B’sila se faisait passer pour un médecin

Discussion dans le forum 'Jrad' créée par Fleurbleunuit le 18 Déc. 2003.

  1. Fleurbleunuit

    Fleurbleunuit

    Inscrit:
    11 Juil. 2003
    Messages:
    3 304
    Likes:
    2

    Le docteur B’sila, celui qui livrait des certificats de tout genre aux malades dans la ville de Meknès n’a absolument rien à voir avec la médecine. Il s’agit tout simplement d’un escroc qui se pointait chaque matin devant l’hôpital Mohammed V de ladite ville à la recherche d’une victime ayant un membre de famille dans le besoin de médicaments ou d’une autorisation d’hospitalisation. Le docteur Bsila se charge de tout. Il est en relation constante avec les gardiens de l’hôpital, avec des infirmiers et même avec des médecins. B’sila, un délinquant déjà condamné pour escroquerie et pour d’autres affaires correctionnelles, sait choisir ses victimes. Primo, ils doivent être des analphabètes qui ne savent ni lire ni écrire, une proie facile à tromper. Secondo, elles doivent avoir des factures d’une grosse somme d’argent à régler. Le plus grave dans ses magouilles, ce qui a permis à la police judiciaire de l’identifier avant de l’épingler, c’est que le docteur Bsila connaît des noms de médicaments sans savoir leur utilité. Il a livré des médicaments pour la diarrhée à des malades atteints de tuberculose, des médicaments pour un mal de tête à des patients ayant subi une opération chirurgicale, des sirops pour le mal de gorge à des malades ayant des problèmes d’estomac, il a même livré des seringues à la place d’un pansement. Le docteur Bsila n’est pas seulement un escroc, c’est un vrai criminel qui ne pense qu’à satisfaire ses besoins financiers et peu importe les conséquences de sa folie scientifique. Pour réussir ses magouilles, il doit normalement avoir des liens à l’intérieur de l’hôpital, il ne peut pas disposer et des certificats et des médicaments sans aucun complice. Selon le rapport de la police judiciaire, qui vient de mettre fin à sa tromperie suite à une plainte d’une malade atteinte de troubles gastriques à laquelle il avait donné un médicament pour la fatigue. Il y’a eu aussi d’autres plaintes qui ont été déposées par des pharmaciens contre le docteur Bsila, mais, la poursuite judiciaire qui a été la cause de son arrestation est celle de ladite femme. La police a convoqué plusieurs fonctionnaires à la blouse blanche pour des interrogatoires et nous venons d’apprendre en dernière minute que tous les invités au commissariat ont été relâchés et apparemment, le docteur Bsila organisait ses forfaits sans l’aide de personne.

    Par
    Abdellah Lahfari



     


  2. Ancien-Membre

    Ancien-Membre

    Inscrit:
    27 Juil. 2013
    Messages:
    0
    Likes:
    1 802
    c grave !! :-x

    encore un corp sans ame ! :-x

    B’sila, un délinquant déjà condamné pour escroquerie et pour d’autres affaires correctionnelles, sait choisir ses victimes. Primo, ils doivent être des analphabètes qui ne savent ni lire ni écrire, une proie facile à tromper.

    la sentence qu'il merite c la prison a vie...
     
  3. Amine

    Amine En mode pause

    Inscrit:
    27 Oct. 2003
    Messages:
    4 708
    Likes:
    7
    fleurbleunuit, tu connais l'histoire du scanner :-D ..... tu te rappel :-D
     

Partager cette page