Particularités des groupes berberophones

Discussion dans le forum 'Forum amazigh' créée par w75 le 28 Juin 2007.

  1. w75

    w75

    Inscrit:
    24 Avril 2004
    Messages:
    6 492
    Likes:
    702
    Sur ce topic j'aimerais que l'on partage les us et les coutumes spécifiques à chaque groupe berberophone(chleuh, rifains etc..).

    Je commence moi par quelques photos des Aurès.

    Cavalier

    http://khenchela.skyblog.com/pics/426209941.jpg

    Dihya à la lueur du soleil

    http://khenchela.skyblog.com/pics/426202948.jpg

    Quelques poteries

    http://khenchela.skyblog.com/pics/426226267.jpg

    L'aeroport de Batna(Medracen)

    http://img513.imageshack.us/img513/292/aures6mb2.png

    Homme s'exerçant à cuire les poteries ?

    http://img251.imageshack.us/img251/6632/aures7uh8.png

    Froid et neige à Batna

    http://img130.imageshack.us/img130/7622/aures9pj7.png

    Défilé de touareg à Batna

    http://img259.imageshack.us/img259/9054/aures11le4.png


  2. w75

    w75

    Inscrit:
    24 Avril 2004
    Messages:
    6 492
    Likes:
    702
  3. andaaz

    andaaz

    Inscrit:
    19 Avril 2006
    Messages:
    9 338
    Likes:
    8
  4. w75

    w75

    Inscrit:
    24 Avril 2004
    Messages:
    6 492
    Likes:
    702
  5. w75

    w75

    Inscrit:
    24 Avril 2004
    Messages:
    6 492
    Likes:
    702
  6. w75

    w75

    Inscrit:
    24 Avril 2004
    Messages:
    6 492
    Likes:
    702
    J'aime beaucoup les danses "irahaben"(c'est comme ça qu'on les appelle chez nous) du Souss..
    J'aimerais savoir aussi si vous fêtez le printemps berbere et yennayer et comment cela se passe ?
  7. Amkhlaw

    Amkhlaw

    Inscrit:
    20 Mai 2007
    Messages:
    8 499
    Likes:
    9
    Jolies tes photos et bonne initiative! J'essaierai de trouver des photos du souss-haut atlas occidental-anti atlas!

    Danses "irahaben" c'est quoi?!
  8. w75

    w75

    Inscrit:
    24 Avril 2004
    Messages:
    6 492
    Likes:
    702
    Irehaben c'est un peu une danse virile où les hommes sont rangés en 2 groupes face à face, et ils organisent des choregraphies :D Je crois que parmi les instruments on compte le bendir ou le mezwed je sais plus..

    Sinon voici de belles poésies des Aurès avec paysages à couper le souffle.

    http://www.dailymotion.com/Yellis-n-Arris/video/x123gr_mani-hellidhmani-ahwellidh

    http://www.dailymotion.com/Yellis-n-Arris/video/x12kzp_annali-imulama-anaye-ta3lula

    http://www.dailymotion.com/Yellis-n-Arris/video/x12lyw_acehal-lamour

    http://www.dailymotion.com/Yellis-n-Arris/video/x12mpa_ka-ku-ek-ekker-umek-yebrek
  9. Znasseni

    Znasseni

    Inscrit:
    30 Juin 2007
    Messages:
    929
    Likes:
    0
  10. w75

    w75

    Inscrit:
    24 Avril 2004
    Messages:
    6 492
    Likes:
    702
  11. Znasseni

    Znasseni

    Inscrit:
    30 Juin 2007
    Messages:
    929
    Likes:
    0

    Pour moi ci car le tifnanagh a toujour été preservé et en usage par les Touaregs.

    acte de mariage, état civile etc.....
  12. w75

    w75

    Inscrit:
    24 Avril 2004
    Messages:
    6 492
    Likes:
    702
    Bon c'est vrai que d'un côté ce sont les touareg qui emploient le plus souvent en tifinagh mais je pense qu'ils ont des choses plus spécifiques à eux et que l'on ne retrouve pas ailleurs.
  13. Amkhlaw

    Amkhlaw

    Inscrit:
    20 Mai 2007
    Messages:
    8 499
    Likes:
    9
    Préservé tu dis? donc il existait avant chez les autres?
    Donc ce n'est pas spécifique...
    L'arabe est spécifique aux Arabes et pourtant ça ne t'empêche pas de dire que tu le parles!
    COmment tu as fait pour sauter dedans? C'était pas trop dur?
  14. Znasseni

    Znasseni

    Inscrit:
    30 Juin 2007
    Messages:
    929
    Likes:
    0

    L'Arabe n'est pas specifique au Arabe au "moyen-orient" les populations parlaient d'autre dialect ancien bien avant l'arabe, Il existait meme des dialectes au yémen qui ne sont pas arabes, l'araméen imperial, l'araméen etait par éxemple langue véhiculaire utilisée par la population du Moyen-Orient avant la conquete romaine...L'araméen évince progressivement d'autres langues sémitiques comme l'hébreu (VIe siècle av. J.-C. après l'exil de Babylone) et le phénicien (Ier siècle av. J.-C.) (le phénicien survivra cependant hors du Moyen-Orient sous sa version ========)punique) Tifinagh dérive en effet du punique tu me suis ;) Quant a l'utilisation du tifinagh il est attesté dans l'antiquité (pierres tombales, etc...) et il est encore utilisé chez les touaregs pour tous les actes de la vie courante: mariage, contrat, etc...

    Les numides qui étaient les ancêtres de la grande et puissante tribu des "sanhadja". Autrement dit, les touaregs dont la population utililisée ce dialecte jusqu'a present ;)
  15. w75

    w75

    Inscrit:
    24 Avril 2004
    Messages:
    6 492
    Likes:
    702
    Tu te trompes, les Numides sont de l'Est de l'Afrique du Nord. Les Numides étaient dirigés par la grande tribu Massyle(Mis-ilès) qui vivait dans l'Est Algerien et l'Ifriqiya(actuelle tunisie); il y'a d'ailleurs un village qui s'appelle beni msyl au sud de setif.
    Or les habitant de l'Est sont majoritairement des zenetes.
    Les sanhadjas descendraient des massaessyles(mauretaniens).
  16. Znasseni

    Znasseni

    Inscrit:
    30 Juin 2007
    Messages:
    929
    Likes:
    0
    Tu te trompe les descendants de la composante majeure je dit bien majeur ;) des numides sont les Sanahdja.
    Il est claire que les kabyles font partie de ce groupe berbere "sanhadja-Ketama"
  17. w75

    w75

    Inscrit:
    24 Avril 2004
    Messages:
    6 492
    Likes:
    702
    "Les Numides sont le peuple autochtone du royaume appelé Numidie qui se trouvait dans l'actuelle Algérie débordant à l'ouest de la Tunisie. Les anciens Numides avaient pour capitale Cirta (l'antique Constantine). Berbères semi-nomades, les Numides étaient répartis en différentes tribus. Les tribus de la partie orientale de la Numidie portaient le nom de Massyles (de Mis Ilès, Ilès étant l'arrière-grand-père de Massinissa) et celles de la partie occidentale celui de Massaesyles.

    Le nom Numide vient du mot grec signifiant nomade, les Romains gardèrent ce nom pour désigner ces populations autochtones d'Afrique du nord, les Numides ont eu plusieurs rois, les plus célèbres étaient Gaia, Massinissa, Micipsa, Jugurtha, Juba Ier, Juba II et Ptolémée.

    Suite au déchiffrage de certaines inscriptions libyques, il est apparu que les Numides parlaient une langue berbère. Ils avaient la passion des chevaux et étaient réputés être de grands cavaliers (servant notamment pour l'armée Carthaginoise), tradition qui se retrouve encore de nos jours dans les manifestions équestres appelées "Fantasias". Ils étaient de religion animiste et polythéiste, certaines de leurs croyances ont perduré jusqu'à nos jours chez les Berbères, comme les rites de la pluie, la croyance en des esprits gardiens de lieux.

    Cependant, très peu de traces directes nous sont parvenues sur leur religion, mode de vie, us et coutumes à cause des différentes invasions qu’a subies ce peuple après l’effondrement de l’empire romain. Des bibliothèques et des livres anciens, tels que la célèbre collection de la généalogie des rois numides (dont parle Hérodote) durant la période grecque, ont disparu durant l’une de ces invasions. Néanmoins, nous retrouvons une abondance de récits concernant ce peuple dans les littératures grecque et romaine de l’antiquité."

    Les traditions fantasias n'existent pas chez les touareg par contre elles existent dans tout l'Est Algeriens; inutile de préciser l'importance de cette tradition chez les Numides, Dihya descend elle-même des Numides.

    Voilà les frontières de la Numidie pour être plus clair :)
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Image:Numidia.jpg
  18. Znasseni

    Znasseni

    Inscrit:
    30 Juin 2007
    Messages:
    929
    Likes:
    0
    Désolé mais la personne qui a écrit cette article n'est pas crédible, surtout sur Wikipédia :)les Sanhadja ont fuient les conquêtes musulmanes pour s'établir au Sahara.

    Puis en écrivant que les traditions fantasias n'existe pas chez les touaregs c'est possible.
    Mais bon deja Fantasia est un terme impropre importé par les français deriver de l'e3b el baroude, jeu de la poudre en français, inspiré des attaques des tribus bérbére du desert, c'est surtout un pholklore pratiqué dans tous le maroc mainternant ;)


    Citation:
    Pour remonter aux origines préhistoriques et paléoberbères du peuple touareg, les spécialistes font appel à deux grandes catégories de sources: celle de l'archéologie et celle de l'histoire de l'Antiquité. Les sources archéologiques sont la paléo-anthropologie (l'étude des restes osseux11es monuments funéraires et l'art rupestre. Les sources historiques disposent de l'iconographie égyptienne et des témoignages des auteurs gréco-Iatins. Les architectures funéraires sahariennes se comptent par milliers] mais malgré l'excellente étude réalisée sur celles du Sahara méridional (Niger) (F.Paris) et secondairement celles du Tassili des Ajjer celles-ci n'ont pas encore livré tout leur potentiel de connaissances, notamment sur le type anthropologique physique des anciens Berbères qui y ont été inhumés. Les sources paléo-anthropologiques ne sont certes pas négligeables dans la région du Maghreb où des nécropoles ont livré quelques centaines de squelettes entiers de Mechtoïdes (Hommes des sites éponymes de Mechta-Afalou, en Algérie) et de Pro méditerranéens Capsiens (Hommes du site éponyme de Gafsa, en Tunisie). Mais, au Sahara où les collections sont plus réduites, éparses ou en attente d'analyses, iI est encore difficile d'avoir une vision claire des ancêtres possibles quoique nous sachions déjà que, là aussi, le peuplement des temps préhistoriques se partageait entre Mechtoïdes et Protoméditerranéens. Au Sahara central, dans les régions où le peuplement Touareg s'établira (Adrar des Ifoghas, Ahaggar Tassili des Ajjer, Tadrart Acacus et Tadrart méridionale, Air) la reconstitution de ce long cheminement historique et l'approche des lointains ancêtres des Touaregs doivent presque tout à l'archéologie, notamment l'art rupestre. Sans cet art, nous ne saurions que peu de choses sur les Premiers Berbères, sur leur apparence physique et leur vie quotidienne, leurs sociétés ou leur culture matérielle. Avec l'Antiquité, les témoignages écrits des auteurs gréco-Iatins (Hérodote, Strabon, Pline, Procope, Corippe ...), ainsi que des éléments historiques émanant du Proche-Orient, du monde égéen, des empires carthaginois et romains, mais aussi de l'iconographie de l'Egypte prédynastique et pharaonique vont apporter, à leur tour, une somme de connaissances; celles-ci, souvent recoupent les données archéologiques. Au Sahara central, les premiers Berbères apparaissent dès le Néolithique, la dernière et la plus brillante des civilisations du Sahara. On les appelle "les Protoberbères bovidiens" et leurs premières traces se manifestent vers 7000 ans environ. Ils vont évoluer en populations que l'on désigne sous le nom de "Paléoberbères", ces Libyens et Garamantesde l'Antiquité. Ils correspondent, dans le temps au début de l'Antiquité. D'autres vagues de migrations berbères se succèderont durant la périOde médiévale et moderne, notamment les grandes tribus chamelières Sanhadja qui fuient les conquêtes musulmanes pour s'établir au Sahara. Elles vont se sédimenter à la souche préhistorique et antique pour constituer la trame du monde touareg tel que nous le connaissons aujourd'hui. Ce cheminement historique millénaire résistera à toutes les adversités dont la plus éprouvante fut celle de survivre à l'âpreté du désert où le choix de rester libre guida ces nomades irréductibles.
  19. w75

    w75

    Inscrit:
    24 Avril 2004
    Messages:
    6 492
    Likes:
    702
    Rien ne dit que les sanhadja et touareg sont d'origine Numide au contraire. Les Numides(Nomades) ont toujours habité dans l'Est de l'Afrique du Nord et particulièrement les Aurès où l'on garde d'important vestige. Les berberes qui y vivent tout comme les kotamas descendent bien des Numides, au su de nombreuses caractéristiques liées aux traditions(le cheval et non le chameau). Après je ne nie pas qu'il y'en ait qui aient migré vers l'Ouest mais alors qui sont les zenetes d'aujourd'hui(je parle surtout des chaouis) qui ont tant de relations avec les anciens numides?
  20. Znasseni

    Znasseni

    Inscrit:
    30 Juin 2007
    Messages:
    929
    Likes:
    0

    =======) Il se serait étendu d'abord aux parties orientale et centrale du Maghreb, ====)puis en direction du Sahara

    Citation:
    1- Histoire des Berbères

    Abordée dans l'Antiquité, réduite puis gelée par de subtiles spéculations généalogiques à l'époque médiévale, reprise à l'époque coloniale, la question des origines des Berbères, cherchées tantôt dans les sources linguistiques, tantôt dans les rapports ethniques, reste mal résolue.

    Les origines
    Au VIIIe millénaire av. J.-C., un type d'homme anthropologiquement proche des habitants actuels du Maghreb fit son apparition. Probablement d'origine orientale, cet Homo sapiens sapiens, appelé «capsien» – de Capsa, nom antique de Gafsa (Tunisie) –, serait l'une des composantes de la souche berbère. Il se serait étendu d'abord aux parties orientale et centrale du Maghreb, puis en direction du Sahara. On lui connaît des équivalents dans certains pays méditerranéens (civilisation natoufienne).

    Le Maghreb s'enrichit aussi d'autres apports; du nord, par l'est et par l'ouest, à travers les détroits de Messine et de Gibraltar, arrivèrent des populations européennes. Certaines nécropoles et tombes maghrébines témoignent de la présence dès le IIIe millénaire d'une population noire venue du sud, probablement à la suite de l'assèchement du Sahara. Au IIe millénaire, d'autres petits groupes continuèrent à affluer au Maghreb. C'est à ce fonds paléoberbère divers, mais à dominante capsienne (c'est-à-dire appartenant à la culture préhistorique de Capsa), que les spécialistes rattachent les Proto-Libyens, ancêtres des Berbères. Des données physiques mais aussi culturelles – même emploi rituel de l'ocre rouge, même utilisation et décoration de l'œuf d'autruche – sont souvent invoquées pour appuyer la thèse de la parenté entre capsiens et Proto-Libyens.
    Les sources
    Les Proto-Berbères, installés à l'ouest du Nil, nous sont connus grâce aux inscriptions et aux documents égyptiens. Les Tehenou et les Temehou au IIIe millénaire, les Libou et les Maschwesch au IIe millénaire y sont souvent décrits comme des peuples belliqueux et puissants. Ces Proto-Berbères de l'Est parvinrent à se constituer en véritable puissance et réussirent, au début du Ier millénaire, à se rendre maîtres de l'Égypte.

    Nous disposons dans l'art préhistorique d'une source relative à l'apparition des Proto-Berbères dans les massifs centraux sahariens, où des centaines de peintures rupestres ont été recensées. Les fresques du tassili des Ajjer, du IVe millénaire au milieu du IIe, figurent pour la première fois des Proto-Berbères. L'espace saharien, auparavant peuplé de Noirs, vit l'arrivée de populations blanches, probablement d'origine septentrionale, qui auraient progressé à partir du bas Sahara algérien et tunisien. Au Néolithique final et à l'époque protohistorique, la présence des Proto-Berbères dans le Sahara s'intensifia. Les fresques les représentent conduisant des chars tirés par des chevaux. L'introduction du cheval dans cette région – probablement à partir de l'Égypte – permit aux Proto-Berbères de dominer les pasteurs mélanodermes. Au Ve siècle av. J.-C., Hérodote signala l'importance des chars sahariens, en précisant que les Garamantes du Fezzan et du tassili des Ajjer s'en servaient encore pour chasser les populations noires. Cette occupation du Sahara se poursuivit au début de l'époque historique.

Partager cette page