Jamel Debbouze : Spectacle annulé mais l'humour a lieu !

Discussion dans le forum 'Culture' créée par Bladi Robot le 18 Avril 2006.

  1. Bladi Robot

    Bladi Robot

    Inscrit:
    19 Mars 2002
    Messages:
    16 143
    Likes:
    1 345
    Comment justifie-t-on le refus à un humoriste franco-marocain la venue en Algérie pour animer un show ? Que reproche-t-on à Jamel Debbouze ? Son talent ou le fait qu'il soit un « produit marocain » ? Tant de questions sans réponses, qu'on esquive à défaut d'une réponse objective !
    On avance « ses déclarations sur la Marocanité du Sahara et sa promiscuité avec le Roi du Maroc » ce qui le rendrait indésirable en Algérie ! Si c'est le cas, tout artiste attestant de l'indivisibilité de sa patrie s'exposerait à un refus de séjour dans un pays tierce !

    A renverser la logique on ne voudrait de citoyens marocains, touristes soient-ils ou autres, qu'à la condition d'accepter la non Marocanité du Sahara. Il en va ainsi des investisseurs, des intellectuels, des médecins... La liste est longue et il n'y aurait plus de marocains qui se déplaceraient dans ce cas là !

    Ajouter « la promiscuité avec le Roi du Maroc ! » Que dirait-on des promiscuités avec d'autres artistes ou célébrités à l'instar de Hicham el Guerrouj et avec d'autres enfants méritants du Maroc reçus par ce même Roi ? Bannis eux aussi et indésirables ?

    Que serait le monde si nous contenons les artistes à leurs rôles de simples artistes dépouillés de leur humanité, de leurs visions du monde de leur liberté tout court ? Les priver de s'exprimer, aisément, pour témoigner de leur identité, de leur culture et de leur attachement à leur pays, ne serait-ce là une nouvelle forme d'intégrisme politique ?

    Je n'affectionne pas particulièrement le style humoristique de Jamel Debbouze . Toutefois, je respecte l'homme et son parcours, je salue cette rage de s'en sortir et de déconstruire le cliché du « beur délinquant » ou enclin naturellement à la « voyoucratie ». Cependant, j'ai des promiscuités, fortes et inaltérables, comme tant d'autres marocaines et marocains, avec le Maroc dans l'intégralité de son territoire et là nous sommes tous des Jamal Debouzz !

    Le spectacle de Jamel a été annulé mais çà n'a pas empêché l'humour d'avoir lieu ! Rire de ces politiques en dessous de nos espérances ! Incapables de voir le monde qui bouge, qui avance sans eux.

    Un monde qui s'assemble, qui se construit en groupements économiques pour les défis de demain, défis d'un autre ordre ! A qui servirait un Maghreb morcelé, davantage ramifié et instable ? Certainement à des intérêts issus de conceptions raccourcies qui continuent à désespérer, à ce jour, des milliers de jeunes ne rêvant que de partir et d'émigrer !

    Mounir FERRAM

    Enseignant Universitaire

    A lire sur Bladi.net


Partager cette page