Altercation entre Coupet et Domenech

Discussion dans le forum 'Football Marocain' créée par Skikdi le 25 Mai 2006.

  1. Skikdi

    Skikdi

    Inscrit:
    14 Avril 2006
    Messages:
    2 907
    Likes:
    2
    LE MONDE | 25.05.06 | 15h31 • Mis à jour le 25.05.06 | 15h31
    TIGNES ENVOYÉ SPÉCIAL

    Il fallait que cela sorte. Mercredi 24 mai, Grégory Coupet, le gardien numéro 2 de l'équipe de France de football, claque la porte du stage de Tignes, embarquant femme et enfants dans sa voiture. Peu après, il se ravise, revient à l'hôtel Montana où logent les Bleus. Avant son départ, Grégory Coupet a eu une discussion avec Raymond Domenech. A son retour, il s'est de nouveau expliqué avec le sélectionneur national et l'entraîneur des gardiens de but, Bruno Martini. Robert Duverne, le préparateur physique des Bleus et de l'Olympique lyonnais, le club de Coupet, a joué les médiateurs.


    Cet épisode révèle la tension que subit le gardien de l'OL depuis la désignation de Fabien Barthez comme titulaire, le 14 mai. Grégory Coupet avait déjà exprimé son amertume et son incompréhension. Il s'était demandé comment il allait vivre le stage de Tignes. Mal, à l'évidence.

    Pourtant, lundi 22 mai, lors du premier entraînement physique, il est en tête du groupe pour effectuer les exercices. Fabien Barthez, fait le minimum demandé. Mardi, Bruno Martini anime une séquence spécifique pour les trois gardiens : très vite, Grégory Coupet abandonne les cages pour une partie de tennis-ballon. Mercredi, après une nuit dans un chalet d'altitude, les Bleus montent au sommet du glacier de la Grande Motte (3 656 m). A mi-parcours, Fabien Barthez rebrousse chemin, rentre directement à l'hôtel et ne participe pas au déjeuner collectif. C'est là que Grégory Coupet a laissé percer son irritation. La désignation du gardien titulaire était restée huit mois en suspens et Grégory Coupet estime que Raymond Domenech ne lui a pas donné les raisons de son choix.

    Pour ne rien arranger, Fabien Barthez semble de nouveau souffrir de la déchirure au mollet gauche qui l'a éloigné des terrains en mars. Le stage de Tignes avait pour objectif de développer "la convivialité".

    Bruno Caussé
     


Partager cette page