L'homme Africain dans l'histoire

Discussion dans le forum 'Actualités internationales' créée par Octavius le 10 Avril 2009.

  1. Jasonblack

    Jasonblack

    Inscrit:
    28 Déc. 2008
    Messages:
    176
    Likes:
    0
    C'est pas a moi de t'apprendre sa, ouvre un livre pour decouvrir de toi meme.


  2. meulan

    meulan

    Inscrit:
    12 Juil. 2008
    Messages:
    2 231
    Likes:
    571
    Ce n'est pas à celui qui s'interroge sur des "affirmations" d'en faire la démonstration, de citer les sources, de présenter les chiffres, de citer des personnages.

    Permets-moi de "ne pas te croire" mais de vouloir "savoir".

    A moins que tu ne veuilles user du principe d'autorité ?

    Lorsque l'on affirme une thèse... encore faut-il la démonter.
  3. Jasonblack

    Jasonblack

    Inscrit:
    28 Déc. 2008
    Messages:
    176
    Likes:
    0
    Il faut lire mes autres posts, j'ai dit que je ne vais pas rentrer dans ces debats. il suffit que tu tape l'afrique et tu vas voir son histoire sur google.
  4. ikkar

    ikkar

    Inscrit:
    7 Juil. 2004
    Messages:
    4 126
    Likes:
    771
    Salam
    Tu exprimes avec tes mots toute la pensée égocentrique occidentale qui consiste à dire que c est l occident qui est la source de tous les bienfaits de la civilisation humaines! Rien de nouveau sous le soleil car les grecques, les romains.... disaient pareil à l'époque avec des mots plus crus "tout ce qui n est pas grecque est barbare"!
    Quand tu dis "valeurs universelles" tu peux mieux les définir??? car je crois que tu parles seulement des valeurs de l occident non?
    On peut écrire de longue pages s'appuyant sur les écrits d 'un ethnologue comme Serge Gruzinski qui parle de "la pensée métisse" et de l apport de la civilisation africaine dans de nombreux pays jusqu'en Amérique latine.
    ... de Claude levis Straus et de ses essais sur ce qu'il appelle "l'éthnocentrisme" à travers lequel l occidental étudie les autres civilisations uniquement dans un rapport de force.
    On peut aussi citer aussi AImée Cesaire, père de la négritude, ses essais sur la poésie et l art africains
    Comme Cheikh Anta Diop qui a fait des recherches scientifiques sur la civilisation égyptienne. Il a présenté ses thèses à un colloque de l UNESCO sur "Le peuplement de l'Égypte ancienne et le déchiffrement de l'écriture méroïtique" La conclusion était que l'égypte a été pendant des siècles habités par des noir africains.
    As tu entendu parlé de la civilisation des shonas dans l Actuel Mozambique, classé comme 2eme après celle de l Égypte en terme d architecture!
    Sais tu au moins que l Éthiopie était une grande civilisation qui a adopté le christianisme bien avant l Europe??!!

    Tu me fais penser à ces pseudo historiens qui devant l extradinaire architecture de la civilisation aztecque ont conclu que cela ne pouvait se fairte que par des extra terrestes :D
  5. Jasonblack

    Jasonblack

    Inscrit:
    28 Déc. 2008
    Messages:
    176
    Likes:
    0
    Il ne faut pas te fatiguer avec ce gars, ,il cherche juste a provoquer.
  6. ikkar

    ikkar

    Inscrit:
    7 Juil. 2004
    Messages:
    4 126
    Likes:
    771
    Salam
    Oui tu as raison c est ce que j en ai conclu en lisant votre discussion mais bon.....Certaines vérités, mon ami, sont toujours bonnes à dire surtout quand il faut dénoncer une forme d'hypocrisie occidentale qui consiste à denigrer ( pour ne pas jouer sur les mots) l Afrique en particulier
  7. Jasonblack

    Jasonblack

    Inscrit:
    28 Déc. 2008
    Messages:
    176
    Likes:
    0
    Tu as parfaitement raison, certaines verités sont bonne a dire.. et ce gars pense qu'il va continuer l'alliénation de ces peres ou grand peres occidentaux sur les africains, mais ce temps est fini et revolu.
  8. Espiegle69

    Espiegle69

    Inscrit:
    8 Août 2007
    Messages:
    3 402
    Likes:
    1 033
    L'Afrique a une histoire :

    - Empire du Mali

    - Empire du Songhaï

    - Empire du Ghana

    Découverte : Au troisième millénaire avant l’ère chrétienne le fer était travaillé en Afrique
  9. ikkar

    ikkar

    Inscrit:
    7 Juil. 2004
    Messages:
    4 126
    Likes:
    771
    mdrrrr exact!
    Je me rapelle de recit de Malcom X dans une emmission Tv. Il divisait les esclaves aux USA en 2 categories
    - Les esclaves des champs condamnés à vivre comme des bêtes dans les champs à travailler la terre. Ils étaient donc animés par la liberté, toujours prêts à se revolter à s enfuir au risque d'y perdre la vie.
    _Les esclaves de l interieur menaient une vie beaucoup moins rude car il vivaient chez leur maitres mangeaient le reste des repas, et dormaient chez eux. Et quand le maitre disait " je suis malade" l'esclave de l intérieur répétait " oui maitre on est malade"
    Les premiers étaient quoique enchainés avaient avaient des epsrits libres mais les seconds avaient plus de liberté de mouvement mais leur esprits étaient enchainés.
    Et Malcoms X finissait en disant qu'aujourd'hui hui on peut reconnaitre facilement les descnedants des uns et des autres :D
  10. Jasonblack

    Jasonblack

    Inscrit:
    28 Déc. 2008
    Messages:
    176
    Likes:
    0
    hahahaha sacré Malcom X toujours egal a lui-meme... tu as tout dit.
  11. cuty-pie

    cuty-pie VIB

    Inscrit:
    2 Sept. 2006
    Messages:
    52 712
    Likes:
    10 716
    C'est tellement vrai .
  12. Saheli

    Saheli

    Inscrit:
    23 Sept. 2006
    Messages:
    3 596
    Likes:
    391
    Je rajoute que ces empires ont eu des liens commerciaux et d'échange très forts avec le Maroc.
  13. Saheli

    Saheli

    Inscrit:
    23 Sept. 2006
    Messages:
    3 596
    Likes:
    391
    Au cours de l’Histoire, l’Afrique Occidentale a entretenu de réelles relations avec le Maghreb tout proche, via le sud marocain et le sahara central.


    Bien avant l’arrivée des européens et leur acharnement militaire du XIX ème siècle, à l’ère industrielle, les princes du Mali et de Gao étaient devenus familiers des cours du Maghreb et de l’Egypte. Kankan (ou Mansa) Moussa, l’empereur du Mali, avait déjà visité l’Egypte dès le XIV ème siècle sur la route de son célèbre pèlerinage à la Mecque. Rappelons-nous, par exemple, les ambassades du Kanem auprès du souverain hafsîde de Tunis (1274) ainsi que ceux du Mali à la cour des Marînides de Fès en 1337 puis en 1348 et 1361 !

    Aux anciennes voies commerciales, s’étaient ajoutées les routes du pèlerinage, avec l’islamisation première des élites africaines. Ainsi le Djérid tunisien, Ghadames ou encore Touât et Tripoli étaient reliés à Tombouctou (dans l’actuel Mali), à Gao et au Tékrour(rive gauche du fleuve Sénégal), désormais en contact avec les ports du Maroc de Tlemcen ou encore de Bougie (Bijayya en Algérie).

    On pourrait, alors, avancer l’hypothèse selon laquelle les relations arabo-africaines avaient pris un tournant décisif avec l’islamisation de l’Occident africain. Elles seraient même un des enjeux politiques pendant le Moyen Age où les bouleversements socio-politiques qui secouèrent le Maghreb arabe n’étaient pas sans conséquences pour les royaumes africains.

    Les confréries religieuses soufies, avec le déplacement de leurs marabouts accentuèrent le phénomène aux XVIII ème et XXème siècles. Ainsi, la Qâdiriyya avait très tôt traversé le Sahara avant de devenir le cadre par excellence d’échanges culturels et spirituels entre la Sénégambie et la Mauritanie voisine. Comme le dit Joseph Cuoq, « le désert n’est point une muraille isolant du reste du monde, c’est une mer intérieure invitant à passer d’un bord à l’autre ».
    De ce point de vue, l’hypothèse d’un facteur islamique comme ravitailleur des relations arabo-africaines ne fait que se consolider. Mieux, ne peut-on pas le considérer comme l’une des bases historiques sur lesquelles s’est fondée la réelle coopération qui a lié les deux rives du Sahara et l’Atlantique à la Mer Rouge en passant par la vallée du Nil ?

    Certes, d’autres facteurs, comme l’esclavage et des hostilités politiques, sont des données constantes des rapports arabo-africains. Mais l’islam a, par la suite, facilité le tissage de vastes réseaux d’échanges aussi bien économiques, politiques que socio-culturels. L’on se souvient, dans ce cadre, que l’or africain avait beaucoup contribué à la frappe des monnaies Fatimides, Hafsîdes et même Ommeyyades, selon certains.
    De telles questions mériteraient d’être posées dans le cadre d’approches sérieuses pour essayer de faire le point sur le débat complexe et houleux quant au véritable impact, ou enjeu, de la religion musulmane dans les relations entre Arabes et non Arabes, en général, et les Africains en particulier.
    L’ampleur, réelle ou supposée, accordée à l’Islam sur le plan socio-politique, dans cette région de l’Afrique Occidentale, où il est essentiellement confrérique, ne peut que pousser à s’interroger sur l’impact d’une telle religion dans les rapports des différents pays et peuples partageant son dogme. Elle sert de cadre rapprochement même si, loin de l’unitarisme parfois dans lequel certains veulent l’enfermer, elle est réinterprétée, adaptée, ’moulée’ selon les contextes socio-culturels locaux.

    source: Professeur Bakary Sambe
  14. Saheli

    Saheli

    Inscrit:
    23 Sept. 2006
    Messages:
    3 596
    Likes:
    391
    Tantôt occulté, effacé ou invisible, tantôt fanatique ou exubérant, mais toujours singulier, l’islam en Afrique subsaharienne est autant un miroir déformant de nos représentations du continent noir qu’une expression significative de la recevabilité de l’islam dans nos propres sociétés. C'est plutot seulement depuis la domination de l'Europe judéo-chrétienne que l'Afrique de l'Ouest connait son plus long règne de famine et non pas depuis 1000 ans.

    Des centaines de millions de Noirs ouest-africains(et autres) prient Allah swt depuis 1000 ans. Chez eux en Afrique ou dans la rue d'a coté chez toi en france. Pour beaucoup d'arabes les africains musulmans sont plus les membres d'un peuple affaibli, sans culture, sans religion, etc que comme membre a part entière de la Umma.

    L'Afrique de l'Ouest a connu 3 grands Empires parmi les plus puissants du Moyen-Age : GHANA , MALI & SONGHAI lesquels Empires étaient protégés par des armées composées de centaines de milliers d'Hommes armés jusqu'aux dents Le premier « Ghana » étai animiste mais leurs descendants les soninkés sont aujourd’hui parmi les plus fidèles les musulmans sunnites. Les deux autres empires « Mali », et « Songhay »recouvrent l’actuel Mali et Niger. Leurs armées étaient composées du même nombre d'hommes qui sécurisaient le Califat Abbasside ou encore le Califat Omeyyade.



    Pourquoi de nombreux Maghrebins méprisent cette partie de l'histoire ?

Partager cette page