>

Visite technique automobile : Enfin des contrôles crédibles

28 novembre 2007 - 18h03
Visite technique automobile : Enfin des contrôles crédibles

Le secteur de la visite technique, dont on a longtemps dénoncé le laxisme favorisant la multiplication des accidents de la route, entame enfin sa révolution. Il faut dire que l’arrivée de deux opérateurs internationaux, l’allemand Dekra et le suisse SGS, qui seront opérationnels dans moins d’un an, va changer la donne. Les deux opérateurs se sont engagés à construire pour le premier 37 centres avec une centaine de lignes de contrôle et pour le second 40 centres avec 118 lignes aux standards internationaux. Le tout pour un investissement total dépassant le milliard de dirhams avec, à la clé, la création d’un total de 1.233 emplois directs sur cinq ans.

La visite passe à 200 DH

A l’origine de ce programme, des opérations d’audit par le Centre national d’essais et d’homologation (CNEH) des Centres de visite technique (CVT). Sur les 184 existants au Maroc, aucun n’avait été jugé conforme. Un délai de six mois leur avait alors été accordé pour se mettre aux normes. Au bout de ce délai, le tiers des CVT s’était remis à niveau, un tiers s’était conformé mais seulement pour les voitures légères et un tiers avait été fermé.

Signalons que, depuis décembre 2006, un autre cahier des charges introduisant de nouveaux critères a été mis au point. Il porte, entre autres obligations, sur l’utilisation de l’informatique pour assurer la traçabilité de la visite subie par le véhicule, avec identification du centre, de l’agent visiteur, etc. Des données destinées à être transférées en temps réel au CNEH. Un manuel détaillant les contrôles et codifiant les défaillances techniques des véhicules est par ailleurs en cours d’élaboration pour standardiser les contrôles.

En outre, les CVT ont été autorisés, et même encouragés à se regrouper en réseaux d’une taille minimale de 30, soit 75 lignes de contrôle, avec un réseau informatique contrôlé et piloté par le CNEH. Les deux opérateurs internationaux peuvent prendre sous leurs ailes les centres qui se seraient conformés aux normes et leur donner leur label.

Sur le plan des ressources humaines, un changement également. Chaque CVT a dû recruter un chef de centre qualifié et responsable, et subissant chaque année une formation continue suivant un cursus validé par le CNEH.

Enfin, les prix des prestations des contrôles techniques ont été révisés : 200 DH pour les véhicules de moins de 3,5 tonnes, 350 DH pour les moins de 15 tonnes et 400 DH pour les plus de 15 tonnes et les autocars.

La vie éco - M.M.

- Par: Bladi.net



Ces articles peuvent vous intéresser
Maroc : une autoroute reliant le sud du Maroc et la MauritanieMaroc : une autoroute reliant le sud du Maroc et la Mauritanie
Le ministère du Transport et de l’Équipement prévoit la construction d’une autoroute reliant la ville de Guelmim (sud du Maroc) et la ville de...
Insolite : des Egyptiens prêtent allégeance au roi Mohammed VIInsolite : des Egyptiens prêtent allégeance au roi Mohammed VI
Des facebookiens (apparemment des Égyptiens) ont créé, vendredi, une page sur Facebook intitulée "Nous sommes des jeunes Egyptiens, nous prêtons...
Les Etats-Unis offrent au Maroc 150 Hummer militaires peu avant la visite de Mohammed VI en RussieLes Etats-Unis offrent au Maroc 150 Hummer militaires peu avant la visite de Mohammed VI en Russie
L’armée américaine a proposé aux Forces Armées Royales 150 véhicules militaires "Hummer", des plates-formes de tir, ainsi que d’autres équipements...
Disparition d'El Nene : les contrôles aux frontières renforcésDisparition d’El Nene : les contrôles aux frontières renforcés
Le poste-frontière de Tarajal séparant le Maroc de la ville autonome de Sebta est sous haute surveillance, aussi bien du côté marocain que du côté...
Rapport américain : le Maroc a frôlé la catastrophe nucléaireRapport américain : le Maroc a frôlé la catastrophe nucléaire
Le Maroc aurait frôlé la catastrophe nucléaire si l’on en croit un rapport top secret du ministère de la Défense américain divulgué récemment....
Après un appel à "Baba" Mohammed VI, la jeune Rasha va regagner le MarocAprès un appel à "Baba" Mohammed VI, la jeune Rasha va regagner le Maroc
La petite Rasha Ayman Koujan pourra enfin rejoindre le Maroc. Issue d’un mariage mixte entre une Marocaine et un Syrien, la fillette a été...


Les rubriques de Bladi.net

MarocSport Marocains du mondeMondeSociétéPhotos du MarocRecettes de cuisine marocaine

Bladi.net

Qui sommes-nous?
Notre équipe
Charte de confidentialité
ContactPublicité
› Bladi.net c'est aussi Bladna.nl pour les néerlandophones
› Bladi.net : 2002 - 2014