>

Les demandes de crédits immobiliers en baisse

6 mai 2008 - 11h16
Les demandes de crédits immobiliers en baisse

Les chiffres du Groupement professionnel des banques du Maroc (GPBM) sont sans équivoque. Les encours des crédits immobiliers aux particuliers subissent un ralentissement depuis le début de l’année. Cela se traduit par une variation de l’encours d’à peine 1,4% entre février et mars, à 90 milliards de DH, contre 1,8 %, entre janvier et février, à 88,8 milliards.

Les anciens emprunteurs remboursent, semble-t-il, mais les nouveaux clients se laissent désirer. Déjà à fin janvier, l’encours des crédits immobiliers aux particuliers avait progressé de 1,7% par rapport à décembre pour s’élever à 87,1 milliards de DH.

Le tassement est essentiellement le fait des gros intervenants. C’est ainsi que pour Attijariwafa bank, les encours se sont appréciés de 2,9% entre janvier et février, à 20,8 milliards de DH après un rythme plus élevé entre janvier et décembre (+3,4%).

Même tendance pour la BCP qui a progressé de 1,9% entre décembre et janvier et de 1,27% entre ce dernier mois et février, à 20,45 milliards de DH. Le Crédit immobilier et hôtelier (CIH) a été moins performant. A fin février, ses encours ont reculé de 165 MDH comparativement au premier mois de l’année, à 13,9 milliards de DH, après une hausse soutenue de 2,97% entre le dernier mois de 2007 et janvier. « Je n’ai pas du tout eu connaissance de ces chiffres », affirme un cadre de la banque, qui a souhaité conserver l’anonymat.

Et de poursuivre : « Il y a peut-être eu un ralentissement au niveau du haut standing, mais en ce qui concerne les logements économiques et de moyen standing, le marché est toujours dynamique ».

L’encours des crédits à la promotion immobilière croît plus vite que celui des particuliers

A défaut de disposer de l’évolution de la production et des remboursements des prêts antérieurs, il nous est quasi impossible d’apprécier avec certitude la tendance réelle et l’état de forme de chaque banque. Néanmoins, les propos du cadre du CIH sont énergiquement contestés par un confrère d’une institution bancaire concurrente.

« Depuis le début de l’année, les promoteurs ont volontairement réduit le rythme de commercialisation de leurs projets, car ils manquent de visibilité quant à la réserve foncière. Cette rétention a donc réduit le nombre d’affaires conclues depuis janvier, toutes catégories confondues », explique cette dernière source.

Contrairement à ces poids lourds de l’immobilier, BMCE Bank a vu son stock grimper de près de 2% à fin février par rapport à janvier pour atteindre 11,12 milliards de DH, alors qu’il n’avait évolué que de 0,92% à la fin du mois précité par rapport à décembre. Insuffisant toutefois pour maintenir le rythme de croissance global qu’a connu le secteur durant les mois précédents.

La régularité des autres banques (Crédit du Maroc, Société générale, BMCI et Crédit Agricole du Maroc) qui sont restées sur une trajectoire ascendante à fin février n’a non plus pesé très lourd, sachant qu’elles réalisent des volumes en retrait par rapport aux trois premières sur ce segment de marché. Vu le niveau des prix affichés qui a entraîné l’attentisme des acquéreurs potentiels, une stagnation n’est pas à prévoir. Toutefois, un haut cadre d’une banque précise qu’il est encore beaucoup trop tôt pour dégager une tendance.

Un autre confrère admet que les institutions doivent demeurer très vigilantes. « Il faudra certes attendre la fin mai pour effectuer une analyse vraiment pertinente. Mais, chose certaine, avec le changement de dynamique que le marché connaît depuis la fin de 2007, les banques doivent se positionner solidement auprès des intervenants du secteur. Il faut être le premier sur les bonnes affaires ! », commente-t-il.

Ce positionnement se fait plutôt sur la promotion immobilière, c’est-à-dire en aval. Entre février et mars 2008, les encours des crédits immobiliers accordés aux particuliers ont marqué une hausse de 1,42% contre 3,41% pour l’encours des prêts aux bâtisseurs. Par rapport à fin décembre 2007, les deux postes ont progressé de 5,08 et 33,16%.

Enfin, une nette différence dans le rythme de croissance se dégage quand on se réfère aux données du troisième mois. A fin mars 2008, l’encours des crédits à la promotion immobilière s’est apprécié de 159,6% comparativement à mars 2007, alors que, dans le même temps, l’encours des particuliers n’a évolué que de 3%

Source : La vie éco - Marie-Hélène Giguère

-



Ces articles peuvent vous intéresser
Photos : le mariage de Lalla Soukaïna et de Mehdi RegraguiPhotos : le mariage de Lalla Soukaïna et de Mehdi Regragui
Les photos du mariage de Lalla Soukaïna, fille de la princesse Lalla Meryem, sœur aînée du Roi Mohammed VI, sont parues cette semaine en exclusivité...
Des Marocains en prison pour avoir mangé et bu de l'alcool pendant le ramadanDes Marocains en prison pour avoir mangé et bu de l’alcool pendant le ramadan
Cinq jeunes marocains ont été condamnés vendredi à six mois de prison ferme chacun pour ivresse sur la voie publique et pour avoir mangé en plein...
Badr Hari : 1 minute de combat et deux KO le même soirBadr Hari : 1 minute de combat et deux KO le même soir
Badr Hari vient de remporter la troisième édition du GFC, qui se tient à Dubaï et environ 200.000 euros qui vont avec. Il a asséné à son premier...
Une Marocaine menace de faire exploser un avion de la RAM en ItalieUne Marocaine menace de faire exploser un avion de la RAM en Italie
Une ressortissante marocaine a semé la panique la semaine dernière dans un avion de Royal Air Maroc, à l’aéroport Marconi, à Bologne, en Italie, en...
Les Marocains, des sorciers selon un feuilleton égyptienLes Marocains, des sorciers selon un feuilleton égyptien
Le feuilleton égyptien "la pomme d’Adam" diffusé pendant ce mois de ramadan 2014 sur plusieurs chaînes satellitaires arabes, perpétue l’image des...
Les musulmans de France ne s'entendent pas sur la date du RamadanLes musulmans de France ne s’entendent pas sur la date du Ramadan
Les musulmans de France pourraient connaître les mêmes problèmes que lors du ramadan dernier. La date du début du mois sacré risque à nouveau de faire...


Les rubriques de Bladi.net

MarocSport Marocains du mondeMondeSociétéPhotos du MarocRecettes de cuisine marocaine

Bladi.net

Qui sommes-nous?
Notre équipe
Charte de confidentialité
ContactPublicité
› Bladi.net c'est aussi Bladna.nl pour les néerlandophones
› Bladi.net : 2002 - 2014