>

Immobilier : La chasse au noir s’organise

1er décembre 2008 - 09h13
Immobilier : La chasse au noir s'organise

Redorer le blason de la profession, rétablir la confiance entre acquéreur et promoteur et normaliser les relations avec l’administration. Voilà un triple objectif pour la Fédération nationale des promoteurs immobiliers (FNPI) qui cherche à améliorer l’image du secteur.

Pour cela, elle s’engage à plus de transparence, de responsabilité et de respect des lois et textes réglementaires. C’est, en effet, autour de ces « engagements » que tourne la charte d’éthique et de déontologie de la profession, signée mercredi 26 novembre, en présence de Taoufiq Hejira, ministre de l’Habitat, My Abdelhafid Elalamy, président de la CGEM et Youssef Ibn Mansour, président de la FNPI. C’était lors de l’inauguration de la première édition du Salon international de l’immobilier et de l’investissement Medestate 2008. Organisé par la Fédération et Formatiscom, celui-ci se poursuivra jusqu’au 29 novembre au Parc des expositions à Casablanca. Plus de 150 exposants et plus de 35 pays participants sont au rendez-vous.

Medestate accueille en plus des institutionnels, de grands groupes de promotion immobilière nationaux (Addoha, Alliances développement, groupe Jamaï…) et étrangers présents au Maroc. L’idée est de favoriser des rencontres entre professionnels (B to B), d’une part, et avec les clients potentiels (B to C), d’autre part.

Au vu du programme des ateliers et conférences et de la liste des participants, la manifestation promet d’être riche en événements et opportunités. Medestate prévoit, en effet, des conférences animées par des experts internationaux qui débattront des thématiques d’actualité telles que les perspectives de l’immobilier, la formation-insertion et l’accompagnement des métiers, les enjeux de la labellisation et de la certification pour le secteur de l’immobilier…

Un avant-goût a d’ailleurs été donné avec la signature, dès le lancement, de la charte d’éthique de la profession qui constitue l’un des moments forts de cette première édition. « Cette charte est une valeur ajoutée pour la profession. Elle constitue une assise solide lui permettant de rétablir la confiance entre les différentes parties », affirme le ministre de l’Habitat. Une confiance qui s’est détériorée au fil des ans par manque de transparence et la pratique du noir. « Mais, la professionnalisation du secteur et l’engagement de ses opérateurs à plus de transparence constitue un grand pas », affirme Saïd Sekkat, secrétaire général de la FNPI. Un comité de veille et de vigilance, composé de représentants institutionnels, ONG, professionnels, sera mis en place par la FNPI pour assurer le respect et garantir l’application des valeurs de la charte.

Source : L’Economiste - Khadija El Hassani

- Par: Bladi.net


Ces articles peuvent vous intéresser
Faute de moyens, le petit Imran, découvert dans une valise, sera enterré à MalagaFaute de moyens, le petit Imran, découvert dans une valise, sera enterré à Malaga
Le petit Imran, dont le cadavre a été retrouvé dans une valise, sera finalement enterré à Malaga, dans le sud de l’Espagne. Sa famille maternelle n’a...
Ce que prévoyait le terroriste algérien arrêté au MarocCe que prévoyait le terroriste algérien arrêté au Maroc
Quelques jours après l’arrestation dans la région d’Oujda du ressortissant algérien lié à l’organisation de l’Etat islamique, le ministre de l’Intérieur...
En représailles contre les pays-Bas, le Maroc annule une subvention d'un million d'eurosEn représailles contre les pays-Bas, le Maroc annule une subvention d’un million d’euros
Le Tropenmuseum (musée tropical) d’Amsterdam aux Pays-Bas pourrait perdre une subvention d’un million d’euros promise par le Maroc. Cette décision...
Maroc : les motardes de police arriventMaroc : les motardes de police arrivent
Il faudra vous habituer dans les prochaines semaines à croiser les motardes de police sur les routes marocaines. Une première promotion de...
N'ayant rien à manger, deux familles marocaines demandent à être emprisonnéesN’ayant rien à manger, deux familles marocaines demandent à être emprisonnées
Deux familles marocaines ont envoyé une lettre au procureur du Roi de la ville de Bouarfa, dans le sud-est du pays, demandant à être emprisonnées à...
Le Roi Mohammed VI répond favorablement à Valérie RhabaLe Roi Mohammed VI répond favorablement à Valérie Rhaba
Le Roi Mohammed VI a décidé de répondre favorablement à la demande de la ressortissante française qui souhaite récupérer ses deux enfants actuellement...


Les rubriques de Bladi.net

MarocSport Marocains du mondeMondeSociétéPhotos du MarocRecettes de cuisine marocaine

Bladi.net

Qui sommes-nous?
Notre équipe
Charte de confidentialité
ContactPublicité
› Bladi.net c'est aussi Bladna.nl pour les néerlandophones
› Bladi.net : 2002 - 2014