>

Un djihadiste emprisonné au Maroc veut purger sa peine en France

7 septembre 2007 - 00h47
Un djihadiste emprisonné au Maroc veut purger sa peine en France

Condamné et emprisonné au Maroc pour avoir tenté de préparer un attentat, le français Richard Robert exprime aujourd’hui son repentir.

Le passé d’extrémiste de Richard Robert est-il désormais derrière lui ? Celui que l’on surnommait « l’émir aux yeux bleus » s’est repenti et souhaite aujourd’hui témoigner de son erreur. Cette erreur, c’est celle de s’être rapproché des cercles salafistes, tenants d’un islam ancestral, qui sévissaient en 2003 au Maroc.

A l’époque, en mai 2003, un terrible attentat fait 45 morts à Casablanca. En septembre, Richard Robert est arrêté et jugé pour avoir appartenu à un groupe qui projetait de réaliser d’autres attentats sur le sol marocain. L’homme clame son innocence. Mais il est condamné à perpétuité.

Dans un entretien téléphonique réalisé par Paul Maniglier, ancien correspondant du Figaro au Maroc, et diffusé jeudi sur France Info, l’homme âgé de 34 ans fait part de son « égarement » et veut témoigner de sa bonne foi et de son repentir. « Pour que les jeunes français ne reproduisent pas mon erreur », affirme-t-il. Le « mollah de Saint Etienne » a sollicité un rendez-vous avec un prêtre afin de se convertir au christianisme.

« Les conventions doivent être appliquées »

Mais Richard Robert a un autre souhait : revenir en France pour purger sa peine. « Cela est possible. Une convention entre le Maroc et la France signée le 10 août 1981 autorise ce genre de transfert », explique Vincent Courcelle-Labrousse, l’avocat de Richard Robert. « S’il existe des conventions, c’est pour qu’elles soient appliquées », s’exclame-t-il.

Car, à ce niveau, les démarches piétinent. L’avocat de l’ancien djihadiste a envoyé, comme le prévoit la procédure, un courrier en recommandé au ministère de la Justice pour leur demander la position de la France sur cette question. « Ils m’ont répondu par mail en me disant que ce n’était pas la pratique de procéder à ce genre de rapatriement », s’insurge maître Courcelle-Labrousse.

Et de conclure : « On fait beaucoup d’efforts pour les infirmières bulgares mais je n’ai pas le sentiment que pour les affaires de « base », il y ait beaucoup d’entrain ».

Le Figaro - Vincent Fertey

-



Ces articles peuvent vous intéresser
La France appelle ses ressortissants à être vigilants au MarocLa France appelle ses ressortissants à être vigilants au Maroc
La France a appelé ses ressortissants "résidant ou désirant se rendre au Maroc (...) à faire preuve de vigilance et de respecter strictement les...
Les Etats-Unis vont aider le Maroc à combattre "Tcharmile"Les Etats-Unis vont aider le Maroc à combattre "Tcharmile"
L’Agence américaine de coopération internationale aidera les forces de police marocaines à développer leur action sur le terrain pour combattre la...
Badr Hari - Booba : victoire par forfait de Badr HariBadr Hari - Booba : victoire par forfait de Badr Hari
Booba se serait excusé auprès de Badr Hari pour avoir « pensé » à le provoquer dans son prochain single. Rappelons que Badr Hari avait violemment réagi...
"Colonat", ce faux virus qui contaminerait les dattes pendant ramadan"Colonat", ce faux virus qui contaminerait les dattes pendant ramadan
Une fausse information concernant un prétendu virus "colonat" qui contaminerait les dattes circule à la vitesse grand V parmi les musulmans de...
Une unité de police pour traquer les Marocains qui ne font pas Ramadan ?Une unité de police pour traquer les Marocains qui ne font pas Ramadan ?
Le Maroc aurait créé une nouvelle unité de police dédiée à la lutte contre les éléments pouvant ébranler la foi religieuse des Marocains et porter...
Arrestation des auteurs du braquage de TangerArrestation des auteurs du braquage de Tanger
Les auteurs du spectaculaire braquage d’un convoyeur de fonds devant une banque, en plein centre ville de Tanger en février dernier, dont le butin...


Les rubriques de Bladi.net

MarocSport Marocains du mondeMondeSociétéPhotos du MarocRecettes de cuisine marocaine

Bladi.net

Qui sommes-nous?
Notre équipe
Charte de confidentialité
ContactPublicité
› Bladi.net c'est aussi Bladna.nl pour les néerlandophones
› Bladi.net : 2002 - 2014