Mort de 50 bébés en Inde

Discussion dans le forum 'Actualités internationales' créée par NM1777 le 24 Août 2008.

  1. NM1777

    NM1777

    Inscrit:
    24 Août 2008
    Messages:
    3
    Likes:
    0
    Plus de 5000 bébés auraient servi de cobayes aux laboratoires français suisses et américains, Roche et Novartis et cela sans en informer les familles on déplore la mort de 50 bébés au minimum.
     


  2. mounaya

    mounaya Healing

    Inscrit:
    9 Mai 2008
    Messages:
    930
    Likes:
    35
    Précise un peu tes sources... ca me semble un peu louche tout ça ... :rolleyes::rolleyes:
     
  3. Ancien-Membre

    Ancien-Membre

    Inscrit:
    27 Juil. 2013
    Messages:
    146
    Likes:
    1 773
  4. asia_syed

    asia_syed

    Inscrit:
    7 Juin 2006
    Messages:
    642
    Likes:
    7
    La mort de 49 bébés cobayes en Inde révèle le boom des délocalisations d'essais médicaux

    NEW DELHI (AFP) - La mort de 49 bébés cobayes dans le plus grand hôpital d'Inde lève un coin de voile sur le boom des délocalisations d'essais cliniques de médicaments de l'industrie pharmaceutique mondiale.
    Les décès de ces nourrissons, survenus en l'espace de deux ans et demi, ont été révélés cette semaine par le journal Times of India.

    L'administrateur de l'Institut des sciences médicales (AIIMS) à New Delhi, Shakti Kumar Gupta, a répondu à l'AFP qu'une "enquête interne avait été ordonnée" au sujet de ces tests cliniques de produits commercialisés par les laboratoires suisses Roche et Novartis et le japonais Sankyo Pharma.


    En juin, la Fondation Uday pour les défauts congénitaux et les groupes sanguins rares se saisit de l'affaire grâce à une loi sur le "Droit à l'information" permettant à tout citoyen d'interroger un organisme d'Etat.

    Le président de cette association, Rahul Verma, a donc questionné l'hôpital public AIIMS qui lui a répondu ce mois-ci, selon des copies de documents transmises à l'AFP.

    Depuis le 1er janvier 2006, 4.142 bébés --dont 2.728 avaient moins d'un an-- ont été admis à l'AIIMS pour y subir 42 tests. L'hôpital reconnaît que "49 décès ont été enregistrés, soit un taux de mortalité de 1,18% parmi les patients répertoriés".

    D'après M. Gupta, ces essais cliniques ont été validés par un comité d'éthique interne et sont conformes aux directives du gouvernement indien.

    Sans dire de quelles affections souffraient les bébés, il a affirmé que "tous ces enfants (décédés) étaient très gravement malades".

    La Fondation Uday avait aussi demandé à l'AIIMS quels médicaments étaient administrés aux bébés.

    L'hôpital cite alors la molécule "rituximab" (médicament Rituxan) commercialisée en Europe par Roche --pour des patients souffrant de "lymphome non hodgkinien agressif"--, "l'olmésartan" pour traiter l'hypertension artérielle --un médicament de Sankyo Pharma-- et le "valsartan fourni par Novartis (USA)" également contre l'hypertension artérielle.

    "Nous n'avons mené aucun essai pédiatrique avec des produits de Roche en Inde", a démenti à l'AFP Claudia Schmitt, porte-parole du groupe jointe à Bâle.

    Sans exclure que "des gens puissent utiliser dans le monde ce médicament rituximab" au cours d'essais cliniques, la porte-parole de Roche France, Déborah Szafir, a aussi assuré à l'AFP que "Roche ne l'a ni autorisé, ni donné, ni soutenu, ni fait (...) sur ces nourrissons en Inde".

    La délocalisation d'essais cliniques est pourtant une affaire en or en Inde.

    D'après la Fondation Uday, cet "outsourcing" de la recherche médicale a représenté 120 millions de dollars de chiffre d'affaires en 2007, avec 25% de croissance par an. Le cabinet Ernst and Young évalue le marché indien à deux milliards de dollars d'ici à 2010.

    Les coûts des essais --40% à 60% moins chers qu'en Occident-- n'expliquent pas à eux seuls l'engouement de l'industrie pharmaceutique pour le sous-continent.

    "C'est le marché indien d'un point vue strictement médical qui fait sens", se justifie Mme Schmitt.

    En clair, décrypte un expert du secteur, l'Inde est un terrain d'essai sans limite grâce à sa population diverse de 1,1 milliard d'habitants et ses bataillons de "patients aux pathologies, par exemple du coeur ou du foie, plus faciles à trouver qu'en Occident pour servir de cobayes".

    Justement, l'association Uday soupçonne l'hôpital public AIIMS d'avoir convaincu des familles pauvres et analphabètes de faire subir à leurs enfants malades ces essais gratuits, puisqu'elles "ne pouvaient pas s'offrir des traitements dans le privé".

    "Quelles sont les conditions socioéconomiques de ces gens et ont-ils donné leurs consentements?", s'interroge M. Verma. Le ministre de la Santé Anbumani Ramadoss lui a promis que l'Inde "aura bientôt une loi".


    Publié le: 24/08/2008 à 07:49:11 GMT Source : AFP
     
  5. abounidal

    abounidal Allahu akbar

    Inscrit:
    30 Mai 2006
    Messages:
    3 753
    Likes:
    656
    :(

    Tfou

    Tout ca pour du liquide

    Enculé d'humain de mes deux :rolleyes:
     
  6. gaviou

    gaviou

    Inscrit:
    27 Juil. 2008
    Messages:
    695
    Likes:
    1
    Lorsque les laboratoires faisait des éssais sur les animaux les défensseurs d'animaux en ont fait un scandale et là pour des enfants on en a rien entendu dire a la télé. Quel Honte!
    "la faim fait sortir le loup de sa tanniere!"
     
  7. asia_syed

    asia_syed

    Inscrit:
    7 Juin 2006
    Messages:
    642
    Likes:
    7
    personnellement je fais appel à tout le monde de bannir ces labos et de demander aux médecins au cas de maladie de ne pas leur inscrire des médicaments qui viennent de ses labos.
    personnellement je commence à utiliser la médecine douce pour me soigner.
     
  8. Ain_Sbah

    Ain_Sbah

    Inscrit:
    30 Juin 2008
    Messages:
    16 483
    Likes:
    17
    les enfants d'autres pays apparemment ne valent pas mieux que des animaux dans nos pays ...
     
  9. gaviou

    gaviou

    Inscrit:
    27 Juil. 2008
    Messages:
    695
    Likes:
    1
    Je suis d'accord avec asi_syed il ni a rien de mieux que la médecine douce et meme avec certaine médecine quand Dieu nous rappel a lui on a beau se soigné si c'est l'heure c'est l'heure! il ni a plus rien a faire.
    Ain_Sbah : "la faim fait sortir le loup de sa tanniere!" est une expression qui veut dire "la faim justifie les moyens" que pour de l'argent l'étre humain est capable de ressemblé a un animal.(le crocodile mange ses petits).
     
  10. Kamui

    Kamui

    Inscrit:
    30 Avril 2005
    Messages:
    4 397
    Likes:
    1 030
    Si j'ai bien compris, les enfants étaient gravement malades, dans le genres maladies mortels. Leurs familles sont pauvre et la communauté international a depuis longtemps démontré qu'elle se moquait de cette classe sociale.

    Alors, l'industrie pharmaceutique propose un traitement gratuit qui lui permet à la fois de tester les produits après plusieurs années de préparations en laboratores, expériences, test sur animaux etc. Ils ne mélangent pas n'importe quoi dans la seringue avant de l'injecter les yeux fermés.

    Donc, n'est ce pas mieux d'offrir une chance de survie à ces bébés délaissés par tous?
    A moins que les enfants ne soient en très bonne santé et qu'ils aient été tué, ce qui est peu probable car pour tester un médicament il faut un enfant malade.
     
  11. gaviou

    gaviou

    Inscrit:
    27 Juil. 2008
    Messages:
    695
    Likes:
    1
    Il ne faut pas etre naif!si c'était pour le bien des enfants alors ils auraient fait les tests en france! De plus dans des pays pauvre comment prouvé que les enfants étaient bel et bien malade.
     
  12. Kamui

    Kamui

    Inscrit:
    30 Avril 2005
    Messages:
    4 397
    Likes:
    1 030
    Ben comment tester un médicament qui guéri si les enfants ne sont pas malade?
    Le problème avec la france c'est que d'autres soins sont disponibles et gratuits pour ceux qui n'en ont pas les moyens. Dès lors les parents ne vont pas laisser leur rejeton servir de cobaye alors qu'il peut parfaitement être guéri par une autre méthode.
    Ce qui n'est pas le cas en inde où la seul solution qui est proposé gratuitement est celle là.

    Sans oublier qu'en inde ils ont beaucoup plus d'opportunités de tomber sur le cas qu'ils cherchent.
     
  13. PLion

    PLion Libre et alors ?

    Inscrit:
    21 Mai 2007
    Messages:
    1 771
    Likes:
    1
    L'administrateur de l'Institut des sciences médicales (AIIMS) à New Delhi, Shakti Kumar Gupta, a répondu à l'AFP qu'une "enquête interne avait été ordonnée" au sujet de ces tests cliniques de produits commercialisés par les laboratoires suisses Roche et Novartis et le japonais Sankyo Pharma.

    Tu voie des laboratoires américain et Français ou ???????? NM1777

    Ah oui Japonais
     
  14. Soumiyaaa

    Soumiyaaa Laisses parler les gens..

    Inscrit:
    12 Mars 2007
    Messages:
    18 771
    Likes:
    68
    :eek: :eek:
     

Partager cette page