droits humain : Abdelaziz El Wazzani devant les juges le 25 février

Discussion dans le forum 'Actualités marocaines' créée par amsawad le 13 Fév. 2008.

  1. amsawad

    amsawad Contributeur

    Inscrit:
    21 Août 2007
    Messages:
    43 222
    Likes:
    21 610
    Le militant amazigh Abdelaziz ELWAZZANI, président de l’association Ouzgan pour le développement et membre de la ligue amazighe des droits humains, sera présenté le 25 février 2008 devant le tribunal de première instance de Guelmim (au sud du Maroc), suite à ses opinions et à ses pensées.

    Ceci dit, en Février 2007, ce militant avait participé à une conférence organisée conjointement par: le Congrès Mondial Amazigh, la ligue amazighe des droits humains et l’association Ouzgan pour le développement, sous le thème: «les droits relatifs à la terre».
    Et puisqu’il avait bien expliqué au grand public la problématique de la terre tout en soulevant l’ensemble des violations pratiquées par les mafias foncières de la région, cette dernière a fortement mobilisé ces pions ainsi que ses faux témoins afin de présenter une fausse plainte au services de la justice afin de poursuivre Abdelaziz Elwazzani pour ses dires lors de la conférence indiquée ci-dessus, selon les articles 35, 38 et 39 du code marocain des associations, de la presse et de l’édition.

    La ligue amazighe des droits humains, à laquelle fait partie ce militant, considère que cette plainte ainsi que la procédure de se présenter devant le tribunal, sont une tentative de violer la liberté d’opinion et d’expression, et de généraliser la loi du silence.

    Elle dresse un appel urgent à toutes les organisations et les associations des droits de l’Homme à travers le Maroc et le monde tout entier afin d’intervenir auprès des autorités marocaines dans le but d’arrêter ce processus d’injustice qui cible le militant amazigh Abdelaziz ELWAZZANI.

    Elle lance aussi un appel urgent à tous les avocats libres au niveau local, national et international afin de soutenir le militant Abdelaziz ELWAZZANI lors de l’audience qui aura lieu le 25 février 2008 au tribunal de première instance à GUELMIM (au sud du Maroc).

    En attendant tout cela, vive la liberté d’expression! Vive la liberté d’opinion!



    Source : numedya


Partager cette page