>

Entrepreneurs de l’étranger : par des Marocains pour le Maroc

22 janvier 2009 - 11h08
Entrepreneurs de l'étranger : par des Marocains pour le Maroc

Si l’on parle de fuite des cerveaux et de disparition des jeunes diplômés au Maroc, on ne doit pas oublier en revanche que le Maroc est un pays à fort potentiel. Certains l’ont bien compris et ils s’efforcent de mettre leurs compétences au service du royaume, c’est le cas de l’association Maroc Entrepreneurs.

L’initiative de cette association s’est basée sur un constat simple. « Les Marocains installés en France impressionnent par la qualité de leur formation, par leur dynamisme, mais ont rarement un esprit d’entrepreneur et hésitent à se lancer dans la grande aventure entrepreneuriale » précise Manal Bernoussi.

Créée en 1999 par des étudiants et diplômés Marocains des grandes écoles et universités françaises, ce sont là des jeunes marocains qui ont des compétences et veulent s’engager pour leur pays. Leur mission est de sensibiliser les compétences marocaines à l’étranger à l’évolution du pays et de les mobiliser en faveur de son développement économique, notamment à travers la création d’entreprise.

Si la question du retour au Maroc est très présente dans l’esprit de la communauté marocaine à l’étranger, il a fallu l’analyser pour l’exploiter au mieux. Pour mieux comprendre les critères influant sur le retour, l’association a mené une étude en 2007 pour comprendre les déterminants et bloquants ainsi que les aspirations en matière d’intégration professionnelle.

La première motivation est pour raison personnelle et familiale (34,5%) mais les suivantes motivation évoquées sont le développement du pays à 25,2 % des cas et les raisons professionnelles à 13,8 % des cas. Il s’agit donc bien là d’une tendance de fond qu’il ne faut pas laisser filer.

Les membres de Maroc Entrepreneurs se veulent donc des ambassadeurs du pays à l’étranger en organisant des évènements pour promouvoir les opportunités et atouts du Maroc à leur réseau diplômés et autres marocains résidents à l’étranger. Composé essentiellement de profils hautement qualifiés avec des postes décisionnels, les membres jouent de leur réseau pour sensibiliser sur le potentiel du Maroc.

Les personnes souhaitant investir au Maroc ne savent pas toujours comment le faire. « Cette brèche est alors comblée par les accompagnateurs, et associations, notamment Maroc Entrepreneurs, qui accompagne les entrepreneurs en herbe avec des formations, des mises en relations, de l’information sur un contexte socio-économique avec ses atouts et ses faiblesses ». Un des principaux problèmes rencontrés pour la création d’entreprise est bien souvent le financement, même pour les marocains résidents à l’étranger.

Il est vrai que les taux bancaires sont souvent prohibitifs et les garanties nécessaires peuvent décourager les plus volontaires. Pour résoudre ce problème, Maroc Entrepreneurs organise pour les porteurs de projets des rencontres annuelles avec leurs partenaires investisseurs tels que le « Fonds de capital-risque Sindibad, Bank Al-Amal, Fonds Sherpa, et bien d’autres » et d’ajouter, « parce qu’une entreprise sur deux disparait dans les quatre années suivant sa création et que ce taux de disparition peut être deux à quatre fois inférieur lorsqu’elles sont suivies par des accompagnateurs, nous proposons à nos porteurs de projets de les mettre en relation avec des institutionnels, des incubateurs, comme Maroc entreprendre, l’AFEM, le CJD…pour qu’ils ne soient pas coupés du monde ».

Tremplin Maroc

Tremplin Maroc est une aide aux entrepreneurs à la création d’entreprise dans le Royaume. Lancée par l’association, elle en est à la troisième édition. Ce programme est un ensemble de formations sur Paris, dispensées par des professionnels de la création d’entreprise avec un coaching personnalisé.

L’encadrement du projet est global, du business plan à l’étude de marché en passant par les prévisions financières. Offert gratuitement par l’association, cette année, le programme aide les porteurs de projet du début jusqu’à la création effective de l’entreprise. Si vous avez une idée en tête, dépêchez vous de les contacter, la date limite d’inscription est fixée au 28 janvier.

Source : Gazette du Maroc - Guillaume Billard

- Par: Bladi.net


Ces articles peuvent vous intéresser
Les Marocains, dans le top mondial pour les recherches pornographiques sur GoogleLes Marocains, dans le top mondial pour les recherches pornographiques sur Google
Des données publiées la semaine dernière par le moteur de recherche américain Google placent le Maroc parmi les pays où les requêtes concernant la...
Latefa Ahrar n'aurait pas dû faire Jazirat Al KanzLatefa Ahrar n’aurait pas dû faire Jazirat Al Kanz
Latefa Ahrar va se souvenir longtemps de son passage dans la nouvelle émission "Jazirat Al Kanz,", version marocaine de Fort Boyard. On vous...
Vidéo : Badr Hari change complètement de lookVidéo : Badr Hari change complètement de look
En pleine préparation pour ses prochains combats, le champion marocain de kickboxing Badr Hari est apparu aujourd’hui sur une vidéo complètement...
Samy Naceri, agent de la police secrète de Hassan IISamy Naceri, agent de la police secrète de Hassan II
L’enfant terrible du cinéma français Samy Naceri prépare un nouveau film sur la période dite des « années de plomb », dans lequel il jouera le rôle...
La marine américaine pourchasse un go-fast marocain au détroit de GibraltarLa marine américaine pourchasse un go-fast marocain au détroit de Gibraltar
Un hélicoptère de la Marine américaine a pris en chasse un go-fast marocain chargé de drogue la semaine dernière au détroit de Gibraltar. L’embarcation...
Photo : le Roi Mohammed VI et Moulay Hassan à ParisPhoto : le Roi Mohammed VI et Moulay Hassan à Paris
Une nouvelle photo a été publiée hier sur Facebook. Elle a été prise lors du voyage du Roi Mohammed VI à Paris. Le Souverain, le prince héritier,...
« Patience, patience, T'iras au paradis »« Patience, patience, T’iras au paradis »
Plus de 50 ans après leur arrivée en Belgique, des femmes maghrébines s’émancipent. Elles, qui ont dû subir sans jamais se plaindre, ont décidé de...
Maroc : le divorce d'une ministre devient une affaire politiqueMaroc : le divorce d’une ministre devient une affaire politique
Hamid Chabat, secrétaire général du parti de l’Istiqlal, "en manque d’inspiration", a fait du divorce de la ministre Soumia Benkhaldoun une affaire...
Agression raciste de trois Marocaines à BarceloneAgression raciste de trois Marocaines à Barcelone
Trois Espagnoles d’origine marocaine ont porté plainte pour une agression raciste qui s’est déroulée vendredi dernier au métro de Barcelone, dans le...


Les rubriques de Bladi.net

MarocSport Marocains du mondeMondeSociétéPhotos du MarocRecettes de cuisine marocaine

Bladi.net

Qui sommes-nous?
Notre équipe
Charte de confidentialité
ContactPublicité
› Bladi.net c'est aussi Bladna.nl pour les néerlandophones
› Bladi.net : 2002 - 2015