>

Entrepreneurs de l’étranger : par des Marocains pour le Maroc

22 janvier 2009 - 11h08
Entrepreneurs de l'étranger : par des Marocains pour le Maroc

Si l’on parle de fuite des cerveaux et de disparition des jeunes diplômés au Maroc, on ne doit pas oublier en revanche que le Maroc est un pays à fort potentiel. Certains l’ont bien compris et ils s’efforcent de mettre leurs compétences au service du royaume, c’est le cas de l’association Maroc Entrepreneurs.

L’initiative de cette association s’est basée sur un constat simple. « Les Marocains installés en France impressionnent par la qualité de leur formation, par leur dynamisme, mais ont rarement un esprit d’entrepreneur et hésitent à se lancer dans la grande aventure entrepreneuriale » précise Manal Bernoussi.

Créée en 1999 par des étudiants et diplômés Marocains des grandes écoles et universités françaises, ce sont là des jeunes marocains qui ont des compétences et veulent s’engager pour leur pays. Leur mission est de sensibiliser les compétences marocaines à l’étranger à l’évolution du pays et de les mobiliser en faveur de son développement économique, notamment à travers la création d’entreprise.

Si la question du retour au Maroc est très présente dans l’esprit de la communauté marocaine à l’étranger, il a fallu l’analyser pour l’exploiter au mieux. Pour mieux comprendre les critères influant sur le retour, l’association a mené une étude en 2007 pour comprendre les déterminants et bloquants ainsi que les aspirations en matière d’intégration professionnelle.

La première motivation est pour raison personnelle et familiale (34,5%) mais les suivantes motivation évoquées sont le développement du pays à 25,2 % des cas et les raisons professionnelles à 13,8 % des cas. Il s’agit donc bien là d’une tendance de fond qu’il ne faut pas laisser filer.

Les membres de Maroc Entrepreneurs se veulent donc des ambassadeurs du pays à l’étranger en organisant des évènements pour promouvoir les opportunités et atouts du Maroc à leur réseau diplômés et autres marocains résidents à l’étranger. Composé essentiellement de profils hautement qualifiés avec des postes décisionnels, les membres jouent de leur réseau pour sensibiliser sur le potentiel du Maroc.

Les personnes souhaitant investir au Maroc ne savent pas toujours comment le faire. « Cette brèche est alors comblée par les accompagnateurs, et associations, notamment Maroc Entrepreneurs, qui accompagne les entrepreneurs en herbe avec des formations, des mises en relations, de l’information sur un contexte socio-économique avec ses atouts et ses faiblesses ». Un des principaux problèmes rencontrés pour la création d’entreprise est bien souvent le financement, même pour les marocains résidents à l’étranger.

Il est vrai que les taux bancaires sont souvent prohibitifs et les garanties nécessaires peuvent décourager les plus volontaires. Pour résoudre ce problème, Maroc Entrepreneurs organise pour les porteurs de projets des rencontres annuelles avec leurs partenaires investisseurs tels que le « Fonds de capital-risque Sindibad, Bank Al-Amal, Fonds Sherpa, et bien d’autres » et d’ajouter, « parce qu’une entreprise sur deux disparait dans les quatre années suivant sa création et que ce taux de disparition peut être deux à quatre fois inférieur lorsqu’elles sont suivies par des accompagnateurs, nous proposons à nos porteurs de projets de les mettre en relation avec des institutionnels, des incubateurs, comme Maroc entreprendre, l’AFEM, le CJD…pour qu’ils ne soient pas coupés du monde ».

Tremplin Maroc

Tremplin Maroc est une aide aux entrepreneurs à la création d’entreprise dans le Royaume. Lancée par l’association, elle en est à la troisième édition. Ce programme est un ensemble de formations sur Paris, dispensées par des professionnels de la création d’entreprise avec un coaching personnalisé.

L’encadrement du projet est global, du business plan à l’étude de marché en passant par les prévisions financières. Offert gratuitement par l’association, cette année, le programme aide les porteurs de projet du début jusqu’à la création effective de l’entreprise. Si vous avez une idée en tête, dépêchez vous de les contacter, la date limite d’inscription est fixée au 28 janvier.

Source : Gazette du Maroc - Guillaume Billard

- Par: Bladi.net


Ces articles peuvent vous intéresser
Tanger : un adolescent kidnappé pour un million de dirhamsTanger : un adolescent kidnappé pour un million de dirhams
Tout est parti d’une rencontre Facebook entre une jeune fille (l’appât) et la proie, un adolescent de 16 ans, pour finir en un kidnapping et une...
Vidéo : obsèques de Mohamed BastaouiVidéo : obsèques de Mohamed Bastaoui
Les obsèques du comédien marocain Mohamed Bastaoui, décédé ce matin à l’hôpital militaire de Rabat, se sont déroulées cet après-midi au cimetière...
Quand le parlement marocain devient un ring de boxeQuand le parlement marocain devient un ring de boxe
Deux heures à peine après le discours du Roi Mohammed VI appelant les élus à donner l’exemple aux Marocains et à privilégier l’intérêt de la nation aux...
Badr Hari gagne par KO contre Arnold OborotovBadr Hari gagne par KO contre Arnold Oborotov
Le kick-boxeur marocain Badr Hari a gagné ce soir contre le lituanien Arnold Oborotov par KO après une minute de combat, lors d’un gala à...
Cinq milliardaires marocains dans le classement UBSCinq milliardaires marocains dans le classement UBS
Le Maroc compte 5 milliardaires en dollars d’après le dernier classement publié par le cabinet de recherche singapourien Wealth-X, en collaboration...
Abou Bakr Al-Baghdadi menace le MarocAbou Bakr Al-Baghdadi menace le Maroc
Alors qu’on le disait grièvement blessé voire mort en début de semaine, le leader du groupe terroriste de l’Etat islamique, Abou Bakr Al-Baghdadi,...


Les rubriques de Bladi.net

MarocSport Marocains du mondeMondeSociétéPhotos du MarocRecettes de cuisine marocaine

Bladi.net

Qui sommes-nous?
Notre équipe
Charte de confidentialité
ContactPublicité
› Bladi.net c'est aussi Bladna.nl pour les néerlandophones
› Bladi.net : 2002 - 2014