promu nancéien, victime de son manque de réalisme contre Monaco (0-1). Mission accomplie même si la victoire des hommes au scapulaire a été acquise dans la douleur (1-0).

Chamakh dès la 5e
Les protégés de Ricardo exauçaient pourtant rapidement les vœux de leur entraîneur en ouvrant le score dès la 5e minute par Chamakh. Suite à un corner de Cheyrou dégagé de la tête par un joueur lorrain, Faubert récupérait la balle à une quarantaine de mètres du but et servait idéalement le Marocain dans le dos d’une défense nancéienne qui avait tardé à remonter. L’avant-centre ne ratait pas l’offrande en exécutant une petite pichenette au-dessus de Bracigliano (1-0,5e). 1-0 après cinq minutes de jeu, ça ne pouvait pas mieux commencer pour les Girondins. Un avantage qui permettait à Bordeaux de s’installer dans un certain confort, en attendant tranquillement son adversaire pour mieux le contrer.

A l’inverse, les joueurs de Pablo Correa, qui avaient déjà essuyé la même déception contre Monaco, ne pouvaient s’en prendre qu’à eux-mêmes. Désormais obligés de faire le jeu, les coéquipiers de Duchemin peinaient toutefois à se créer des opportunités vraiment dangereuses. Plutôt agressive dans les duels et efficace dans la récupération, l’ASNL péchait surtout d’un manque de spontanéité et de vitesse de transmission à l’approche des trente derniers mètres. Il s’en fallait même d’un rien pour que Darcheville ne profite d’une nouvelle boulette d’un défenseur nancéien, en l’occurrence Puygrenier, dont la tête en retrait trop molle échouait sur le Guyanais. Après avoir évité Bracigliano, l’attaquant se déportait un peu trop sur la droite et ne pouvait redresser le cuir (28e). [...]

Sport24.com

Bladi.net

Bladi.net - 2015 - Archives - A Propos - Contact