>

Espagne : Deux Marocains inculpés pour terrorisme

27 octobre 2007 - 00h28
Espagne : Deux Marocains inculpés pour terrorisme

La justice espagnole a inculpé mardi 23 octobre 2007 vingt-deux membres présumés de cellules de recrutement de combattants pour Al-Qaïda en Irak, opérant depuis l’Espagne pour "appartenance" ou "collaboration" à une organisation terroriste. Selon l’acte d’inculpation, ces cellules liées au Groupe islamique des combattants du Maroc (GICM) étaient basées à Madrid et en Catalogne.

Parmi les terroristes de ce réseau espagnol constitué de différentes nationalités figuraient le Marocain Omar Nakcha, chef de la cellule de Madrid et membre d’Al-Qaïda en Europe et Mohamed Mrabet Fahsi, responsable de cellules en Catalogne. Leur objectif : l’envoi d’islamistes en Irak en vue d’une incorporation à l’activité terroriste d’Al-Qaïda, souligne le document du tribunal espagnol en charge des dossiers du terrorisme.

D’un autre côté, le Marocain Abdeladim Akoudad, membre présumé du GICM, qui faisait figure de chef de ce réseau espagnol qui avait pour mission le prosélytisme et l’endoctrinement d’un salafisme jihadiste" purge actuellement une peine pour "appartenance à une organisation terroriste et falsification de documents".

Omar Nakcha, Mohamed Mrabet Fahsi et Abdeladim Akoudad ainsi que 15 autres sont accusées "d’appartenance à une organisation terroriste" tandis que quatre autres sont accusées de "collaboration avec une organisation terroriste".

Le premier cité, 23 ans, aurait facilité depuis la Belgique la fuite vers la Syrie et l’Irak de certaines personnes impliquées dans les attentats du 11 mars 2004 à Madrid qui ont fait 191 morts. Sur ce total de 22 personnes, dix sont actuellement en détention provisoire. Une demande d’extradition sera déposée pour Abdeladim Akoudad, précise encore l’acte judiciaire.

Les autres personnes impliquées bénéficient de remises en liberté sous caution ou assorties de contrôles judiciaires.

Toujours dans le même registre, l’Espagne vient de démanteler mercredi 24 octobre 2007 une cellule de recrutement de combattants pour l’Irak, a annoncé le ministère espagnol de l’Intérieur. L’Algérien Abdelkader Ayachine et le Marocain Wissan Lotifi sont les chefs de file en Espagne de cette structure.

"Le groupe démantelé organisait des réunions clandestines, récoltait des fonds pour des terroristes en prison, faisait l’apologie du terrorisme (...), recrutait et endoctrinait de possibles "moudjahidines" et se procurait et diffusait aussi du matériel audiovisuel de propagande jihadiste", a ajouté le communiqué du ministère de l’Intérieur.

"Une grande partie des activités de ce groupe se déroulait à travers des forums de discussions à accès restreint sur Internet", précise le ministère.

Cette cellule démantelée constitue le premier réseau détecté en Espagne de tentative de "jihad mondial à travers Internet", annonce la police espagnole.

Le même jour, cette fois- ci en Italie, la justice italienne a condamné mardi en appel à quatre ans de réclusion le Marocain Mohamed Daki, pour ses liens avec des organisations terroristes. En première instance, il était remis en liberté et expulsé d’Italie en décembre 2005, a annoncé la presse italienne.

Dans la même affaire, le tribunal d’appel de Milan a également condamné deux Tunisiens, Maher Bouyahia et Ali Ben Saffi Toumi, à six ans de réclusion.

La Cour d’appel de Milan a condamné Mohamed Daki par contumace, car il était paradoxalement interdit de séjour en Italie et ne pouvait comparaître en personne.

Libération - Larbi Bouhamida

- Par: Bladi.net



Ces articles peuvent vous intéresser
Le système éducatif marocain devient la risée du mondeLe système éducatif marocain devient la risée du monde
Un lien Internet de "The Sunday Times" circulant actuellement sur la Toile, a induit des milliers d’Internautes en erreur en leur faisant croire...
Disparition d'El Nene : les contrôles aux frontières renforcésDisparition d’El Nene : les contrôles aux frontières renforcés
Le poste-frontière de Tarajal séparant le Maroc de la ville autonome de Sebta est sous haute surveillance, aussi bien du côté marocain que du côté...
Les sportifs algériens interdits de stages au MarocLes sportifs algériens interdits de stages au Maroc
C’est une décision incompréhensible que viennent de prendre les autorités algériennes, en interdisant tout bonnement à leurs sportifs de se rendre au...
Scandale sexuel à la prison d'Aït MelloulScandale sexuel à la prison d’Aït Melloul
Des photos mettant en scène sur internet l’un des responsables de la prison locale d’Aït Melloul, région d’Agadir, dans des postures sexuelles avec un...
Egypte : Laïla ghofrane s'écrie « Vive Al-Sissi » après la pendaison du meurtrier de sa filleEgypte : Laïla ghofrane s’écrie « Vive Al-Sissi » après la pendaison du meurtrier de sa fille
La chanteuse marocaine Laïla ghofrane est « aux anges » après la mise à mort du meurtrier de sa fille et d’une de ses amies égyptiennes. En effet, ce...
Terrorisme : alerte maximale au MarocTerrorisme : alerte maximale au Maroc
Le Maroc serait sérieusement visé par des attentats terroristes d’après des sources des services de renseignement, a affirmé jeudi Mohamed Hassad,...


Les rubriques de Bladi.net

MarocSport Marocains du mondeMondeSociétéPhotos du MarocRecettes de cuisine marocaine

Bladi.net

Qui sommes-nous?
Notre équipe
Charte de confidentialité
ContactPublicité
› Bladi.net c'est aussi Bladna.nl pour les néerlandophones
› Bladi.net : 2002 - 2014