Recherche

Faut-il dévaluer le dirham ?

3 juin 2005 - 07h59 - Economie

Faut-il dévaluer le dirham ? Cette question revient souvent dans les articles de presse et pour cause plusieurs secteurs exportateurs se plaignent de la baisse de leur chiffre d’affaires à cause du manque de compétitivité monétaire.

Ces opérateurs évoquent en particulier comme argument le taux de change favorable de leurs concurrents notamment dans le domaine textile. L’exemple le plus typique reste le yuan chinois qui demeure sous-évalué permettant l’invasion massive des produits textiles chinois dans les marchés européens et américains.

Du côté officiel, on avance que la dévaluation ne serait bénéfique, dans une moindre mesure, qu’à l’échelle sectorielle et dans des branches bien définies alors qu’au niveau national, l’initiative serait très mauvaise pour les équilibres macroéconomiques du pays (balances des paiements, importations de céréales et pétrole...).

D’autant plus que les précédentes expériences de dévaluations ont clairement montré que cette initiative n’est pas une solution miracle et les effets escomptés restent peu réalisables. La compétitivité des produits marocains est un problème structurel qu’il faudrait régler à travers une refonte générale de l’économie marocaine. Dévaluer générera, à coup sûr, une hausse importante de la facture énergétique, de la dette extérieure, ainsi que l’inflation concernant les importations.

Charaf Jaidani - Le Matin

Bladi.net

Bladi.net - 2015 - Archives - A Propos - Contact