Lutte contre le sida

Discussion dans le forum 'Bien-être et Santé' créée par b_f le 5 Juin 2004.

  1. b_f

    b_f

    Inscrit:
    24 Oct. 2003
    Messages:
    2 667
    Likes:
    2
    Une campagne nationale de communication sociale pour rattraper le retard accusé dans la sensibilisation des citoyens sur la prévention du sida. C'est le remède du ministère de la Santé contre la pandémie du siècle qui enregistre dans le silence le plus total une progression terrifiante. Le ministère de la Santé (MS) a organisé, mercredi soir à Casablanca, une conférence de presse pour tracer le contexte et les objectifs de la campagne qu'il parraine avec le soutien du ministère de la Communication et des professionnels des médias : télévision, radio et presse écrite. Une convention a été signée à l'occasion pour confirmer l'engagement de tous les partenaires à contribuer à la lutte contre le sida dans notre pays grâce aux supports dont ils disposent. Des affiches, des spots audiovisuels et radiophoniques ont été réalisés dans ce sens afin d'entamer cette première campagne destinée au grand public qui commence le 02 juin et se poursuivra jusqu'en décembre 2004.
    Cette action de proximité, selon le MS, est une des étapes de la mise en œuvre du plan stratégique national de lutte contre le sida qui s'intéresse beaucoup plus aux jeunes (adolescents et jeunes adultes de 15 à 29 ans). Ces derniers, représentant 30% de la population marocaine et plus de vulnérabilité au VIH/sida, sont donc la cible prioritaire de cette campagne.
    En termes de finalités, cette dernière en a trois : sensibiliser au risque du sida et informer sur ses modes de transmission et de prévention, promouvoir le dépistage volontaire anonyme et gratuit et, enfin, lutter contre la discrimination et la stigmatisation des personnes vivant avec le sida
    A en croire le MS, le système de surveillance épidémiologique indique que le nombre de personnes vivant avec le virus se situe entre 13.000 et 16.000 sur le plan national, alors que le premier cas du sida n'a été enregistré qu'en 1986. Face à cette infection, le MS avait élaboré un programme national pour instaurer les mesures nécessaires (surveillance épidémiologique, assurance de la sécurité de la transfusion sanguine).
    Quant à la prise en charge de la maladie, elle est principalement organisée dans des centres de référence nationale des CHU Casablanca, Rabat, mais aussi dans les centres d'hôpitaux régionaux (Fès, Marrakech, Oujda, Tanger et Agadir).
    Mais le problème de l'accès au traitement par trithérapie (introduit en 1998) n'a pu, cependant, être résolu (partiellement) que grâce à la réduction des prix des médicaments et la suppression des taxes et des droits douaniers. Cet accès a été renforcé en 2003 par le programme d'appui du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme, grâce auquel la trithérapie a été généralisée en complémentarité avec le budget de l'Etat.

    Libération, Maroc
     


Partager cette page