Huit à dix-huit mois de prison pour avoir piraté des sites publics

Discussion dans le forum 'Général' créée par Bladi Robot le 22 Mai 2010.

  1. Bladi Robot

    Bladi Robot

    Inscrit:
    19 Mars 2002
    Messages:
    16 736
    Likes:
    1 447
    Trois internautes ont été condamnés par le tribunal de Rabat à des peines allant de 8 à 18 mois de prison pour avoir piraté les sites d'établissements publics marocains et étrangers. Soufiane A., gérant d'un cybercafé à Salé, considéré comme principal accusé, a écopé de 18 mois de prison ferme pour "accès frauduleux au système de traitement automatisé d'information, suppression et modification des données inscrites dans ce système, trouble du fonctionnement et entrave du système, création d'une panne, (...) - Société / Rabat, Piratage, Prison

    Huit à dix-huit mois de prison pour avoir piraté des sites publics...


  2. Ancien-Membre

    Ancien-Membre

    Inscrit:
    27 Juil. 2013
    Messages:
    0
    Likes:
    1 585
    Lettonie : Neo pirate informatique letton dénonce les dérives de son pays

    La Lettonie, s'est découverte un nouveau héros national en la personne d'un jeune pirate informatique au pseudo célèbre : Néo

    Touché par une grave crise économique en 2009, ce pays balte a dû prendre des mesures d'austérité en réduisant les salaires dans la fonction publique et augmenter différentes taxes, mais apparemment tout le monde ne se trouve pas égal face à ses mesures.

    Notre pirate avec les membres du groupe de la "Quatrième armée populaire du réveil" (en référence aux anciens mouvements indépendantistes lettons), a téléchargé plus de 7,5 millions de fichiers informatiques de l'administration fiscale, il a ensuite publié sur Internet le montant des revenus de hauts fonctionnaires d'Etat, un exemple des dérives fiscales des cadres de la compagnie nationale de l'énergie Latvenergo ont touché des indemnités de départ, allant jusqu'à cinq ans de salaire.

    Neo a également publié sur Twitter une liste des revenus des employés et cadres de la banque Parex nationalisée en 2008, de la banque centrale lettone, et de plusieurs sociétés d'Etat.

    Pour le gouvernement Letton, celui-ci rejette les accusations de Neo mais reconnaît l'exploitation de la faille, les plus inquiet sont les entrepreneurs qui craignent pour la sécurité de leurs données.

    Source : AFP


    http://cybersecurite.over-blog.com/...denonce-les-derives-de-son-pays-49819099.html
  3. Meuse

    Meuse

    Inscrit:
    10 Jan. 2010
    Messages:
    23 510
    Likes:
    2 228
    ""L'utilisation de l'ordinateur peut donner lieu à des agissements malhonnêtes, dont il importe de savoir s'ils peuvent recevoir une qualification pénale. Il serait vain de faire l'inventaire de toutes les dispositions pénales applicables. En effet, la plupart des comportements incriminés par le Code pénal peuvent être commis par le biais de l'informatique : abus de confiance, escroquerie, faux, détournement, contrefaçon, atteintes à la paix publique … Cependant, des textes spécifiques intégrés aujourd'hui au Code pénal, les articles 226-16 et suivants, ont été créés pour sanctionner des comportements particuliers relatifs "aux atteintes aux droits de la personne résultant des fichiers ou des traitements informatiques".""

    http://www.biu-toulouse.fr/sicd/services/formation/textecm.html

Partager cette page