Ali a fait a dans un metro sur une touriste

Discussion dans le forum 'Général' créée par ptitprince le 29 Oct. 2005.

  1. ptitprince

    ptitprince

    Inscrit:
    3 Sept. 2005
    Messages:
    980
    Likes:
    1
    «De là à faire ça dans le métro sur une touriste!»

    par Dominique SIMONNOT
    QUOTIDIEN : lundi 24 octobre 2005

    Tribunal correctionnel de Paris




    Dans le box, Ali, Palestinien de 32 ans, garde les yeux baissés. Il y a trois jours, à Pigalle, dans le métro bondé, deux gardiens de la paix l'ont vu «regarder avec insistance le fessier d'une femme, puis, braguette ouverte, sexe apparent, se frotter sur elle et éjaculer sur son pantalon». «Quelle précision ! note la présidente. Les policiers remarquent même une goutte de sperme au bout du sexe !»

    Après avoir nié, Ali a reconnu. «Mais il voulait éjaculer au sol pour ne pas salir son caleçon... Eh bien !» sourit la juge. La «victime» n'est pas là, «c'est une touriste grecque», explique la procureure. La présidente rit : «Elle allait au Moulin-Rouge avec son groupe. Elle a senti quelque chose, mais elle a pensé que c'était un de ses compagnons de voyage.» Selon un psychiatre, Ali est normal, «mais très pervers». «Tiens ! Il ne dit pas pourquoi !» s'étonne la juge. L'assesseur est curieux : «A-t-il consulté un psychiatre ? Non ? Il a 32 ans, comment faisait-il avant ? Allait-il voir des professionnelles ?» «Je ne faisais rien, fait traduire Ali, et je ne connais pas de professionnelles...» «Ça va ! coupe la juge, il y en a plein Paris ! Et de là à faire ça dans le métro sur une touriste !» Ali est aussi frappé d'un arrêté de reconduite à la frontière. «Il est dans une sacrée galère, soupire la présidente. Est-il décidé à rentrer à Gaza ? Non ? Il sait que cela veut dire des condamnations en cascade ?» Elle fouille le dossier : «Aucun papier d'identité, je ne sais même pas qui vous êtes...» La procureure se dresse : «Je crois comprendre la perversion dont parle le psychiatre ! Ce monsieur a sans doute besoin du public pour assouvir son plaisir ! Je suis très inquiète, ces faits sont abjects ! Les experts vous le diront, on commence par ça et on finit par des agressions !» Elle réclame trente mois, dont dix-huit avec sursis mise à l'épreuve, mais, paradoxalement, dix ans d'interdiction du territoire. Et l'inscription au fichier des délinquants sexuels. L'avocate bondit : «Revenons à la réalité ! Ces faits sont beaucoup moins graves qu'un attouchement ! Oui, il a sûrement besoin de parler avec quelqu'un de ses besoins qui semblent plus forts que son engagement religieux !» Elle tempête : «Et sa situation irrégulière ! L'administration, incapable de le reconduire dans son pays, l'a remis en liberté il y a quelques mois !»

    Douze mois, dont quatre avec sursis mise à l'épreuve, trois ans d'interdiction et inscription au fichier.

    Depuis un bon moment, une femme ronde aux cheveux teints attend son tour. C'est Ruben, 31 ans, travesti espagnol. «Monsieur a imposé, à la vue du public, une exhibition sexuelle», lit la juge. C'était il y a deux jours au bois de Boulogne. Ruben aurait soulevé sa robe rose et montré ses fesses. «A aucun moment je n'ai montré mes fesses, conteste Ruben. On buvait un café entre amies !» «Comment ça, un café ?» souffle la juge. «Oui, au bois, raconte Ruben, des gens passent vendre des cafés !» «Comme sur la plage ? reprend la juge. C'est une info ! Donc, vous n'avez rien dévoilé de vos charmes ? Vous reconnaissez quand même vous prostituer. Alors, je ne sais pas moi, euh... Comment attirez-vous les clients ?» Ruben hausse les épaules. La juge reprend : «Il est espagnol, interdit du territoire, connu sous sept identités et sept fois condamné !» Une fois pour violence à agent et, ensuite, pour s'être maintenu en France. La procureure veut quatre mois et l'interdiction définitive du territoire, «car les policiers ont autre chose à faire que d'arrêter monsieur !» L'avocat raconte : «Il a le sida depuis neuf ans. Il est soigné ici. Et s'il ne retourne pas en Espagne, c'est qu'il n'ose pas se présenter à sa famille, et vous comprendrez pourquoi !» Il peste : «Franchement, le délit qu'on lui reproche est plus que modeste ! Et cette interdiction du territoire ! Absurde ! Un citoyen européen banni de France ! Sans présenter aucune dangerosité particulière !»

    Quatre mois ferme. «Sans mandat de dépôt, accorde la juge. Vous sortez ce soir, et la peine pourra être aménagée.»


    http://www.liberation.fr/page.php?Article=333170
     


  2. tfouuuu93

    tfouuuu93

    Inscrit:
    25 Août 2005
    Messages:
    916
    Likes:
    0
    mdrr
    y a un mec ds le tram
    a fait la mm choses
    un vrai bledien
     
  3. jdal

    jdal

    Inscrit:
    9 Déc. 2004
    Messages:
    4 291
    Likes:
    4
    Wa la présidente ! Plus juste, tu meurs !
     
  4. momo_14

    momo_14

    Inscrit:
    31 Juil. 2005
    Messages:
    450
    Likes:
    2
    vraiment beuuuuurrrrrkkkkkkkkk:eek: :eek:
     

Partager cette page