>

Des appels répétés au boycottage pénalisent les multinationales américaines

9 mai 2002 - 20h34
Des appels répétés au boycottage pénalisent les multinationales américaines

Relayés par plusieurs associations et journaux marocains, les appels au boycottage des produits américains pour sanctionner "la complicité criminelle entre les Etats-Unis et Israël" commencent à pénaliser lourdement l’activité de plusieurs multinationales américaines implantées au Maroc.
Régulièrement désignés comme cibles de la "guerre économique" déclarée par les réseaux de soutien au peuple palestinien et la puissante mouvance intégriste, McDonald’s et Coca-Cola sont les principales victimes de cette campagne.

De son côté, depuis le 15 avril, le principal quotidien financier du royaume, "L’Economiste", appelle régulièrement à sa "une" les opérateurs marocains "à boycotter le dollar pour la Palestine et à opter, chaque fois que cela est possible, pour l’euro". Il s’agit avant tout d’"un geste politique, un symbole de solidarité", explique Nadia Salah, rédactrice en chef. "Nous avions une grande foi dans les idéaux américains, mais le traitement de l’affaire palestinienne nous renverse."
Quatrième partenaire commercial du Maroc (après la France, l’Espagne et le Royaume-Uni) avec un volume d’échange d’un milliard de dollars, les Etats-Unis entretiennent des relations historiques, diplomatiques et militaires privilégiées avec le royaume, considéré comme "un Etat pivot" du continent africain.
Ces appels au boycottage interviennent alors que Washington a annoncé officiellement, fin avril, à l’occasion d’une visite du roi Mohammed VI, que les Etats-Unis négocient un accord de libre-échange avec le Maroc, cinquième pays au monde à bénéficier d’un tel traitement après le Mexique, le Canada, Israël et la Jordanie.

"Le gouvernement peut faire ce qu’il veut, c’est le peuple et les consommateurs marocains qui auront le dernier mot", commente Khalil Soufiani, un des initiateurs du boycottage au nom de l’Association marocaine de soutien au peuple palestinien.

Depuis la reprise en octobre 2000 de l’Intifada, des tracts appelant au boycottage des produits américains sont distribués dans les quartiers populaires mais également dans les campus universitaires et à la sortie des écoles et des mosquées. Certains journaux comme "Attajdid" (islamiste) ou "Al Alam" (organe du parti nationaliste Istiqlal) soutiennent cette initiative. Plus récemment, des messages ont commencé à circuler via Internet ou les téléphones mobiles : "McDonald’s reverse 10% de son chiffre d’affaires à Israël. Boycottez. Transmettez."

-



Ces articles peuvent vous intéresser
Algérie : Abdelaziz Belkhadem limogé à cause de ses visites secrètes au MarocAlgérie : Abdelaziz Belkhadem limogé à cause de ses visites secrètes au Maroc
On en sait enfin un peu plus sur l’éviction d’Abdelaziz Belkhadem par le président algérien Abdelaziz Bouteflika le 26 août dernier. L’ancien ministre...
Badr Hari : des vacances au commissariat de MarrakechBadr Hari : des vacances au commissariat de Marrakech
Le kick-boxeur marocain Badr Hari ne passe jamais inaperçu quand il est en vacances au Maroc et il vient, une nouvelle fois encore, de se faire...
Le Maroc, 3e pays le plus accueillant au mondeLe Maroc, 3e pays le plus accueillant au monde
Un classement publié cette semaine place le Maroc troisième au monde pour l’accueil des touristes, ou du moins le sentiment des touristes d’être...
Arabie Saoudite : plus de 130 morts depuis le début du HajjArabie Saoudite : plus de 130 morts depuis le début du Hajj
Plus de 130 personnes de différentes nationalités sont mortes depuis le début officiel du Hajj, jeudi dernier. Ces décès ont concerné pour la plupart...
Lalla Salma élue l'une des plus belles premières dames au mondeLalla Salma élue l’une des plus belles premières dames au monde
L’épouse du Roi Mohammed VI, Lalla Salma, a été élue troisième plus belle première dame au monde par le site richestlifestyle.com, dans un classement...
Casablanca, une des villes les plus chères au monde pour les expatriésCasablanca, une des villes les plus chères au monde pour les expatriés
Casablanca figure parmi les villes les plus chères au monde pour les expatriés, dans le classement 2014 de l’indice de qualité de vie "Mercer". La...


Les rubriques de Bladi.net

MarocSport Marocains du mondeMondeSociétéPhotos du MarocRecettes de cuisine marocaine

Bladi.net

Qui sommes-nous?
Notre équipe
Charte de confidentialité
ContactPublicité
› Bladi.net c'est aussi Bladna.nl pour les néerlandophones
› Bladi.net : 2002 - 2014