Maroc: 2 journalistes condamnés à trois ans de prison avec sursis

Discussion dans le forum 'Actualités marocaines' créée par LeRoiDuWeb le 15 Jan. 2007.

  1. abdelaziz28

    abdelaziz28

    Inscrit:
    26 Déc. 2005
    Messages:
    10 345
    Likes:
    76
    L'erreur c'est d'avoir PUBLIE ces blagues, et puis les marocains rigole peut etre sur le roi mais pas sur le prophéte saws !!!


  2. Saife

    Saife

    Inscrit:
    4 Sept. 2006
    Messages:
    12 042
    Likes:
    12
    je les vu hiers hier sur al jazeera ces pseudojournalites apres le proces: jadathoum al khal3a safrine mskan :D

    lmkhzan rah s3ib :D
  3. SimplyLife

    SimplyLife

    Inscrit:
    2 Avril 2006
    Messages:
    290
    Likes:
    0
    ewa baraka safi .
  4. Ad0nis

    Ad0nis

    Inscrit:
    13 Déc. 2004
    Messages:
    2 522
    Likes:
    64
    Salam,


    Peut on voir les blagues en question ?
  5. purpledreams

    purpledreams

    Inscrit:
    19 Mai 2006
    Messages:
    120
    Likes:
    2
    Où peut on voir les blagues et l'article en question? En Francais?
  6. Ancien-Membre

    Ancien-Membre

    Inscrit:
    27 Juil. 2013
    Messages:
    0
    Likes:
    1 355
    Bien sur , des ânes à la botte de leurs Maîtres colons.
  7. jamservant

    jamservant

    Inscrit:
    30 Nov. 2006
    Messages:
    282
    Likes:
    0
    L'hebdomadaire Nichane a renoncé à interjeter appel.
    cette decision a ete prise selon reda benchemsi pour barrer la route à l'extrémisme religieux.

    voici un extrait de la declaration de benchemsi:

    "Nous avons tranché, nous ne ferons pas appel, nous ne donnerons pas une nouvelle chance à la passion de balayer la raison c'est pourquoi nous nous arrêtons là
    Au cas où Nichane interjetterait appel, qui sait si certains groupes extrémistes ne profiteraient pas de ce délai supplémentaire pour exploiter politiquement l'affaire en versant encore plus d'huile sur le feu.
    Nos droits nous sont chers, mais pas plus que la stabilité de notre pays".
  8. Sanzo

    Sanzo VIB

    Inscrit:
    23 Juin 2005
    Messages:
    10 474
    Likes:
    4 806
    Salam Alaykoum

    Tout a fait, je pense pour ma part que les blagues concernant le prophete (saws) sont inventées de toute piece. Aucun marocain ne se permet cela, j'ai pu le constater plus d'une fois, meme lorsque leur comportement est plus que limite dans certaine situations ils ne se permettent jamais de blasphemer.

    Il suffit de passer un ramadan au Maroc pour se rendre compte malgré tout du poids de la religion dans notre pays.

    Il est heureux que benchemsi apprenne enfin qu'il y a des limites a ne pas depasser, son modele laic ne passera pas au Maroc. Les extremistes ne sont pas ceux que l'on croit mais plutot ceux qui pretendent imposer une pensée importée qu'une majorité de gens rejettent dans ce pays.

    Benchemsi comprendra tot ou tard qu'aussi ouvert que puisse l'etre un marocain il n'acceptera pour autant de voir sa religion insultée sous couvert de liberté d'expression.

    Wa salam
  9. echelhi75

    echelhi75

    Inscrit:
    5 Jan. 2007
    Messages:
    307
    Likes:
    0
    Salam,
    L'époque de "la liberté de la presse" est révolue on en est à celle de la presse qui se prend des liberté: ce n'est plus "de la presse"c'est ce qu'on pourrait qualifié à juste titre de "mouche à m**de"!
    qu'on on sait que les médias ont un pouvoir d'influence sur les peuples et qu'on on sait de quoi ils sont capables, y'a qu'a regarder en Europe!
    La déchéance on en veut pas au Maroc, on préfère garder nos valeurs de respect, nos traditions, on peut rigoler mais il y'a des limites!
    Alors 3 ans avec sursis pour ces pseudo-journalistes c'est pas cher payer!
  10. nancy3ajram

    nancy3ajram

    Inscrit:
    10 Juil. 2005
    Messages:
    16 351
    Likes:
    276
    la réponse de Benchemsi, que je partage totalement, est dans l'édito de Tel Quel de cette semaine...


    "Comment allons-nous continuer à travailler ? Beaucoup ont interprété nos excuses comme une sorte de repentir global sur notre ligne éditoriale - et donc comme la promesse implicite que nous allions la changer. Une (nouvelle) clarification s'impose. Nos excuses étaient adressées à ceux qui s'étaient sentis offensés. Et elles étaient sincères, parce que nous ne voulions, sincèrement, offenser personne. à la limite, s'il y a quelque chose à avouer (nous l'avons fait devant le juge), c'est une erreur d'appréciation. Nous ne pensions offusquer personne, nous nous sommes trompés. Dont acte, et regrets. Mais toute la société s'est-elle sentie offusquée par ces blagues, les plus inoffensives, franchement, parmi toutes celles qui circulent ? Certainement pas. Il y a d'abord une grande partie de la société, pas moins musulmane que l'autre, mais qui a une vision plus libérale de la religion. Des Marocains, sans doute la grande majorité, dont la foi est beaucoup trop profonde pour être “ébranlée” par de simples blagues. Il y a ensuite cette partie - non négligeable - de la société qui invente et colporte ces mêmes blagues, sans pour autant cesser d'être musulmane. Simplement parce que l'humour et l'autodérision ont toujours existé, de tout temps et sur tous les sujets, et qu'ils restent d'indispensables soupapes de décompression du corps social. C'est justement ce qu'expliquait notre article. Procès ou pas, verdict sévère ou pas, cette réalité sociale existe, et continuera à exister.

    Beaucoup d'autres réalités sociales qui ne plaisent pas aux islamistes existent, et continueront à exister. Et nous continuerons à les rapporter, parce que c'est notre métier. Que cela plaise ou non. Nous continuerons aussi, dans nos chroniques et éditoriaux, à défendre les valeurs de liberté, de modernité et d'ouverture. Que cela plaise ou non. Chacun défend ses convictions, et les convictions des uns contredisent les convictions des autres. C'est ainsi que fonctionnent les démocraties, et ne pas accepter les débats contradictoires, c'est ne pas accepter la démocratie. Que ceux qui ne sont pas d'accord avec nous nous répondent, ça aussi, ça fait partie du débat démocratique. Mais qu'ils nous accusent d'“attaquer” ou d'“insulter” l'islam, à chaque fois que nous dévoilons ou que nous nous interrogeons sur une pratique sociale qu'ils jugent “islamiquement incorrecte” (mais qui n'en existe pas moins), ça, ça ne relève pas de la démocratie. Ça relève de la pression politique et du “takfirisme” (à peine) détourné. Autrement dit de la menace, de l'incitation à la haine, voire à pire. Nous ne l'accepterons jamais."
  11. Sanzo

    Sanzo VIB

    Inscrit:
    23 Juin 2005
    Messages:
    10 474
    Likes:
    4 806
    Salam Alaykoum

    Benchemsi n'est pas en reste en ce qui concerne l'incitation a la haine, je ne l'ai jamais vu citer autrement le PJD que par le terme "les barbus", ce qui pour une personne qui se dis journaliste, est abhérent.

    Les positions du magazine telquel concernant l'islam sont connus desormais et je n'ai guère été étonné lorsque j'ai appris que benchemsi était le proprietaire de nichane.

    Encore une personne qui pense pouvoir changer le Maroc de force en oubliant sa spécificité culturelle.

    Wa salam
  12. nancy3ajram

    nancy3ajram

    Inscrit:
    10 Juil. 2005
    Messages:
    16 351
    Likes:
    276
    Je me demande comment on peut faire des allégations aussi fausses et tendancieuses….il suffit de lire l’avant dernier numéro de Tel Quel et le dossier sur le PJD, pour s’apercevoir que tout ce que tu dis est faux…il faut lire avant de juger les gens….

    h**p://www.telquel-online.com/255/couverture_255_1.shtml
  13. jamservant

    jamservant

    Inscrit:
    30 Nov. 2006
    Messages:
    282
    Likes:
    0
    il me semble que chaque mot ou déclaration doit être situe dans son contexte pour en comprendre le vrai sens .reda benchensi garçon que je respecte énormément (plus que le démissionnaire pourtant copain) et loin d'être a l'affût d'une quelconque recherche de notoriété ou autre je pense que son travail il le fait par conviction.
    reconnaître une erreur n'est nullement dégradant au contraire c'est même a son avantage et pour illustrer mon propos je ne citerais qu'une phrase de benchemsi qui est pleine de sens:
    "Nos droits nous sont chers, mais pas plus que la stabilité de notre pays".
    cette phrase je pense est très claire et c'est un message a ceux qui saisissent la subtilité.
    car l'affaire en question aurait pu avoir des conséquences tres graves si on s'inscrit dans un registre ou le maroc est cible par des "visiteurs du siècle dernier" plus que ca elle aurait pu prendre des proportions extra- nationale.
    les doses homéopathiques des fois sont le meilleurs remède concernant certains maux de la société.
  14. Sanzo

    Sanzo VIB

    Inscrit:
    23 Juin 2005
    Messages:
    10 474
    Likes:
    4 806
    Salam alaykoum

    Navré de te le dire mais mon jugement se base sur des faits extremement précis. J'ai acheté plus d'une année durant telquel et le journal hebdomadaire. Au début j'aimais la liberté de ton qu'ils avaient mais au bout d'un moment je me suis rendu compte que les sujets tournaient en boucle.

    Quand au terme "barbu" je maintien que chemsedine a plus d'une fois dans son édito employé le terme de "barbu" quand il parlait des membres du PJD.

    Wa salam
  15. nancy3ajram

    nancy3ajram

    Inscrit:
    10 Juil. 2005
    Messages:
    16 351
    Likes:
    276

    J’aimerai bien être d’accord avec toi, sur la nécessité d’être prudent et responsable quand on écrit et publie quelque chose au Maroc. Mais ceci devient difficile avec l’affaire Nichane et le départ de Jamai, qui sont liés pour moi, car ils indiquent que tout ce qu’on claironne sur la liberté de la presse au Maroc, n’est que du pipeau et un leurre.


    La censure et la répression de la liberté de la presse au Maroc ont pris un autre visage, plus sournois, plus vicieux, moins spectaculaire et visible qu’elles l’étaient sous Hassan 2, mais non moins catastrophiques : les plus grands annonceurs ont des liens avec le pouvoir politique qui leur indique à qui donner l’argent de la pub, si vitale pour la survie d’un journal quand on sait que les ventes ne représentent que 20% de ses revenus. Une justice qui fonctionne aux ordres et qui distribue des amendes exorbitants dont le but n’est autre que d’étouffer financièrement la survie des journaux récalcitrants et indociles. J’aimerai bien être optimiste, mais il faut avoir des raisons pour l’être….
  16. Sanzo

    Sanzo VIB

    Inscrit:
    23 Juin 2005
    Messages:
    10 474
    Likes:
    4 806
    En l'occurence ce qu'a écris nichane était irresponsable, tout le monde connait la sensibilité des peuples musulmans en ce qui concerne le prophete (saws) et on trouve encore certains dans notre propre pays pour tenter de faire reculer cette ligne rouge. Et le pire c'est qu'ils s'etonnent ensuite des reactions...

    Pour ce qui est du départ de jamai, c'est une décision personnelle qui ne regarde que lui, il a refusé la main tendue par ceux qui etaient pret a payer l'amende, il a refusé de revenir sur ses propos concernant moniquet en echange de l'abandon des poursuites et decide finalement de quitter le Maroc (il est bon parfois de mettre son nefs de coté). On ne peut que lui souhaiter bonne chance mais je ne suis pas certain qu'on n'entendra pas reparler de lui malgré sa promesse de ne pas ecrire a partir de l'etranger.

    Il y a fort heureusement d'autres personnes qui continuent de lutter sur place pour améliorer les choses. Des gens connus et des anonymes.

    Mais je pense qu'il serait bon de définir ce qu'est la liberté de la presse afin que l'on puisse etre d'accord car meme la liberté a ses limites.

    Wa salam

Partager cette page