16 femmes arrêtées après l'interdiction des narguilés au Maroc

Discussion dans le forum 'Actualités marocaines' créée par boptitprince le 9 Oct. 2006.

  1. nwidiya

    nwidiya Super Modératrice

    Inscrit:
    25 Déc. 2002
    Messages:
    86 200
    Likes:
    14 598

    bah chacun sa sensibilité face aux choses surtout;)


  2. nancy3ajram

    nancy3ajram

    Inscrit:
    10 Juil. 2005
    Messages:
    16 351
    Likes:
    276
    Je ne sais pas s'il s'agit d'un autre maroc, mais hier je suis resté dans un café pour chicha jusqu'à 3 H du matin, et il ne semble pas que ce soit interdit…il y avait autant de garçons que de filles et personne n'avait l'air d'être au courant d'une quelconque interdiction…
  3. Zyryab

    Zyryab

    Inscrit:
    20 Juin 2005
    Messages:
    9 766
    Likes:
    27
    Là on est d'accord! Parce que si cet article a été publié, c'est surtout pour faire peur aux gérants de cafés qui ne paient pas "la licence" pour la chicha.

    Pour ce fait divers, le gérant en question a dù étre un peu radin envers les responsables administratifs.
  4. hadad

    hadad

    Inscrit:
    14 Août 2006
    Messages:
    379
    Likes:
    1
    savez vous que 800000 personnesau Maroc dépendent directement de la culture du cannabis.
  5. hadad

    hadad

    Inscrit:
    14 Août 2006
    Messages:
    379
    Likes:
    1
    Et davantage :
    Le Maroc est le premier producteur mondial de haschich..
  6. Zaza

    Zaza Modérateur

    Inscrit:
    17 Sept. 2006
    Messages:
    35 271
    Likes:
    1 285
    tout a fait d'accord!
    il faut faire preuve d'un minimum d'objectivité avant de critiquer tout et n"importe quoi. c'est interdit a casa depuis 2 ans, hommes ou femmes, les medias savent utiliser les titres qui font mouche: 16 femmes arretées.....nagnagna.....et vous tombez dans le piege de la mal-information

    ceci dit, d'accord aussi avec ceux qui crient a l'hypocrise du systeme! on cultive le canabis mais on n'a pas le droit de le consommer :fou:

    article de novembre 2004
    Le narguilé est désormais banni des lieux publics à Casablanca. Les autorités ne veulent plus voir des pipes à eau déambuler entre les mains des Casablancais. La décision de la Wilaya, prise à l’orée du mois de Ramadan, a laissé entendre des « ouf ! » de soulagement de la part des non-fumeurs et a eu l’effet d’une bombe dans les rangs des « chicheurs ».
    L'arrêté n°5 du 22 septembre, qui est à l’origine de cette interdiction, a pris effet durant le mois de Ramadan. Un mois pendant lequel la consommation de "mouaassal" (mélange de tabac, de mélasses de fruits ou de fleurs macérés dans des huiles et des épices) bat son plein.

Partager cette page