>

Festival du rire à Agadir

19 avril 2006 - 01h50
Festival du rire à Agadir

Quatre jours pour « fendre la pêche » et « se tordre de rire », c’est ce que propose Agadir du 19 au 22 avril, au premier festival de l’humour francophone de la ville. Un beau programme pour démarrer le printemps d’autant que le rire est la meilleure thérapie contre le stress. Et d’ailleurs, personne ne rechigne pour « rigoler un bon coup ».

C’est pourquoi cette rencontre de quatre humoristes au talent confirmé a été organisée. Et c’est le Nigérien Saïdou Abatcha, qui ouvrira le show avec son spectacle « Ciel, mon fric ». L’auteur propose une critique mordante de la société occidentale, des relations entre le nord et le sud de la planète et des banques suisses. Né conteur, d’une tradition transmise de père en fils, le comique africain est devenu une véritable vedette en jouant dans une douzaine de films de télévision. Il a aussi été engagé dans des films français, dont « Chocolat » de Claire Denis, « Quartier Mozart » de Jean-Pierre Bekolo et « Bye Bye » de Karim Didri. C’est le théâtre qui l’a amené en Europe où il est établi depuis 10 ans. Son premier one man show, « Humour noir », a remporté plusieurs distinctions, dont le prix de la presse au Festival international du rire de Rochefort en Belgique en 1998.

Mamane, un autre Nigérien, est aussi au rendez-vous. Cet artiste a le talent d’aborder avec finesse dans ses sketches des sujets qui fâchent. Ceux qui l’ont déjà vu disent que son humour est « engagé et décapant ».

Rachida Khalil est la seule femme invitée. Cette humoriste est aussi très militante, notamment en matière de défense des droits des femmes. Nourrie de sa double culture marocaine et française, Rachida Khalil dresse dans cette pièce de théâtre, le portrait croisé de trois femmes d’aujourd’hui, prisonnières de leur quotidien : Fatna, sa tante restée au Maroc, sa nièce Karima, comédienne habitant dans la banlieue parisienne et Sophie, sa voisine raciste mais gentille.

Enfin, les soirées du rire s’achèveront avec le show de la star marocaine, Hassan El Fad. Le comique présentera au public gadiri son spectacle en quatre sketches « Le Docteur Escargot ».

L’Economiste

- Par: Bladi.net


Ces articles peuvent vous intéresser
Labaik, « produit miracle » qui peut faire beaucoup de dégâtsLabaik, « produit miracle » qui peut faire beaucoup de dégâts
Censé être efficace contre plusieurs maladies, le produit baptisé "Labaik", peut en réalité vous causer des dégâts irréversibles. Pourtant, ce produit...
Un footballeur marocain arrêté pour avoir séquestré et violé une fille mineureUn footballeur marocain arrêté pour avoir séquestré et violé une fille mineure
Un joueur de l’équipe de football marocaine "FAR" Rabat, a été arrêté mardi à Salé, pour avoir séquestré et violé une jeune fille mineure qu’il aurait...
70 ans, 1800 euros par mois et pourtant il vit dans la rue70 ans, 1800 euros par mois et pourtant il vit dans la rue
Avec une pension de retraite de 1800 euros par mois, Brahim, un homme d’origine marocaine âgé de 70 ans, vit pourtant dans sa voiture depuis plus...
Très amoureux, il demande une chanteuse en mariageTrès amoureux, il demande une chanteuse en mariage
Visiblement très amoureux et affecté parce que ce n’est apparemment pas réciproque, "Cheb Youness" , un jeune originaire de Beni Mellal, fait une...
Vidéo : Il était une fois le mariage de Mohammed VVidéo : Il était une fois le mariage de Mohammed V
En 1925 a été célébré le premier mariage du Roi Mohammed V. Une vidéo a immortalisé ces moments. Remarquez que les festivités n’ont guère changé en...
Badr Hari apporte son soutien à Mohamed OuzzineBadr Hari apporte son soutien à Mohamed Ouzzine
En pleine tourmente depuis le scandale de la pelouse inondée du Stade Moulay Abdellah de Rabat, le ministre marocain Mohamed Ouzzine a reçu un...


Les rubriques de Bladi.net

MarocSport Marocains du mondeMondeSociétéPhotos du MarocRecettes de cuisine marocaine

Bladi.net

Qui sommes-nous?
Notre équipe
Charte de confidentialité
ContactPublicité
› Bladi.net c'est aussi Bladna.nl pour les néerlandophones
› Bladi.net : 2002 - 2015