>

Festival du cinéma de Marrakech : James Bond à Marrakech

27 octobre 2004 - 14h17
Festival du cinéma de Marrakech : James Bond à Marrakech

La quatrième édition du Festival international du film de Marrakech qui aura lieu du 6 au 12 décembre prochain mettra en compétition 14 films. Une occasion aussi pour rendre hommage à quelques grands noms du cinéma mondial.

Et de quatre pour le Festival international du film de Marrakech. Après avoir tenu en haleine aussi bien cinéphiles qu’observateurs de la chose cinématographique, au Maroc comme ailleurs, le FIFM refait parler de lui. La date de sa tenue est désormais fixée. La quatrième édition de cet événement-phare du cinéma au Maroc aura lieu du 6 au 12 décembre prochain. Initié par la Fondation du FIFM, ce rendez-vous annuel sera organisé par "Europe Cinéma Evénement", représentée par Mélita Toscan du Plantier en sa qualité de directrice du Festival. Les 6 jours du festival seront l’occasion de découvrir environ 65 films toutes sections confondues.
D’après un communiqué de la Fondation du FIFM, le point central de cette manifestation ne sera autre, et comme il se doit, que la compétition officielle. Une compétition dont la liste des films participants n’a pas encore été rendue publique. Pour l’heure, on devra se contenter de savoir qu’elle comprendra 14 films internationaux représentant l’Europe, les Etats-Unis, l’Amérique du Sud, le Maghreb, l’Afrique et le Monde arabe. Le tout avec comme objectif de " découvrir des talents et confirmer des auteurs", souligne-t-on. En d’autres termes, il ne s’agira pas cette fois de présenter des films qui ont déjà fait leur preuves dans d’autres occasions, mais de mettre l’accent sur de nouvelles expériences cinématographiques. La sélection des films en compétition, précise-t-on, sera basée sur des critères cinématographiques et non pas géopolitiques.
Autre singularité, le président du Jury de cette année sera le grand réalisateur, compositeur, producteur et scénariste britannique Alan Parker. Celui à qui on doit de véritables chef-d’œuvres, sur fond de controverses, comme Midnight Express, qui a obtenu, en1978, deux Oscars, ceux de la Meilleure musique et du Meilleur scénario, Pink Floyd the wall, une adaptation cinématographique de l’album rock du célèbre groupe en 1982, Birdy, un drame qui a remporté le Grand Prix Spécial du Jury au Festival de Cannes 1985 et La Vie de David Gale (2003), un plaidoyer contre la peine de mort. Sir Alan Parker n’est pas la seule grosse pointure du cinéma mondial qui sera de la partie. L’édition de cette année sera également l’occasion de rendre hommage à quelques grands noms du 7ème art. A commencer par ce symbole de l’éternelle jeunesse qu’est l’Ecossais Sean Connery, Thomas Connery de son vrai nom, celui qui a longtemps fait office de sex-symbol, notamment à travers ses différent rôles en tant qu’agent 007- Bond… James Bond. C’était avant de passer à des rôles plus sophistiqués, notamment celui du franciscain, Guillaume de Baskervill, dans le légendaire "Le Nom de la Rose" et "A la poursuite d’Octobre Rouge". Aussi, le FIFM rendra hommage à l’italienne, née en Tunisie, Claudia Cardinale et à l’un des derniers héros du cinéma arabe, l’Egyptien Youssef Chahine. La projection de 5 films pour chacun de ces hommages est également au programme. Des noms, mais aussi des pays. Il est question cette année de rendre une certaine justice à un cinéma présent depuis toujours dans le Festival de Marrakech et qui n’est autre que le cinéma indien. Le cinéma dit de "Bollywood" sera particulièrement à l’honneur. Les organisateurs prévoient une sélection de 10 films représentant les plus incontournables du genre des 40 dernières années, alliant à la fois nouveauté et patrimoine.
En outre, la programmation sera composée d’une dizaine de films populaires programmés le soir, ajoute la même source notant qu’un Panorama d’une vingtaine de films marocains des 4 dernières années sera projeté au cours de ce festival. Cette année, 5 sites hébergeront le festival, en l’occurrence le Palais des Congrès, le véritable sanctuaire du festival, qui sera réservé aux professionnels internationaux et marocains, tandis que les autres sites, les Cinémas Rif, Sâada, Colisée et la Place Jemaâ Al Fna proposeront au public tous les films présentés aux professionnels au Palais des Congrès.

Tarik QATTAB - Aujourd’hui le Maroc

-



Ces articles peuvent vous intéresser
Une plage marocaine parmi les plus belles plages du mondeUne plage marocaine parmi les plus belles plages du monde
Voilà un nouveau classement qui devrait ravir les plus chauvins d’entre nous. Une plage marocaine vient d’être élue parmi les plus belles plages du...
L'armée de l'air marocaine en état d'alerte ? L’armée de l’air marocaine en état d’alerte ?
Les Forces armées royales (FAR) sont en état d’alerte maximale. Celles-ci viennent de déployer des défenses anti-aériennes, dont des lance-missiles...
Voilà ce que sont devenues les BMW de Mission Impossible VVoilà ce que sont devenues les BMW de Mission Impossible V
Toujours en tournage au Maroc, le cinquième volet de la saga Mission Impossible n’est pas très tendre avec les voitures BMW utilisées lors du...
Mariage de Moulay Rachid : vidéosMariage de Moulay Rachid : vidéos
Le Roi Mohammed VI a présidé aujourd’hui au palais royal de Rabat la cérémonie de présentation des vœux et d’offrandes que l’on nomme au Maroc Lahdiya....
Voilà comment la Guardia civil (mal)traite les clandestinsVoilà comment la Guardia civil (mal)traite les clandestins
Une vidéo mise en ligne ce matin par l’association de défense de migrants Prodein, montre l’acharnement d’agents de la Guardia civil à Melilla après...
Tuerie de Kénitra : reportageTuerie de Kénitra : reportage
Reportage de la première chaîne marocaine dans la ferme de Kénitra où six personnes ont été assassinées, semble-t-il, par l’un des gardiens de la ferme,...


Les rubriques de Bladi.net

MarocSport Marocains du mondeMondeSociétéPhotos du MarocRecettes de cuisine marocaine

Bladi.net

Qui sommes-nous?
Notre équipe
Charte de confidentialité
ContactPublicité
› Bladi.net c'est aussi Bladna.nl pour les néerlandophones
› Bladi.net : 2002 - 2014