>

Corse : Le calvaire des Marocains se poursuit

20 septembre 2004 - 23h05
Corse : Le calvaire des Marocains se poursuit

Rien ne va plus pour les Marocains de Corse. Les termes du communiqué, diffusé au mois d’août, par un groupuscule nommé Clandestini Corsi, prennent un sens inquiétant après l’assassinat d’un Marocain, vendredi, à Ajaccio. Le communiqué qualifiait de « racaille » les émigrés et affirmait : « Nous sommes en droit de ne pas accepter ce type de population et les plus réticents seront éliminés physiquement ».

C’est désormais chose faite avec l’assassinat en plein jour par cinq balles, dont l’une à bout portant sous le menton, d’un pompiste marocain d’une station-service Esso. Le meurtre a été commis par deux hommes à moto. Ils portaient des casques. Même si l’origine raciste de cet acte n’a pas encore été confirmée, la vague de violences contre la communauté maghrébine, formée principalement de Marocains, porte à privilégier la piste du crime raciste.
Dans la nuit de vendredi à samedi, le véhicule de fonction d’un employé du consulat du Maroc, garé devant son domicile, a fait l’objet d’une tentative d’attentat, à Biguglia, commune située au sud de Bastia. La charge explosive avait été placée dans un extincteur, glissé sous le véhicule. Ce n’est pas le premier acte raciste qui vise ce consulat. En mai dernier, le drapeau marocain avait été enlevé et brûlé.
Ce consulat a aussi fait l’objet d’une tentative d’incendie et il est régulièrement tagué par une inscription très répandue dans les rues de Bastia : « Arabi fora » (Arabes dehors). Jusque-là, le consul du Maroc ne s’est pas exprimé sur ces actes. Son silence étonne même le journal « Le Monde » qui a consacré, dimanche, un dossier au sujet. En revanche, le député-maire de Bastia, Emile Zuccarelli, multiplie les condamnations. Il a dénoncé « avec la plus grande fermeté » la tentative d’attentat contre l’employé du consulat qui « participe de ce climat de haine que certains tentent de développer dans notre île contre telle ou telle partie de la population en fonction de ses origines ». Les condamnations verbales ne suffisent pas toutefois à arrêter la violence.
56 actions violentes contre des personnes issues de la communauté maghrébine ont été recensées depuis le 1er septembre 2003, contre 21 en 1994 ou 14 en 2000.
Et selon un rapport de la Commission nationale consultative des droits de l’Homme, sur les 92 faits les plus graves recensés en France en 2003, 56 ont été commis en Corse. Les associations antiracistes corses se sont mobilisées samedi pour dénoncer la série d’attentats, d’agressions et d’intimidations contre des personnes issues de l’immigration maghrébine. A ce sujet, près de 500 personnes se sont rassemblées samedi à Corte (Haute-Corse) à l’appel d’Amnesty International, de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) et du collectif antiraciste Ava Basta (« ça suffit »). Empêcheront-ils les Marocains de fuir l’île où ils ne se sentent plus en sécurité ?

Aziz DAKI - Aujourd’hui le Maroc

-



Ces articles peuvent vous intéresser
Le Roi Mohammed VI en colère contre les députés au langage ordurierLe Roi Mohammed VI en colère contre les députés au langage ordurier
Le langage ordurier utilisé par certains députés marocains sous la coupole de l’hémicycle exacerbe le Roi Mohammed VI. Le Souverain en a même fait...
Confessions d'un djihadiste marocain : Les Marocains s'entretuent en SyrieConfessions d’un djihadiste marocain : Les Marocains s’entretuent en Syrie
Rachid Lemlihi, Marocain qui combattait en Syrie, de retour au Maroc (il est actuellement en prison), a un message pour les personnes qui...
Ramadan 2014 : "L'couple" saison 2, de retour sur 2MRamadan 2014 : "L’couple" saison 2, de retour sur 2M
"L’couple", série télévisée marocaine à succès revient pour une deuxième saison sur la chaîne de télévision nationale 2M, pendant ce Ramadan. La sitcom...
Un djihadiste marocain se prend en photo avec les têtes de 5 syriens qu'il a décapitésUn djihadiste marocain se prend en photo avec les têtes de 5 syriens qu’il a décapités
Un djihadiste marocain identifié comme Mohamed Hamduch appartenant au réseau de Mustafa Maya Amaya, un réseau qui a été dissout en mars dernier, est...
Foreign Policy : le Maroc, pays en risque de perdition Foreign Policy : le Maroc, pays en risque de perdition
Le Maroc figure parmi les pays en risque de déperdition dans le rapport réalisé par le magazine américain "Foreign Policy" en partenariat avec le...
Pays-Bas : une Marocaine suspendue pour avoir critiqué IsraëlPays-Bas : une Marocaine suspendue pour avoir critiqué Israël
Il ne fait pas bon de critiquer Israël, surtout quand on est employé par le ministère de la Défense et de la Justice néerlandais. C’est la mésaventure...


Les rubriques de Bladi.net

MarocSport Marocains du mondeMondeSociétéPhotos du MarocRecettes de cuisine marocaine

Bladi.net

Qui sommes-nous?
Notre équipe
Charte de confidentialité
ContactPublicité
› Bladi.net c'est aussi Bladna.nl pour les néerlandophones
› Bladi.net : 2002 - 2014