MAQUILLAGE et RAMADAN

Discussion dans le forum 'Bladinettes' créée par DiorAddict le 27 Sept. 2004.

  1. DiorAddict

    DiorAddict

    Inscrit:
    27 Sept. 2004
    Messages:
    2
    Likes:
    0
    Bonjour Amies Bladinautes :)

    Bientôt le Ramadan Inch'Allah.
    Je voulais savoir si certaines d'entre vous se maquillaient (légérement bien sûr) car souvent j'ai droit à la phrase type "ah bon tu fais le ramadan?! pourtant t'es maquillée!!!"

    :-o

    en fait je me maquille légèrement (mascara + ral claires pour éviter les lèvres "exsangues", c tout) pour garder néanmoins une bonne présentation dans le cadre de mon travail.

    Et vous? :-?


  2. nwidiya

    nwidiya Super Modératrice

    Inscrit:
    25 Déc. 2002
    Messages:
    86 154
    Likes:
    14 537
    inscrite aujourdhui
    maniement impeccable du site!
    c koi ton autre pseudo? :-D
  3. DiorAddict

    DiorAddict

    Inscrit:
    27 Sept. 2004
    Messages:
    2
    Likes:
    0
    Salut Nwidiya,

    En fait je m'étais inscrite il y a assez longtemps mais mon pseudo n'a pas été reconnu (organza); en effet je lis plus que je ne poste!
  4. Ancien-Membre

    Ancien-Membre

    Inscrit:
    27 Juil. 2013
    Messages:
    0
    Likes:
    1 575
    Nwidiya, comme d'hab tu m'as faite rire.
    Dioraddict, c'est koi ton métier? Parfumeuse? Entre Dior et Organza :-o
  5. bellafezia

    bellafezia

    Inscrit:
    10 Août 2004
    Messages:
    85
    Likes:
    0
    je voudrais pas me meler de ce qui me regade pas mais le maquillage avec ou sans ramadan je pense que c'est haram
    mais bon je peux me tromper
  6. Ancien-Membre

    Ancien-Membre

    Inscrit:
    27 Juil. 2013
    Messages:
    0
    Likes:
    1 575
    ca depend, si tu dors sur le dos en ne t'epilant que la jambe droite les jours pairs durant les annees bissectiles, cest pas hram
    Mais cest linverse si tu vis dans l'hemisphere sud etant donne que El Nino a change depuis quelques annees et que les scarabees de Tanzanie sont en voie d'extinction
  7. Hayatt

    Hayatt

    Inscrit:
    6 Août 2004
    Messages:
    1 283
    Likes:
    0
    :-? ça va benkabs? :-?

    :-D
  8. Ancien-Membre

    Ancien-Membre

    Inscrit:
    27 Juil. 2013
    Messages:
    0
    Likes:
    1 575
    mdr..jadore ce genre de post.
    Vous ne le savez peut etre pas mais l'Oreal est aux mains de satan.
    hahahahaha :-D
  9. Hayatt

    Hayatt

    Inscrit:
    6 Août 2004
    Messages:
    1 283
    Likes:
    0
    et? c'est grave? :-?

    et Gemey?? :p
  10. Ancien-Membre

    Ancien-Membre

    Inscrit:
    27 Juil. 2013
    Messages:
    0
    Likes:
    1 575
    c'est different parcequ'elle a quelquechose en plus, et si c'etait Gemey
    ;-) :-D :-D
  11. Alice

    Alice

    Inscrit:
    17 Fév. 2004
    Messages:
    114
    Likes:
    0
    on voit les connaisseurs! :-D :p
    t'en connais d'autres des slogans? :p
  12. Ancien-Membre

    Ancien-Membre

    Inscrit:
    27 Juil. 2013
    Messages:
    0
    Likes:
    1 575
    la vie la vrai auchan

    Mrajane, al rab7i fi al jawadati walatmane

    nadafa akida akida mada oussamiha, tide tide samiha tide

    Chambourcy Oh oui (perime

    Heureusement il y a findus, findus

    EA sports, its in the game
  13. Alice

    Alice

    Inscrit:
    17 Fév. 2004
    Messages:
    114
    Likes:
    0
    t'as oublié:

    nike, just do it!

    pruneaux d'Agen, ca vous va bien!

    Knorr, j'adore!

    :-D :p
  14. Ancien-Membre

    Ancien-Membre

    Inscrit:
    27 Juil. 2013
    Messages:
    0
    Likes:
    1 575
    loooooooool
    le maximum cest le slogan des pruneaux
    le mec il a du chercher des annees durant dans un monastere tibetain
  15. Alice

    Alice

    Inscrit:
    17 Fév. 2004
    Messages:
    114
    Likes:
    0
    oui, j'avoue qu'il est pas mal, celui des pruneaux! :-D
  16. Ancien-Membre

    Ancien-Membre

    Inscrit:
    27 Juil. 2013
    Messages:
    0
    Likes:
    1 575
    Willian Saurin tu nous donnes faim

  17. marocaine3

    marocaine3

    Inscrit:
    27 Jan. 2004
    Messages:
    37
    Likes:
    0
    Question : A-t-on le droit de se maquiller ?





    Réponse (Réponse revue et complétée): L'attrait pour l'embellissement et l'expression de la beauté est un trait naturel du caractère humain, aussi bien pour l'homme que pour la femme. Les préceptes islamiques n'étant jamais contraires aux dispositions naturelles de l'être humain, l'Islam ne peut donc qu'encourager et recommander aux croyants et croyantes d'adopter tout ce qui peut contribuer à l'embellissement de la personne: que ce soit sous la forme d'habits, de parures ou autres… Allah dit dans le Qour'aane: "Dis: Qui a interdit la parure d'Allah, qu'Il a produite pour Ses serviteurs, ainsi que les bonnes nourritures?" (Sourate 7 - Verset 32) A partir de là, les savants musulmans déduisent que l'embellissement sous toutes ses formes est permise, sauf ce qui a été explicitement interdit (comme le tatouage, l'épilation des sourcils dans le but de les amincir etc…), à condition bien sûr que le choix de cette forme de parure ou d'embellissement soit en conformité avec la nature de celui ou celle qui le porte; un homme n'a ainsi pas le droit d'adopter une parure purement féminine. Pour en venir maintenant à la question portant sur l'action de se maquiller le visage, on peut en déduire la permission à partir d'une tradition rapportée de Aïcha (radhia Allahou anha) qui dit en ce sens: "Nous voyagions en compagnie du Prophète (sallallahou alayhi wa sallam) vers la Mecque alors que nous avions frotté notre front avec du musc au moment de porter l'Ihrâm. Lorsque nous commencions à transpirer, ce mélange coulait sur notre visage. Le Prophète (sallallahou alayhi wa sallam) le voyait et pourtant, il ne nous l'interdisait pas." (Ce Hadith est cité dans l'ouvrage "awnoul ma'boûd", Volume 5 / Page 276). Ce Hadith montre que les pieuses épouses du Prophète (sallallahou alayhi wa sallam) appliquaient une forme de maquillage parfumée sur leur front. L'emploi du khôl et du henné est autorisé par de nombreux Hadiths, rapportés notamment par Ibné Mâdja r.a. et Tirmidhi r.a. Pour ce qui est de l'utilisation du fard à joue, du fond de teint ou du rouge à lèvre, il est tout à fait normal que l'on ne peut trouver dans les Hadiths des indications directes, car ces produits n'existaient pas à l'époque du Prophète (sallallahou alayhi wa sallam). On est donc bien obligé de se référer aux avis juridiques émis sur la question. A ce sujet, les savants de l'école chaféite et hambalite autorise leur emploi pour la femme qui est mariée. (Référence: "al moufassal fi ahkâmil mar'ah" Volume 3 / Page 398). Telle semble être aussi la position des savants de l'école hanafite. En ce qui concerne le vernis à ongle, son utilisation est également autorisée -il faudra néanmoins veiller à retirer le vernis avant de faire les ablutions, étant donné que celui-ci est étanche et empêche l'eau de parvenir jusqu'aux ongles. (Référence: "al moufassal fi ahkâmil mar'ah" Volume 3 / Page 398). Il est cependant nécessaire d'apporter deux précisions supplémentaires:
    1- Les produits maquillants ne doivent pas contenir d'éléments dérivant de produits illicites ou des éléments nocifs, pouvant nuire à la peau.
    2- Dans une mesure générale, l'embellissement et la parure, quelque soit leur forme ne doivent pas être "excessifs"; cela signifie tout d'abord que l'on ne doit pas consentir pour cela des dépenses inutiles et exagérées. Foudhâla ibné oubaïd (radhia Allahou anhou) dit: "Le Prophète (sallallahou alayhi wa sallam) nous empêchait l'excès dans le luxe et le confort." (Rapporté par Abou Dâoud r.a.) Cela signifie aussi que la forme d'embellissement choisie ne doit pas être considérée comme étant une altération et un changement à la création de Dieu. Le Qour'aane considère ceci comme une inspiration satanique; "Allah l'a maudit et celui-ci (le Diable) a dit: "Certainement, je saisirai parmi Tes serviteurs une partie déterminée. Certes, je ne manquerai pas de les égarer, je leur donnerai de faux espoirs, je leur commanderai et ils fendront les oreilles aux bestiaux (c'était là une pratique superstitieuse des arabes païens); je leur commanderai, et ils altéreront la création d'Allah…" (Sourate 4 / Versets 118-119) Selon ash shawkâni r.a. (référence "nayloul awtâr" Volume 6 - Page 193), l'expression "altérer la création d'Allah" fait allusion à tout changement irréversible et permanent du physique humain. Le Prophète (sallallahou alayhi wa sallam) en a mentionné quelques uns dans les Hadiths. Tout embellissement occasionnant ce genre de changement est interdit en Islam.


    Notons enfin pour conclure cette question, que la femme musulmane n'a pas le droit de se montrer à des hommes étrangers (avec qui le mariage est licite) en étant maquillée de façon excessive, comme cela se fait actuellement. Cette attitude a en effet été considérée par certains savants comme étant une nouvelle forme de "Tabarroudj" (expression mentionnée dans le Qour'aane (Sourate 33 / Verset 33) et qui est défini par certains savants comme étant le fait, pour la femme, de s'exhiber en présence d'hommes étrangers en adoptant une attitude provoquant des désirs illicites...), qui est en soi considéré comme un péché majeur par des savants (Réf: "Al Kabâïr" de l'Imâm Adh Dhahabi r.a. - "Al Moufassal" Volume 3 / Pages 417 et suivantes).

    Voici ce que Cheikh Qaradâwi écrit à ce sujet (dans la synthèse suivant un de ses exposés visant à démontrer le caractère non obligatoire du port du "Niqâb" (le voile recouvrant le visage de la femme) et des gants pour la femme musulmane quand elle sort de chez elle...) :

    "Laisser le visage découvert (pour la femme) ne signifie pas qu'elle le couvre de fard ou (autres maquillages) colorés. Et laisser les mains découvertes ne signifie pas qu'elle laisse grandir ses ongles et les colore ensuite de vernis. Elle doit sortir (en public) en adoptant une attitude modeste et pudique ("mouhtachimah"), sans se parer ("ghayr moutazayyinah") et en évitant le "Tabrroudj" (voir le sens de ce terme ci-dessus). Ce qui lui a été autorisé à ce niveau, c'est l'embellissement léger ("Az Zînat oul Khafîfah"), comme cela est rapporté de Ibné Abbâs r.a. et d'autres, c'est à dire le "Khôl" dans les yeux et les bagues portés aux doigts." (Réf: "Fatâwa Mouâsirah" - Volume 2 / Page 336)




    Wa Allâhou A'lam !

    Et Dieu est Plus Savant
  18. marocaine3

    marocaine3

    Inscrit:
    27 Jan. 2004
    Messages:
    37
    Likes:
    0
    Question :


    La musulmane peut-elle s'embellir par du maquillage et/ou de beaux vêtements et /ou des bijoux lorsqu'elle sort de chez elle, ou bien cela est-il réservé au moment où elle se trouve en intimité chez elle ?


    Réponse :



    1. La musulmane peut-elle avoir une tenue soignée et sortir ainsi vêtue de chez elle ?

    Il est arrivé qu'une musulmane vienne rendre visite à une épouse du Prophète vêtue d'un foulard de couleur verte (rapporté par Al-Bukhârî, n° 5487). Le Prophète a également voulu que le port de vêtements teintés par le carthame ('usfur) – qui donne une teinte tirant sur le jaune – soit réservé aux femmes (rapporté par Muslim). Le Prophète s'était même étonné du fait que l'apparence de l'épouse de 'Uthmân ibn Maz'ûn était excessivement négligée, et il s'en était ouvert à son épouse Aïcha (rapporté par Ahmad, n° 25104). Ceci veut dire qu'il l'avait vue dans cette apparence et qu'il avait trouvé celle-ci excessivement négligée. Il n'y a pas l'obligation de ne mettre que du noir, ou que du blanc...

    Toutefois, il faut préciser qu'un principe extrait des sources musulmanes veut que, ce faisant, la musulmane n'outrepasse pas les limites de ce qui est courant dans la société où elle vit : pas d'excès en la matière, donc. Car le contraire attirera immanquablement les regards vers elle, ce qui est contraire à ce à quoi elle aspire en son âme et conscience. C'est ce que le savant Abû Chuqqa a écrit, se basant sur des Hadîths et des propos de savants (Tahrîr ul-mar'a, tome 4 p. 251, p. 261, p. 277).



    La tenue de la musulmane à l'extérieur de chez elle doit donc être d'un juste milieu : ni négligée, ni excessive au point d'attirer immanquablement tous les regards. Nous allons revenir sur ce point dans le paragraphe 4, plus bas.




    2. La musulmane peut-elle porter des bijoux lorsqu'elle sort de chez elle ?



    Comme chacun le sait, l'islam demande que la femme porte des vêtements sur toute autre partie du corps que son visage et ses mains (et ses pieds d'après certains savants). Aussi, étant donné que les bijoux qui sont portés ailleurs que sur les mains et le visage (comme les boucles d'oreilles, les colliers, etc.) doivent être couverts par des vêtements et ne doivent pas faire entendre de cliquetis, la question ci-dessus se pose uniquement en ce qui concerne les bijoux portés sur les mains (comme les bagues, et comme les bracelets qui arrivent sur les mains) et parfois sur le visage (petites boucles portées dans certains pays dans le nez). Et la réponse à cette question est : oui, la musulmane peut porter des bijoux sur ses mains et/ou son visage lorsqu'elle sort de chez elle. D'ailleurs il est arrivé que des musulmanes se rendent auprès du Prophète portant des bracelets en or, que le Prophète voie ces bracelets, qu'il leur demande si elle s'acquitte de l'impôt purificateur (zakât) à propos de leurs bijoux (Sahîh at-Targhib wat-tarhîb, n° 763-765).



    Une autre question se pose ici qui est directement liée à la précédente : sans même parler du moment où elle sort de chez elle, en soi le port des bijoux en or est-il permis à la musulmane ?


    La quasi-totalité des savants musulmans a toujours répondu que l'homme ne devait pas porter de bijoux en or, et que la femme, elle, pouvait en porter. Ils se basent sur le Hadîth bien connu où le Prophète a dit à propos de la soie et de l'or : "Ces deux choses sont interdites aux hommes de ma communauté, permises aux femmes" (rapporté par Abû Dâoûd, An-Nassaï, Ibn Mâja). Mais Al-Albânî (mort en 1999) a écrit pour sa part que la femme pouvait ne porter comme bijoux en or que ceux qui n'ont pas une forme massive et ronde ("muhallaq"). Il s'est fondé sur six Hadîths (voir Adâb uz-zufâf, pp. 151-164). Il faut souligner que sans être aussi direct que Al-Albânî, le savant Shâh Waliyyullâh avait, dès le XVIIIème siècle, écrit des propos voisins à ce sujet (voir Hujjat ullâh il-bâligha, tome 2 p. 515-516).
    Cependant, le savant indien Al-A'zamî, autre grand spécialiste des Hadîths, a démontré que les Hadîths sur lesquels s'est fondé Al-Albânî à ce sujet n'indiquent pas de façon formelle une interdiction du port de bijoux en or pour la femme. En effet, affirme-t-il, des Hadîths qu'Al-Albânî a cités, les uns ne sont pas authentiques, et les autres n'indiquent pas clairement une interdiction, mais entre autres le fait que le Prophète a préféré pour certaines musulmanes – dont ses épouses – qu'elles ne portent pas de bijoux en or (voir Al-Albânî shudhudhuhû wa akhtâ'uh, pp. 38-54).
    Selon cet avis, les musulmanes peuvent donc porter des bijoux en or en soi. Et s'il s'agit de bagues, de bracelets ou de boucles portées dans le nez, elles peuvent également les porter de façon visible à l'extérieur de chez elles.




    3. La musulmane peut-elle s'embellir le visage par des substances colorées et sortir ainsi de chez elle ?



    Dans le souci qu'il n'y ait pas de perte de repères entre hommes et femmes (ce dont Elisabeth Badinter fait la critique à propos de la société occidentale d'aujourd'hui), le Prophète a énoncé comme principe général que Dieu voulait que les hommes et les femmes ne s'imitent pas les uns les autres dans leurs attributs particuliers. A la lumière de ce principe, le Prophète a dit : "Le parfum qu'utiliseront les hommes est ce dont l'odeur est ressentie mais qui n'a pas de couleur. Et le parfum qu'utiliseront les femmes est ce dont la couleur est visible mais dont l'odeur est discrète" (rapporté par At-Tirmidhî, n° 2238, An-Nassaï, Abû Dâoûd). "Parfum discret" signifie "parfum qui n'est pas ressenti par ceux dont on passe à proximité", comme l'explicite un autre Hadîth bien connu rapporté par At-Tirmidhî (n° 2786). Saïd, un des maillons de la chaîne de transmission du premier Hadîth, précise : "Cette prescription du Prophète à propos du parfum qu'utilisera la femme concerne le moment où celle-ci sort de chez elle [et, par extension, le moment où elle se trouve en compagnie d'hommes qui ne sont pas son mari ou ses proches parents]. Mais lorsqu'elle se trouve auprès de son mari, la femme peut utiliser le parfum qu'elle veut." (rapporté par Abû Dâoûd). As-Suyûtî énumère, en vertu du principe donné par ce Hadîth, quelques-unes des substances que les hommes peuvent utiliser comme parfum : le musc, l'ambre, le bois d'aloès, le camphre. Et comme substances que les femmes utiliseront : le safran oriental, mélangé ou non. As-Sindî explique : "Le musc, que les hommes utilisent comme parfum, a aussi une couleur. En fait, lorsqu'il a dit : "le parfum des femmes est ce dont la couleur est visible", le Prophète a voulu dire : "le parfum des femmes est ce qui a une couleur recherchée en tant que parure" (Shar'h wa hâshiya Sunan An-Nassaï, tome 8 p. 151).



    Bref, pour sortir de chez elle, la musulmane peut se parer mais doit le faire sans porter un parfum dont l'odeur serait ressentie par ceux dont elle passe à proximité, ce type de parfum étant réservé aux hommes. Le musulman, pour sa part – et ce qu'il sorte de chez lui ou y reste – ne doit pas utiliser de substances colorées pour s'embellir l'épiderme, ceci étant réservé aux femmes (voir Hâshiya As-Sindî 'alâ Sunan An-Nassaï, tome 8 p. 189).
    La musulmane a donc la possibilité d'utiliser du henné sur ses mains ou sur ses ongles, du khôl sur ses yeux, etc., même lorsqu'elle sort de chez elle. Ceci correspond tout à fait au commentaire du verset coranique "Et qu'elles ne montrent de leurs parures que ce qui paraît", commentaire qui dit que ce qui paraît est "le visage et les mains et qu'y sont inclus le khôl, la teinture (le henné), la bague et le bracelet", comme l'a dit At-Tabarî. De plus, le Prophète avait dit à une musulmane : "Etant une femme, tu devrais te teindre les ongles avec du henné" (rapporté par An-Nassaï, n° 4712). Dans le même ordre d'idées, Ibn Battâl a écrit que "les hommes ne doivent pas s'embellir le visage avec des substances colorées, ceci étant réservé aux femmes qui peuvent, elles, utiliser de telles substances pour se parfumer [légèrement] le visage et se l'embellir" (Fat'h ul-bârî, tome 10 p. 449). Ici aussi, cependant, la modération doit rester la règle, comme nous allons le voir ci-après.




    4. Les limites fixées par la recherche de la modération dans l'embellissement (port de beaux vêtements, de substances colorées sur le visage, et de bijoux)



    Nous ne parlons pas de l'embellissement auquel la musulmane peut pratiquer devant son mari (puisque devant son mari elle peut s'embellir comme elle le veut).
    Nous ne parlons pas non plus de l'embellissement que la musulmane peut pratiquer lorsqu'elle se trouve en la compagnie exclusive de ses proches parents avec qui elle ne peut jamais se marier (père, frères, fils, etc.) (puisque devant ces proches parents, elle peut paraître avec un embellissement certes moins large que dans le cas du mari, mais plus large que pour lorsqu'elle sort de chez elle).
    Nous parlons exclusivement ici de l'embellissement de la musulmane lorsqu'elle sort de chez elle ou lorsqu'elle se trouve, chez elle, en compagnie de son mari mais aussi d'hommes qui ne sont pas ses proches parents. Le savant Abû Chuqqa écrit à ce sujet, se basant sur des éléments présents dans les sources musulmanes et sur des avis de savants musulmans : "Comme parure apparente [permise] se trouve la teinture sur les mains, le khôl dans les yeux, et quelque couleur sur les joues" (Tahrîr ul-mar'a, tome 4 p. 251). Plus haut dans cet article, nous avons déjà relevé cette permission. Abû Chuqqa souligne cependant que les sources musulmanes ont également offert trois grands principes pour cette permission :
    1) la musulmane ne doit pas avoir au fond de son cœur l'intention d'attirer par ce biais le regard des passants sur elle, ni de rivaliser avec une autre femme, ni de se faire une renommée par la nature de ses habits,
    2) elle ne peut utiliser qu'un parfum discret et doit se préserver de tout parfum qui est ressenti par ceux dont on passe à proximité,
    3) elle doit s'embellir en restant dans le cadre de ce qui est modéré ("mu'tadil") (Ibid, tome 4 p. 263).
    Abû Chuqqa rappelle également qu'à l'intérieur du cadre de ces principes, la musulmane doit tenir compte des coutumes de la société où elle vit, c'est-à-dire ne pas avoir recours à un embellissement qui ne soit pas pratiqué dans cette société, ce qui l'amènerait à être dévisagée inutilement (Ibid, tome 4 pp. 261 et 277).



    La musulmane peut-elle avoir recours aux substances de maquillage actuelles ?

    Al-Qardhâwî estime que "les fards et les poudres que les femmes utilisent actuellement pour s'embellir les joues, les lèvres, les ongles etc., relèvent en soi de l'excès répréhensible", et que "la musulmane ne doit donc les utiliser que chez elle, et doit s'en abstenir systématiquement lorsqu'elle sort et se trouve en présence d'hommes" qui ne sont ni son mari ni ses proches parents (Al-halâl wal-harâm, pp. 140-141).




    Synthèse de la réponse



    La recherche d'un embellissement modéré dans son apparence pour la vie de tous les jours fait partie de la nature humaine, et la femme en a reçu une part plus importante que l'homme. L'islam entend préserver les éléments de la nature des hommes et des femmes, en orientant celle-ci vers le bien. Il a donc permis une certaine mesure d'embellissement.
    Parallèlement, il a placé des limites, fondées sur le constat du fait qu'entre hommes et femmes une attirance naturelle existe qui doit être maîtrisée sous peine de tomber dans ce qui ne devrait pas être, avec toutes les répercussions que cela entraîne alors au niveau de la spiritualité, de l'éthique de la vie et de la sérénité des familles. Or l'homme est, beaucoup plus que la femme, sensible à la beauté de l'apparence de l'autre sexe. De plus, ce sont les femmes qui risquent d'être agressées sexuellement par certains hommes, et non pas – ou très rarement – les hommes qui risquent d'être agressés sexuellement par des femmes. C'est bien pourquoi, tandis que les hommes sont heureux de voir se tourner vers eux les regards féminins, les femmes sont parfois mises mal à l'aise par certains regards masculins trop appuyés. C'est pourquoi l'islam dit que si la musulmane peut s'embellir même à l'extérieur de chez elle, elle doit le faire de façon modérée, sans aller jusqu'à l'excès (at-tabarruj).



    Wallâhu A'lam (Dieu sait mieux).

  19. Ancien-Membre

    Ancien-Membre

    Inscrit:
    27 Juil. 2013
    Messages:
    0
    Likes:
    1 575
    il a rien dautre a faire le mec que de soccuper du maquillage des nanas.
    serieux , en plus il leur dicte lattitude a avoir..
    je ne crois pas ce genre de personne car Dieu est au dessus du rouge a levre ou du gloss et en parler comme ca pour moi cest insulter notre religion et Dieu par la meme occasion

    dieu juge ton coeur, pas tes fringues ou ton make-up
  20. weyli

    weyli

    Inscrit:
    16 Mai 2003
    Messages:
    3 442
    Likes:
    11
    :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D
    merci de loin parce que ma journée s'annonçait pourrie hahhahahah merci

Partager cette page