Bac 2011: Le taux de réussite frôle les 47% en session normale

Discussion dans le forum 'Actualités marocaines' créée par Erolisk le 6 Juil. 2011.

  1. Erolisk

    Erolisk VIB

    Inscrit:
    31 Déc. 2007
    Messages:
    23 549
    Likes:
    5 658
    Particularités de 2011 : augmentation du taux de réussite parmi les candidats libres et du nombre des candidats titulaires de mentions.

    Sans être l'idéal, les résultats de la session normale du baccalauréat de cette année sont marqués par une amélioration tous azimuts. De prime abord, le nombre des candidats admis est passé de 118.052 à 158.628, ce qui équivaut à un taux de croissance de 34,37% qui est le plus important dans l'histoire du nouveau système de baccalauréat après celui de 2010 établi à 34,75%. Le taux de réussite, lui, s'est chiffré cette année à 47,37% contre 41,15% en 2010. Parmi les candidats scolarisés, ce taux s'élève à 50,98% contre 43,78% l'année précédente. Par type d'enseignement, 83,50% des candidats admis appartiennent à l'enseignement public, 10,51% à l'enseignement privé, alors que 5,98% sont des candidats libres. Parmi ces derniers, le taux de réussite a connu la hausse la plus significative : 22,43% contre 15,42% en 2010. Ce taux par ailleurs est quasi identique chez les filles et les garçons : 50,1% des nouveaux bacheliers sont des filles.
    «Les candidats aux examens du baccalauréat de sexe masculin ont été plus nombreux », tient à préciser Mohamed Sassi, directeur du Centre national de l'évaluation et des examens au ministère de l'Education nationale, s'exprimant lors d'un point de presse tenu hier matin et consacré à l'annonce des résultats de la session normale du baccalauréat.

    En ce qui concerne la session du rattrapage qui aura lieu du 18 au 20 juillet, 136.077 élèves y sont admis, soit un pourcentage de 40,63% de l'effectif des candidats présents.
    Les candidats redoublants, par contre, ne représentent que 12% de l'ensemble de l'effectif. Nouvelle donne cette année, l'amélioration du taux de réussite est conjuguée à une nette augmentation de l'effectif des candidats ayant remporté leur baccalauréat avec mention : 67.227 élèves, soit 42,38% de l'ensemble des candidats admis. Ainsi, 66,3% des élèves sont titulaires d'une mention «Assez bien», 26,9% d'une mention «Bien », alors que 9,2% ont décroché une mention «Très bien», soit une augmentation record de 92,26% par rapport à 2010.
    Sans surprise, les filières scientifiques et techniques continuent à l'emporter en termes de taux de réussite.
    Avec 103.504 candidats admis, soit un taux de réussite de 57,68% (contre 50,35% en 2010), elles devancent de loin les filières littéraires et de l'enseignement originel où ce même taux n'a pas dépassé 40,33% (contre 33,67% en 2010), ce qui correspond à 45.633 candidats admis. Par matières d'enseignement, les taux de réussite les plus élevés (entre 97% et 75%) ont été enregistrés selon l'ordre de priorité dans les mathématiques, les sciences et technologies électriques et les sciences agricoles. En revanche, les SVT, les lettres et sciences humaines et la langue arabe se situent en queue de peloton avec des taux de réussite oscillant entre 41% et 32%. Cette année, c'est la région d'Oued Eddahab-Lagouira qui tient le haut du pavé en termes de taux de réussite qui s'y est établi à 64,7%. « C'est le facteur géographique qui expliquerait cette prééminence de la région. Compte tenu de sa petite superficie et du nombre réduit de sa population, l'encadrement des élèves et la maîtrise de leurs besoins deviennent plus faciles », analyse M. Sassi. La deuxième place revient ex aequo aux régions de Tadla-Azilal et Fès-Boulemane qui ont enregistré toutes les deux un taux de réussite de l'ordre de 53,7%.
     


  2. Erolisk

    Erolisk VIB

    Inscrit:
    31 Déc. 2007
    Messages:
    23 549
    Likes:
    5 658
    En bas du classement figurent les régions de Tanger-Tétouan, du Grand Casablanca, Taza-Hoceima-Taounate, Gharb-Chrarda-Beni Hssen où ce taux a été inférieur à la moyenne nationale (44,3%).
    La région de Laâyoune-Boujdour-Sakia-El Hamra a été classée dernière avec un taux de réussite qui atteint à peine 36,8%. Bon à savoir, les cas de tricherie déclarés cette année ont sensiblement baissé, passant de 516 cas l'année précédente à 407 cette année. S'essayant à l'interprétation des résultats, Mohamed Sassi attribue l'ensemble des performances réalisées aux méthodes de préparation, d'organisation et d'évaluation des examens qui gagnent en maturité et en efficacité d'une année à l'autre.

    « A partir de cette année, nous disposons, grâce à une décision ministérielle datée du 5 avril 2011, d'un référentiel national en matière d'organisation des examens. Ainsi, avant d'être approuvé, chaque sujet d'examen est soumis à un test dans le but de s'assurer de sa qualité et de son respect d'un certain nombre de critères : couverture du curriculum, adéquation entre le contenu et le temps imparti, degré de difficulté…
    Le même test est valable pour l'opération de correction, l'objectif étant de vérifier que les correcteurs se servent des mêmes critères pour noter les élèves ». Les résultats positifs enregistrés cette année sont également imputables, d'après M. Sassi, aux mesures exceptionnelles prises dès la rentrée 2010-2011 pour sécuriser le temps scolaire, ainsi qu'à l'institutionnalisation du soutien scolaire au profit des candidats avant la session normale et avant la session du rattrapage.

    Repères
    Premier

    Avec une note de 18,97 ès sciences mathématiques B, l'élève Yassine Roubi scolarisé à la région du Grand Casablanca est classé premier au niveau national.

    Rattrapage

    Plus de 136.000 élèves passeront la session de rattrapage prévue du 18 au 19 juillet. Les délibérations et l'annonce des résultats auront lieu le 25 juillet.


    Par Meriem Rkiouak | LE MATIN
     

Partager cette page