l'école des garces

Discussion dans le forum 'Bladinettes' créée par tiznit75 le 11 Mars 2007.

  1. tiznit75

    tiznit75

    Inscrit:
    1 Mai 2006
    Messages:
    18 490
    Likes:
    1 241
    A Moscou, «l'école des garces» propose des leçons de séduction aux citadines désireuses de trouver l'homme de leur vie, riche de préférence. Succès garanti dans une Russie socialement bouleversée

    Des manteaux de fourrure sont accrochés à l'entrée. La salle aux rideaux bleus donne sur une cour enneigée: il fait moins 10 degrés, ce soir-là, dans le quartier du théâtre de la Doubrovka, à Moscou. Dehors, c'est tout blanc. Dedans, c'est troublant.
    Reportage photo


    Une brune en minijupe vacille sur des talons aiguilles. Son sac tombe sur le parquet. Elle se baisse, dévoile ses bas résille. Une blonde aux bottes rouges s'approche d'un homme, lui touche l'épaule. «C'est tout? s'étrangle Vladimir Rakovski en se levant du canapé. Dégaine-lui un regard comme si tu avais envie de lui faire l'amour!»
    «Etre une garce est devenu un art»

    «Lui», c'est le prof. L'expert en séduction. Le mentor au ventre rond, au jugement impitoyable. «Soyez des chattes sauvages!» répète-t-il à ses élèves. De redoutables félines, traqueuses d'une proie volatile: l'homme russe. Deux fois par semaine, une vingtaine de jeunes femmes, étudiantes, fonctionnaires, consultantes en marketing, suivent ainsi les cours de ce psychologue reconverti en grand manitou du coup de foudre. Elles y apprennent l'art et la manière de ferrer un fiancé. Milliardaire, si possible.

    Surnommé la «Bitch Academy» (l'école des garces), cet établissement fait déjà des émules dans une dizaine de grandes villes de Russie et d'Ukraine. «Toute leur enfance, ces trentenaires ont entendu leur mère seriner: Si tu t'imposes, tu passes pour une pute, souligne Vladimir Rakovski. Mais l'époque a changé, les femmes gagnent de l'argent, achètent des appartements. L'homme ne leur court plus après. Il faut donc le poursuivre. Dans notre pays, être une garce, c'est devenu un art, une arme à manier avec précaution.»

    Ça lui coûte 5 000 roubles (145 euros), à Oxana. Le cinquième de son salaire de manageuse dans une entreprise de certification. Elle a 27 ans. Un nez à la Julia Roberts, des cheveux bouclés qu'elle secoue comme on le lui a appris ici. «C'est un laboratoire, dit-elle. On saisit en six semaines ce qu'on met cinq ans à comprendre dans la vie.» Quoi donc? Des techniques pas franchement révolutionnaires, mais longtemps restées taboues pour cette jeune provinciale. «Quand je suis arrivée à Moscou, j'étais perdue, explique- t-elle. J'avais besoin d'élever ma qualification féminine. J'ai appris à jouer plusieurs rôles: la maîtresse, la petite fille, la confidente. Je me sens plus sûre de moi.»
    «Tu vois que l'homme n'est pas si dangereux que ça!»

    Comme au théâtre, les apprenties séductrices doivent répéter des gestes dont elles se croyaient incapables. C'est la clef de la méthode Rakovski, mélange de thérapie comportementale et de coaching en entreprise. La leçon du jour est écrite au tableau: «Créer une image sexuellement attirante». Tenue incorrecte exigée. Leur cobaye? Viktor, l'âge mûr, les joues rouges, le chrono autour du cou. Cet entraîneur sportif vient se prêter au jeu à la fin de son cours, juste à côté. «Allez, le gros, j'ai besoin de toi!» lui lance Vladimir Rakovski. Une fille ajuste sa jupe, puis s'approche, l'air espiègle: «Il fait si chaud!» Les copines pouffent. Elle invite Viktor à jouer au billard: «Enlevez votre veste, vous allez être en sueur!»

    Suivante. Julia. Une robe noire, des talons dorés. Elle s'assied sur les genoux de Viktor. Lui caresse les cheveux. Le psy jubile: «Tu vois que l'homme n'est pas si dangereux que ça!»

    A l'école des femmes comme à L'Ecole des fans, on donne des notes: 5, «je suis prêt à t'épouser»; - 4, «je traverse la rue pour t'éviter». On peaufine sa voix, on raffine son allure. Tout est prétexte à l'envoûtement de la cible masculine: rater son avion, tomber en pleine rue. Attention, pas n'importe où: devant la Douma, la chambre basse du Parlement russe. Le matin, les voitures des députés défilent. «Laissez-vous secourir», conseille Rakovski. Comme une femme-objet qu'on cueille sur le trottoir? «L'objectif est au contraire de rendre le pouvoir aux femmes», répond-il.


  2. tiznit75

    tiznit75

    Inscrit:
    1 Mai 2006
    Messages:
    18 490
    Likes:
    1 241
    Interprète à l'ambassade du Canada, Ina, 22 ans, était empêtrée dans sa timidité. Pas de père à la maison, elle s'occupe de sa mère et de sa sœur. «J'avais peur des hommes, confie-t-elle. Je me savais attirante, mais j'étais gênée. Ici, on ne soigne pas la maladie, on vous montre ce qu'il faut travailler.»
    Destabilisées par de nouvelles règles

    Libérées du giron patriarcal, assoiffées d'indépendance, mais déstabilisées par les nouvelles règles du jeu amoureux, plus libérales, les jeunes citadines ont besoin de conseils. Besoin de partager leurs angoisses en matière de couple, dans une société où les écrous qui verrouillaient le modèle familial se sont desserrés depuis l'éclatement de l'Union soviétique.

    De 1990 à 2003, le nombre annuel de divorces en Russie a bondi de 560 000 à 800 000. Et plus besoin de se marier pour faire des bébés: en ville, la proportion des enfants naturels est passée de 15% à plus de 30%. «Les blogs, les sites de rencontre sur Internet bouleversent les relations, relève Alexandre Avdeev, démographe à l'université Lomonossov, à Moscou. Dans les années 1960, le pays manquait d'hommes, plus de 20 millions de personnes avaient été tuées à la guerre, il fallait attraper un mari et le garder, même s'il n'était pas sympathique. Aujourd'hui, tout a changé.»

    Les femmes veulent choisir. Comme Irina, 47 ans, qui a divorcé après vingt-six ans de mariage et qui porte, ce soir-là, une robe rouge sexy pour la première fois de sa vie. Cette femme d'affaires collectionne les diplômes: en économie, en art, en psychologie et, désormais, en séduction. Son nouveau compagnon, un financier, croit qu'elle suit des cours du soir de troisième cycle. «Je suis née garce», dit-elle, le sourire triomphant. Aujourd'hui, elle se perfectionne



    http://www.lexpress.fr/info/monde/dossier/russie/dossier.asp?ida=456207
  3. R.Chakib

    R.Chakib Modérateur

    Inscrit:
    10 Juin 2006
    Messages:
    50 710
    Likes:
    3 050
  4. Wakilmalik

    Wakilmalik

    Inscrit:
    3 Juil. 2005
    Messages:
    15 217
    Likes:
    899
    «Etre une garce est devenu un art»

    c'est la nouvelle mode en russie! et t'en penses quoi? n y a t-il pas une association en france qui ressemble à cette ecole?
  5. marouaneka

    marouaneka VIB

    Inscrit:
    14 Sept. 2006
    Messages:
    67 696
    Likes:
    4 730
    @Tiznit : Tu pense que le dossier d'inscription jpe l'avoir par mail ?? :rolleyes:

    Ou est ce kil fo ke je me déplace ?? :D
  6. tiznit75

    tiznit75

    Inscrit:
    1 Mai 2006
    Messages:
    18 490
    Likes:
    1 241


    Oublie la russie il fais trop froid
    Je compte ouvrire la même école ici
    Je te teins au courant , mais de l argent de coté
  7. Zohra

    Zohra

    Inscrit:
    13 Sept. 2002
    Messages:
    16 625
    Likes:
    27
    ohhhhhhh merde je n'ai aucune chance de passer les tests d'admission......

    sinon tiz, toi qui est amateur de belle Renault, la Kangoo tu en penses quoi??
  8. marouaneka

    marouaneka VIB

    Inscrit:
    14 Sept. 2006
    Messages:
    67 696
    Likes:
    4 730


    Euuuuuuuuuuuuuuuuh dlargent jen é pas beaucoup !! J'ai autre chose si tu ve ??:rolleyes:


    des strings j'en é !! :D
  9. KAZIMA

    KAZIMA

    Inscrit:
    15 Oct. 2006
    Messages:
    1 005
    Likes:
    2
    On a le ventre rond Tiznit ?
    :D
  10. kitti_3000

    kitti_3000

    Inscrit:
    10 Oct. 2005
    Messages:
    15 713
    Likes:
    79
    Eh bien moi qui croyais que le comportement de sa***** chez certaines c'était plus de l'inné que de l'acquis :rolleyes:
  11. KAZIMA

    KAZIMA

    Inscrit:
    15 Oct. 2006
    Messages:
    1 005
    Likes:
    2
    Tout ce travaille tu sais
    Mais c'est clair certains sont plus doues que d'autres
    :D
  12. kitti_3000

    kitti_3000

    Inscrit:
    10 Oct. 2005
    Messages:
    15 713
    Likes:
    79
    Sick Sad World :D
  13. KAZIMA

    KAZIMA

    Inscrit:
    15 Oct. 2006
    Messages:
    1 005
    Likes:
    2
    WONDERFUL WORLD !!!


    :D
  14. kitti_3000

    kitti_3000

    Inscrit:
    10 Oct. 2005
    Messages:
    15 713
    Likes:
    79
    Bon c'est qu'en qu'elle ouvre cette école chez moi qu'on rie un peu des bonnes femmes qui se baissent ostensiblement pour donner un apercu de leur croupe et de leurs bas résille juste devant les banques suisses???
  15. KAZIMA

    KAZIMA

    Inscrit:
    15 Oct. 2006
    Messages:
    1 005
    Likes:
    2
    Bof ca changera pas bcp du quotidien
    :D
  16. marouaneka

    marouaneka VIB

    Inscrit:
    14 Sept. 2006
    Messages:
    67 696
    Likes:
    4 730

    ééééééééé on pourrais savoir elle é destiné à ki cette phrase ?? :rolleyes:













    (fo ke j'arrête de me poser autant de kestion içi !! passe ka force ça me fé mal à la tête!!) :rolleyes:
  17. KAZIMA

    KAZIMA

    Inscrit:
    15 Oct. 2006
    Messages:
    1 005
    Likes:
    2
    J'allais ecrire qqch mais ....
    :D
  18. marouaneka

    marouaneka VIB

    Inscrit:
    14 Sept. 2006
    Messages:
    67 696
    Likes:
    4 730


    Mais koi ??? :rolleyes:


    Fé gaffe !! surtout réfléchi é pense aux conséquences de té écris !! :rolleyes:
  19. KAZIMA

    KAZIMA

    Inscrit:
    15 Oct. 2006
    Messages:
    1 005
    Likes:
    2
    En tout cas le message est passe
    pas la peine que je precise plus ce que je voulais ecrire

    :D
    ji rigole
  20. marouaneka

    marouaneka VIB

    Inscrit:
    14 Sept. 2006
    Messages:
    67 696
    Likes:
    4 730


    :eek:

    Jé compris maintenant !!Ben franchement cé débile d'écrire un truc pareil !!! :rolleyes:

Partager cette page