Prière du voyageur: réduction et regroupement

Discussion dans le forum 'Islam' créée par ashwaq le 26 Avril 2007.

  1. ashwaq

    ashwaq

    Inscrit:
    18 Avril 2007
    Messages:
    7
    Likes:
    0
    La réduction et le regroupement de la prière

    La réduction de la prière est sunna « tradition prophétique» dans les cas suivants :
    1.En voyage
    Si on part en voyage long (à partir de 80,64 km (4 burud) à l’allée) à condition qu’il soit licite et qu’il en fasse l’intention, la réduction de la prière commence lorsqu’on quitte les derniers lieux d’habitations des banlieues de la ville de départ (et continue jusqu’à ce qu’on revienne à cet endroit).
    Si on reste dans la ville ou dans le pays de destination quatre jours et plus on est considéré comme résident dans ce pays (ou cette ville) donc pas de réduction de la prière.

    Par contre, pour ce voyage, si on a l’intention de rester moins de quatre jours dans l’endroit de destination, on réduira, la prière du Zuhr, ‘Asr et ‘Isha pendant les trois jours du voyage: sachant que cette réduction commencera dés qu'on dépassera les dernières constructions de la ville de départ et continuera jusqu’au retour à cet endroit.

    Bien sûr l’intention suffit : même si on émet l’intention de partir du pays de destination pour retourner chez soi dès le premier jour et si on reste plusieurs jours dans le pays de destination, on continue la réduction tant que l’intention de ne pas y rester (quatre jours ou plus) est établie.

    Comment réduire la prière ?
    C’est simple : pour toutes les prières qui font quatre rak’at on les réduit à deux : on ne fait donc que deux rak‘at. Pour les autres prières (de deux ou trois Rak‘at : Maghrib et Subh) on ne fait pas de réduction.

    Remarque : si on prie derrière l'Imâm, l'intention de raccourcir la prière avant de commencer à l’accomplir (derrière lui) n'est pas nécessaire. C'est l'avis de la majorité des savants. Lorsque le Prophète (paix et salut sur lui) priait (comme Imam) avec ses compagnons en regroupant et diminuant les prières, il n'a jamais informé personne qu'il allait regrouper deux prières ou les réduire.

    L'imâmat et le voyage
    Si on fait la prière derrière un Imâm : on le suit, on ne réduit plus : d'après le hadîth authentiquement rapporté dans le Musnad de l’Imâm Ahmad et dans Sahîh Muslim, sous l’autorité d’Ibn 'Abbas, qu’Allah soit satisfait de lui, que la Sunnah pour le voyageur quand il prie avec un Imâm résident est de prier quatre Rak'ahs; et le sens général des paroles du Prophète soutient cela: “L’Imâm n’est là que pour être suivi, alors ne le contredites pas” .
    Si l'Imâm est voyageur, il priera deux Rak'ats (pour une prière qui fait quatre Rak'ats) , puis fera le salâm et se retournera pour ordonner aux fidèles (non voyageurs) de continuer (compléter) leur prière.

    2.Pendant le Hajj à 'Arafât et Muzdalifa
    Selon Abû Ayyûb, le Prophète (paix et salut sur lui) a dit lors de son pèlerinage: "Al-Maghrib et Al-'Ishâ se feront à Muzdalifa". C'est l'avis de tous les savants, car c'est la pratique du Prophète. Il est sunna aussi de réduire la prière de ‘Ishâ pour les pèlerins qui n’habitent pas à Muzdalifa.
    Il en est de même à ‘Arafa pour le pèlerin : pour les prières de Zuhr et 'Asr, elles sont réduites et regroupées derrière l’Imâm.

    Tant qu’on est en voyage, on peut aussi réunir (regrouper) les deux prières : le Zuhr avec L‘asr (au moment où on fait la prière du Zuhr: « Jam‘ taqdîm» « regroupement à priori », ou au moment où on fait celle de L‘asr : « Jam‘ tâkhîr » « regroupement à postériori »), et on peut réunir aussi les deux prières de Maghrib avec celle de ‘Ishâ à l'heure de Maghrib ou du ‘Ishâ.

    Pour le regroupement, la distance (pour le voyage) n’est pas à considérer chez les malikites, il suffit que la coutume du pays le considère comme voyage.

    Attention : la dérogation du regroupement (avec ses conditions) ne concerne que les prières de Zuhr avec 'Asr (à l’heure de l’une des deux) et/ou Maghrib avec 'Ishâ (à l’heure de l’une des deux). ON NE PEUT EN AUCUN CAS regrouper le Subh avec Zuhr ou le ‘Ishâ avec Subh.

    Il est permis ainsi en voyage de regrouper les deux prières de Zuhr avec ‘Asr au temps du Zuhr, si on part au moment du Zuhr et on craint d’arriver après la fin du temps de ‘Asr (ceci s’appelle : Jam‘a taqdîm: regroupement à priori). Si on part avant le temps du Zuhr, on peut réunir Zuhr avec ‘Asr au moment de la prière de ‘Asr (ce qu’on appelle : Jam‘a Tâkhîr: regroupement à postériori).

    Il en est de même pour les prières de Maghrib avec ‘Ishâ : si le soleil se couche avant notre départ, on priera Maghrib et ‘Ishâ à l’heure du Maghrib (avant de partir) et si on part avant le coucher du soleil, on accomplira le Maghrib avec ‘Ishâ au moment de la prière de ‘Ishâ.

    Ceci selon le hadîth rapporté par Abû Dâwûd (Hadîth:1220) et Al-Bayhaqî (162/3) sous l’autorité de Mu ‘âth Ibn Jabal. Ce hadîth est considéré comme authentique (Sahîh) pour Al-Bayhaqî et Ibn Hibbân.

    Le savant Al-hâfiz Al-Ghumâri a fait la Fatwa suivante: "il est autorisé au voyageur de regrouper les deux prières : Zuhr avec 'Asr et/ou Maghrib avec 'Ishâ en "Jam‘a taqdîm" ou "Jam‘a Tâkhîr" et que ceci reste large, c'est à dire que toutes les possibilités(de regroupement des deux prières (Zuhr avec 'Asr et Maghrib avec 'Isha) ) sont correctes tant qu'il ya l'état de voyage (et pour lever la difficulté)"



    Le regroupement des deux prières (Zuhr avec 'asr, ou Maghrib avec 'Isha) sans réduction, peut se faire aussi dans les cas suivants :Maladie,pluie (avec des conditions),crainte ou peur et pour les travailleurs et les étudiants sous certaines conditions et si cela ne devient pas une habitude.

    La référence pour cela : Fiqh Ahmed Ibn As-seddîq Al ghumârî (étude comparative): auteur : le grand savant Abî Muhammad Al-hasan Ibn ‘Ali Al-kattânî Al-atharî : édition : Muhammad ‘Ali Bîdûn, Dâr Al-kutub al-‘ilmiyya : Beyrouth Liban; page 159.
     


Partager cette page