Bono félicite le président brésilien Lula pour son combat contre la pauvreté

Discussion dans le forum 'Général' créée par nadinou le 21 Fév. 2006.

  1. nadinou

    nadinou

    Inscrit:
    26 Oct. 2005
    Messages:
    325
    Likes:
    0
    Bono, le chanteur de U2, a félicité le président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva pour le combat qu'il mène contre la pauvreté dans son pays, avant de le rencontrer dimanche lors d'un entretien privé.

    «C'est un rêve d'être ici parce que Lula (da Silva) lutte contre la pauvreté non seulement ici, mais aussi en Afrique. Je suis très enthousiaste par rapport à ça», a déclaré le rockeur à ses fans à l'aéroport de Brasilia.

    Un peu plus tard, Lula et Bono, qui effectue une tournée au Brésil avec son groupe, se sont entretenus dans la résidence présidentielle de Granja do Torto, à 30 kilomètres du centre de Brasilia. Lula a parlé au chanteur des efforts engagés par le gouvernement pour qu'aucun Brésilien ne souffre plus de la faim et pour développer les énergies renouvelables, a déclaré le porte-parole présidentiel Andre Singer.

    Un des objectifs du gouvernement brésilien est de permettre à tous les Brésiliens de manger trois repas par jour d'ici la fin du mandat présidentiel de Lula le 31 décembre. Des millions de familles souffrent encore de la faim au Brésil, particulièrement dans le nord-est du pays, où est né Lula, qui est un ancien syndicaliste. AP

    A toi M6 ;) Tu as la main !


  2. Petite_Mina

    Petite_Mina

    Inscrit:
    11 Mai 2004
    Messages:
    25 857
    Likes:
    375
    si la générosité pouvait tourner aussi facilement...
  3. mzelef

    mzelef

    Inscrit:
    11 Fév. 2006
    Messages:
    81
    Likes:
    0
    il va lui faire une chanson " bip bop lula " ok ok je sors
  4. jdal

    jdal

    Inscrit:
    9 Déc. 2004
    Messages:
    4 292
    Likes:
    4
    Monsieur Bono est un jocrisse. Lula n'a encore rien fait contre la pauvreté. Sitôt au pouvoir, il a renié toutes ses idées pour complaire au FMI et à la Banque mondiale, il a apuré la dette extérieure du Brésil, et maintenant il fait la politique des grands propriétaires terriens en leur négociant l'ouverture des marchés à l'OMC. Cerise sur le gâteau, il vient de leur autoriser les OGM.

    En attendant, les Sans-Terres restent sans, et si ça marche à l'OMC, des Sans-Terres il n'y en aura pas qu'au Brésil. Monsieur Bono est un con, et Monsieur Lula une ordure.

Partager cette page