La "drôle" de France de ma mère...

Discussion dans le forum 'Actualités françaises' créée par Ancien-Membre le 5 Mai 2012.

  1. Ancien-Membre

    Ancien-Membre

    Inscrit:
    27 Juil. 2013
    Messages:
    132
    Likes:
    1 802
    Suite:



    Centreat : Les gens n’ont pas d’appareil photo à l’époque ?

    Ma mère : Dans les années 50 ça commence à se développer mais c’est pas comme maintenant où les gens font des photos sans arrêt avec leur téléphone. Lui, il travaille pour un magasin de photographie : il repère les faire-parts de naissance dans les journaux et va photographier les nouveau-nés.

    Centreat : A Nîmes ?

    Ma mère : Et dans les villages alentours… Tu pourrais pas le faire maintenant… Il arrivait devant une maison, il frappait à la porte. Si personne n’ouvrait, il entrait et criait « Bonjour ! y a quelqu’un ? ». A l’époque les gens ne fermaient pas leur porte…il y avait moins de vol… Maintenant tu fais ça, tu te prends un coup de fusil (rires)

    Centreat : Il travaille beaucoup ?

    Ma mère : Non…Il fait son chiffre d’affaire en 3 jours souvent au lieu de 5. Plutôt que de gagner plus, il préfère rester à la maison. On n’a manqué de rien…deux mois et demi de vacances à la mer chaque été…Il était doué pour le commerce.. .et charmeur…

    Centreat : Il n’a pas de voiture, il se déplace comment pour aller dans les villages ?

    Ma mère : Il y a beaucoup d’autocars dans les années 50 et 60. C’est très différent de mon enfance. Je repensais que petite, lorsqu’on allait de Saint Hyppolite du Fort à Perpignan (note de centreat :220 km. 2h30 en voiture aujourd‘hui), il fallait prendre à la gare un train à vapeur à 5h du matin et on arrivait à minuit !!! On faisait une longue pause repas à Narbonne. Les banquettes étaient en bois et très inconfortables. En plus, si tu mettais ta tête en dehors de la fenêtre, tu avais le visage tout noir avec la vapeur !

    Centreat : Revenons vers ta vie dans les années 50…Ton père t’a enfin pardonné d’avoir divorcé ?

    Ma mère : Oui…Au bout de 5 ans…Mes parents viennent souvent nous voir. Ils sont retraités et ont la belle vie. Ils font chaque année ce qu’ils appellent des « Tours de France gastronomiques ». Ils partent en voiture avec mon frère prêtre chez qui ils habitent et font les bonnes tables de France.

    Centreat : C’est pas vraiment du tourisme cultuel...rires…

    Ma mère : Pas du tout ! Il ne fallait pas leur demander comment ils avaient trouvé le Mont Saint Michel . Ils te répondaient : « Ohhhh !!! L’omelette de la Mère Poularde !!! » Si tu leurs disais : « c’est beau Strasbourg ? », ils répondaient « Ohhhh !!! On a mangé une choucroute du tonnerre ! » (rires)

    Centreat : C’est une bonne période pour toi ?

    Ma mère : Oui…même si l’enfance est pour moi le paradis que j’aimerais retrouver…
     


  2. Lakmee

    Lakmee Procrastinatrice

    Inscrit:
    18 Mars 2011
    Messages:
    1 170
    Likes:
    1 290

    Maman de lakmé : Si tu ne veux pas avoir mal à la tête, ne fais pas d'enfant !:D
     
  3. Ancien-Membre

    Ancien-Membre

    Inscrit:
    27 Juil. 2013
    Messages:
    132
    Likes:
    1 802
    C est très émouvant

    Merci pour ce partage
     
    Likes reçus Lakmee aime ça.
  4. mam80

    mam80 la rose et le réséda Modérateur

    Inscrit:
    23 Sept. 2009
    Messages:
    20 981
    Likes:
    14 744
    <Il est né en France mais de parents italiens…Il connait un racisme fort >

    pour référence : Serge REGIANI : c'est moi, c'est l'italien, est ce qu'il y a quelqu'un , est ce qu'il y a quelqu'une ?

    hé oui, et les immigrés de nos jours qui se sentent persécutés, ça me fait bien rire :)

    mam
     
    Lakmee, Meuse et centreat aiment ça.
  5. Meuse

    Meuse

    Inscrit:
    10 Jan. 2010
    Messages:
    23 510
    Likes:
    2 230
    excat!

    Notre 1° ministre est né en Belgique de parents italiens....

    C'est probablement le politicien belge francophone le plus populaire. ;)
     
  6. Meuse

    Meuse

    Inscrit:
    10 Jan. 2010
    Messages:
    23 510
    Likes:
    2 230
    Pour la France il y a Yves Montand, Lino Ventura.....puis tous ceux dont plus personne ne se souvient qu'ils sont nés italiens. ;)
     
    Likes reçus breakbeat aime ça.
  7. Ancien-Membre

    Ancien-Membre

    Inscrit:
    27 Juil. 2013
    Messages:
    132
    Likes:
    1 802
    Sur l'immigration italienne on lira ça:

    http://bellaciao.org/fr/article.php3?id_article=17996

    j'ai ri en voyant que Nice se distinguait déjà bien avant Estrosi (descendant d'italiens probablement mais depuis quand l'Histoire profite aux gens? :rolleyes:):

    "En 1897 déjà, il valait mieux être né au bon endroit pour prétendre profiter sereinement de la Promenade des Anglais. Cette année-là, la municipalité ouvertement italophobe (elle venait d’être réélue sur le slogan "Nice aux niçois") décida de ne pas renouveler le permis de travail de cent cochers transalpins (l’annexion de Nice à la France date de 1860)."
     
    stardust06 et Lakmee aiment ça.
  8. Meuse

    Meuse

    Inscrit:
    10 Jan. 2010
    Messages:
    23 510
    Likes:
    2 230
    Le comté de Nice n'est français que depuis la fin du XIX° siècle.

    Ils n'ont pas voulu être partie de l'Italie.

    Dans cette région, une vendeuse bilingue c'est parfois italien/français. ;)
     
  9. like you and me

    like you and me Judas Juda-a-a,Judas GAGA VIB

    Inscrit:
    18 Avril 2009
    Messages:
    17 072
    Likes:
    1 368
    Centreat, where are you petit chenapan ? :prudent:

    Je te rappelle qu'il y a "tes lecteurs" qui t' attendent .. C'est moche de nous faire ça, shame on you!


    :langue:
     
    Lakmee et Intissarr aiment ça.
  10. breakbeat

    breakbeat VIB

    Inscrit:
    25 Nov. 2008
    Messages:
    67 271
    Likes:
    34 189
    Ta mère à raison de dire que imaginé la guerre c'est facile, la vivre en est une autre...l'histoire de l'homme courant avec l'enfants déposséder d'une partie de sa tête, montre toute l'horreur de la guerre et les raisons qui pousse à la diplomatie...

    "Il n'y a jamais eu de bonne guerre ni de mauvaise paix."

    Benjamin Franklin
     
    Likes reçus Lakmee aime ça.
  11. breakbeat

    breakbeat VIB

    Inscrit:
    25 Nov. 2008
    Messages:
    67 271
    Likes:
    34 189
    Tais toi ! lol elle fait peur elle...lol :D
     
    Likes reçus Lakmee aime ça.
  12. stardust06

    stardust06

    Inscrit:
    22 Juin 2012
    Messages:
    3
    Likes:
    0
    Un immense bravo à Centreat pour ce thread plein d'émotion et de délicatesse.... :)

    mes parents étaient sensiblement de la même génération que les tiens, et lire tes entretiens avec ta maman réveillent les échos d'anecdotes et d'histoires finalement assez voisines qu'eux mêmes m'ont conté quand ils étaient encore de ce monde (même si aucun d'eux n'a vécu ces époques anciennes dans l'hexagone).
     
  13. Freyja

    Freyja VIB

    Inscrit:
    27 Déc. 2006
    Messages:
    18 416
    Likes:
    8 652
    Waw juste formidable, je ne connaissais absolument pas ce topik (et merci allissia de l'avoir indiqué).
    C'est si bien écrit, si bien décrit que j'avais l'impression de voir ta mère parlé, comme un reportage diffusé sur Arte.
    En parlant d'Arte une fois justement il avait diffusé le témoignage de femme, la première impression qu'elle avait en voyant des Allemands et c'est tout simplement ce que disait ta mère loin de cette propagande.
    C'étaient des personnes polies, cordiales ils leurs expliqués qu'ils n'étaient pas en France de leur plein gré, leur parlaient de leurs familles c'étaient de jolis hommes, que les françaises aimaient séduire.=)

    PS: Vraiment un grand remerciement de nous avoir fait partagé le témoignage de ta mère!
    Et quel dure travail de mettre ces notes et d'avoir tapé ce que tu as enregistré!^^
     
    FPP75, misszara88 et centreat aiment ça.
  14. vilCarmin

    vilCarmin

    Inscrit:
    30 Mai 2012
    Messages:
    4 173
    Likes:
    2 108
    Pour temperer l'image des allemands polis et gentillhommes, mon grand-père m'a raconté que les allemands (en bretagne) venaient se servir dans leur placard, ils pouvaient rien dire. Ils avaient un arbre "familial" dans le jardin, qui avait été planté plus de cent ans auparavant, quand les soldats allemands du coin l'ont su ils se sont amusé à le mitrailler.


    A l'inverse mon arrière grand-père est resté 3 ans en Allemagne faire du travail forcé dans une ferme allemande, et les proprietaires étaient très gentil avec lui, ils ont continué à se voir après la guerre.

    Bref, c'était pas tous des nazis, mais y avait quand même des sacrés cons.

    Je me répéte surement sur le topic, mais c'est vrai que c'est très beau témoignage ...
     
    Freyja et misszara88 aiment ça.
  15. ondinne

    ondinne je pense donc je suis VIB

    Inscrit:
    28 Juin 2012
    Messages:
    7 243
    Likes:
    7 040
    Oui c'est vrai. Les récits que j'ai eue la chance d'écouter, de mes parents ou grand parents le confirme. Ils avaient des vaches, des cochons, des poules, des lapins. Faisaient pousser des légumes, du tabac, du blé pour la farine.
    Ma grand-mère allait en ville à vélo (30 km) pour échanger toutes ses victuailles contre un morceau de tissus par exemple. Ils se débrouillaient, trouquaient beaucoup.
    Mon père était l'ainé de 7 enfants. Très tôt il a dû travailler en boulangerie et était le "braconneur" de la famille qui ramenait le gibier. Il était un vrai pro pour poser un collet et grimper aux arbres quand le garde champètre débarquait !!!
    La grand mère de mon mari était la petite fille illégitime d'une grande maison de champagne, encore bien connue aujourd'hui. Elle a toujours été la paria. Quand le jeune homme qui deviendra donc le grand mère de mon mari l'a épousé, il a été rejeté par sa famille, gros propriétaires terriens. Tout ses frères et s&#339;urs ont hérités de terres, de fermes, mais lui n'a jamais rien eu !! Il avait fait un mauvais mariage !

    Tout ses bons moments. Quand mon père a commencé à apprendre à mon fils les bonnes blagues à faire aux autres...comme laisser sur le trottoir un porte monnaie plein de crotte, se cacher et attendre (pas longtemps en général) que quelqu'un le ramasse et l'ouvre.
    Et toutes leurs histoires de courses poursuite parce qu'ils maraudaient des pommes dans les vergers !!!

    Ma famille est originaire du Nord Est de la France. Ma mère vivait dans un village occupé par les Allemands. Ils étaient enfants et avaient une certaine crainte de l'occupant. Pourtant ceux présent chez eux étaient honnêtes et respectueux.
    Ce que j'aime bien c'est les récits de grosse berta, qu'ils entendaient quand elle bombardait Paris. Regardaient le ciel et voyaient passer les V1 ou V2 qui allaient bombarder les villes plus loin. Mon grand père qui conduisant un char Renault pendant la première guerre mondiale ETC...

    C'est vrai que là, Centraet, pour le coup tu réveilles les souvenirs que nous ont transmis nos chers disparus !
     
    centreat et vilCarmin aiment ça.
  16. mam80

    mam80 la rose et le réséda Modérateur

    Inscrit:
    23 Sept. 2009
    Messages:
    20 981
    Likes:
    14 744
    on attend la suite avec impatience
    merci pour ce témoignage VRAI

    mam
     
    Likes reçus Freyja aime ça.
  17. Ancien-Membre

    Ancien-Membre

    Inscrit:
    27 Juil. 2013
    Messages:
    132
    Likes:
    1 802
    Bon comme je l’ai dit ailleurs, je profite du 93ème anniversaire de ma mère pour terminer de taper l’enregistrement. Oui j’ai été long mais je sais pas finir les choses…:D

    Puis je ne tape pas très vite alors il faut stopper la bande sans arrêt : ça me saoule…

    A partir de là on n’aborde pas des moments qui peuvent avoir une portée sociologique d’une femme de son temps, mais plutôt le rapport plus intime avec la vieillesse et la mort…
     
  18. Ancien-Membre

    Ancien-Membre

    Inscrit:
    27 Juil. 2013
    Messages:
    132
    Likes:
    1 802
    Centreat : Tu parles du Paradis…Comment tu le vois ? Tu es croyante alors tu as dû te poser la question…

    Ma mère : Je sais pas…Parfois je doute alors que tous les jours je prie ma mère pour qu’elle te protège…

    Centreat : Tu doutes d’une vie après la mort et en même temps tu y crois et tu pries ?

    Ma mère : Je doute pas…mais je sais pas…En tous cas j’en ai marre de la vie…

    Centreat : Bah ça fait au moins 20 ans que tu dis ça…

    Ma mère : Mais c’est vrai : quand je vois que j’ai perdu 3 enfants, c’est pas normal pour des parents…C’était à moi à partir d’abord…Puis qu’est-ce que je fais là ? j’ai mal partout…cette nuit j’ai mal dormi tellement mon épaule me faisait mal…

    Centreat : Franchement je sais pas si tu te vois : à 92 ans tu continues à vivre seule, indépendante, à faire tes courses seule… Tu as quoi comme problèmes de santé ? Un peu de diabète lié à l’âge et régulé, une hypertension contrôlée et des rhumatismes…Pas de quoi trop se plaindre quand même…

    Ma mère : C’est vrai… lorsque je vois mon amie Mme P. qui a 20 ans de moins que moi et a eu tellement d’opérations qu’elle les compte plus…(elle rit)

    Centreat : Au moins 30 je crois…Tu te rends compte que tu t’en tires bien quand même ?

    Ma mère (faussement en colère) : Oui mais je supporte pas d’être malade !!! Que veux-tu y faire ???

    Centreat (en riant) : ça on le sait : dès que tu as un rhume, tu téléphones comme si tu étais à l’article de la mort !

    Ma mère : Je vais pas changer maintenant !

    Centreat : En tous cas tu te laisses pas mourir (rires). Chaque fois que j’arrive je vois que tu t’es préparée un bon petit plat…tu as toujours ton frigo bien rempli avec de tout : fromages…desserts…fruits…légumes frais…

    Ma mère (toute contente) : Tu as vu que j’ai maigri ?

    Centreat : Oui ça te va bien…Tu as perdu 5kg au moins non ?

    Ma mère : Je sais pas…je me pèse pas…mais je rentre dans des robes dans lesquelles j’étais boudinée avant…

    Centreat (en riant) : Tu as quand même au moins 15kg de trop : c’est pas super pour tes articulations…Tu fais un peu des étirements comme avant ?

    Ma mère : Mais non ! je peux plus ! J’arrive plus à me lever de mon fauteuil !!! Comment veux-tu que je fasse de la gym…Attends ! Je te montre…

    Là ma mère se lève de sa chaise et va s’asseoir dans le fauteuil. Puis j’ai droit à la démonstration pour se relever : elle met ses bras en avant, tente un balancement de son buste, et parvient à se remettre sur ses pieds avec un « Rahhhhh ! » qui me fait éclater de rire…

    Centreat : Ben voilà ! Tu y arrives !

    Ma mère (en riant) : Ça te fait rire andouille…Tu verras à mon âge…

    Centreat : J’y arriverai pas…

    Ma mère : Surtout promets-moi que si un jour je suis paralysée dans un lit d’hôpital comme un légume, tu débranches tout hein ?

    Centreat : Je te l’ai dit 20 fois…Oui je le ferai…Bon alors ce paradis ?
     
    Likes reçus PureMinded aime ça.
  19. Ancien-Membre

    Ancien-Membre

    Inscrit:
    27 Juil. 2013
    Messages:
    132
    Likes:
    1 802
    Ma mère : Ben j’aimerais retrouver les miens comme ils étaient quand j’étais petite: mes grands-parents vieux, mes parents dans la force de l’âge et moi petite…Ou alors moi à 20 ans…C’est pas très profond hein ? On sera certainement d’une autre nature, sans corps…Mais moi ça me plairait bien de retrouver des moments de mon passé…

    Centreat : Bref tu espères un peu de passé dans ce futur paradis…

    Ma mère : Je n’ai que rarement la nostalgie triste…J’aimerais retrouver aussi le temps où mes enfants étaient petits…C’est la meilleure période pour une mère quand ses enfants dépendent d’elle (elle rit)…Après ils grandissent et font ce qu’ils veulent…Mais petits, ils ont besoin de leur mère…

    Centreat : Je peux affirmer que tu as été une mère poule (je ris)…Je me rappelle qu’à la fac entre deux cours j’ouvre le panier repas que tu m’avais préparé, et là grosse honte : tu m’avais même pelé les mandarines !! Mes copines se foutaient de ma gueule (je ris)…

    Ma mère : Et maintenant tu me téléphones jamais !!

    Centreat : C’est pas vrai ! Je t’ai au téléphone au moins deux fois par semaine !!
    Ma mère : Parce que j’appelle ! Si j’appelais pas on se parlerait jamais !

    Centreat : J’aime pas le téléphone…

    Ma mère : Tu es un sauvage et puis c’est tout…

    Centreat : C’est pas vrai : tu me racontes toujours les mêmes choses !

    Ma mère : Oh bé tiens ! Ca je t’ai pas dit : je me suis fait draguer à l’arrêt de bus (elle rit).. .Tu te rends comptes ? 92 ans et je me fais draguer ! « Et vous vivez seule ? patati patata…» …Il était viiiiieux !! Rien que d’y penser ça me rend malade ! (elle rit)

    Centreat : (en riant) Epouse-le ! Il meurt et tu hérites ! Tu meurs et on hérite !!
    Ma mère : Ben tu peux te gratter !!

    Centreat : Bon tu vas nous enterrer tous…Je te vois bien centenaire toi…

    Ma mère : J’aimerai pas hein ? J’en ai marre…Mais personne ne connait l’avenir…Tu connais le poème de Victor Hugo sur l’avenir dans l’Aiglon ?

    Centreat : Non…(je sens qu’elle va déclamer un poème comme elle aime tant le faire)
     
  20. Ancien-Membre

    Ancien-Membre

    Inscrit:
    27 Juil. 2013
    Messages:
    132
    Likes:
    1 802
    Ma mère : C’est Napoléon qu’on appelle l’Aigle qui montre son fils à la foule et hurle : « L'avenir ! l'avenir ! l'avenir est à moi ! »

    Alors Victor Hugo écrit cela :

    (ma mère cherche deux secondes dans ses souvenirs…ses yeux vifs vont à droite et à gauche comme si les souvenirs se cachaient quelque part dans sa tête…Puis elle commence :


    Non, l'avenir n'est à personne !
    Sire, l'avenir est à Dieu !
    À chaque fois que l'heure sonne,
    Tout ici-bas nous dit adieu.
    L'avenir ! l'avenir ! mystère !
    Toutes les choses de la terre,
    Gloire, fortune militaire,
    Couronne éclatante des rois,
    Victoire aux ailes embrasées,
    Ambitions réalisées,
    Ne sont jamais sur nous posées
    Que comme l'oiseau sur nos toits !

    Non, si puissant qu'on soit, non, qu'on rit ou qu'on pleure,
    Nul ne te fait parler, nul ne peut avant l'heure
    Ouvrir ta froide main,
    Ô fantôme muet, ô notre ombre, ô notre hôte,
    Spectre toujours masqué qui nous suit côte à côte,
    Et qu'on nomme demain !

    Oh ! demain, c'est la grande chose !
    De quoi demain sera-t-il fait ?
    L'homme aujourd'hui sème la cause,
    Demain Dieu fait mûrir l'effet.
    Demain, c'est l'éclair dans la voile,
    C'est le nuage sur l'étoile,
    C'est un traître qui se dévoile,
    C'est le bélier qui bat les tours,
    C'est l'astre qui change de zone,
    C'est Paris qui suit Babylone ;
    Demain, c'est le sapin du trône
    Aujourd'hui, c'en est le velours !


    Elle hésite un instant.. .les mains de ma mère sont levées et brassent l’air comme s’il fallait que le corps accompagne le travail de mémoire…Ma mère n’a plus 92 ans, mais 10 à peine, et l’enfant gourmande de la vie qu’elle était sur l’estrade de l’école reprend le texte superbe :


    Vous pouvez entrer dans les villes
    Au galop de votre coursier,
    Dénouer les guerres civiles
    Avec le tranchant de l'acier ;
    Vous pouvez, ô mon capitaine,
    Barrer la Tamise hautaine,
    Rendre la victoire incertaine
    Amoureuse de vos clairons,
    Briser toutes portes fermées,
    Dépasser toutes renommées,
    Donner pour astre à des armées
    L'étoile de vos éperons !

    Dieu garde la durée et vous laisse l'espace ;
    Vous pouvez sur la terre avoir toute la place,
    Etre aussi grand qu'un front peut l'être sous le ciel ;
    Sire, vous pouvez prendre, à votre fantaisie,
    L'Europe à Charlemagne, à Mahomet l'Asie ;
    Mais tu ne prendras pas demain à l'Eternel !



    FIN
     

Partager cette page