Le Resto sans les kilos

Discussion dans le forum 'Cuisine marocaine' créée par Soumiyaaa le 10 Déc. 2007.

  1. Soumiyaaa

    Soumiyaaa Laisses parler les gens..

    Inscrit:
    12 Mars 2007
    Messages:
    18 636
    Likes:
    67
    Ce n’est pas parce qu’on veut garder la ligne, qu’il faut fuir les sorties au restaurant. Dans une brasserie ou dans un restau marocain, on peut toujours trouver un plat adapté à son régime. Après tout, dîner dehors c’est bon pour le moral, alors suivez le guide.

    Marocain

    Contrairement aux idées reçues, la cuisine marocaine n’est pas à proscrire. Ainsi, le couscous composé de légumes et de viandes cuits au bouillon, est un plat complet et équilibré. Le plus dur sera de résister à toutes les autres tentations…

    Je prends
    Sans hésiter, on opte pour le couscous simplement aux légumes ou au poulet ou un tajine au poulet. Puis, on dose : une louche de semoule et beaucoup de légumes… Un thé à la menthe pour oublier les desserts ? Oui, mais sans sucre et sans pignon.

    J'évite:
    Tous les plats à base de viande de mouton très grasse. Mais aussi, les boulettes de viandes et les merguez. Et, pas de pain, pour pousser sa semoule… Enfin, haro sur les délicieuses pâtisseries, trop grasses et trop sucrées.

    Bistrot-Brasserie

    La cuisine française serait trop riche… Certes, il y a les sauces, du beurre, le pain toujours à portée de main. Mais il y a aussi une grande variété de recettes. A la carte d’un bistrot ou d’une brasserie, vous trouverez toujours un plat qui colle avec votre régime. Allez, on passe commande.

    Je prends:
    Salades de tomates, assiettes de crudités légèrement assaisonnées… c’est là-dessus qu’il faut foncer. Et pour changer, en saison, un plateau de fruits de mer (sans le pain-beurre…). Pour le plat principal, préférez les grillades (viande/poisson) et, comme accompagnement, oubliez les féculents au profit des légumes vapeur (miam, les haricots verts !).

    J'évite:
    D’abord, on ne se jette pas sur le pain. On évite les œufs mayo, les avocats… trop gras. On fuit également les plats en sauce. Et bien sûr, on oublie les desserts (à part la salade de fruits frais).

    Chinois

    Variée, équilibrée, la cuisine chinoise (souvent vietnamienne d’ailleurs) semble avoir tout pour plaire en période de régime. On apprécie les saveurs délicates des plats cuisinés au wok, sans aucune matière grasse. Mais attention, le gras se cache souvent là où l’on ne l’attend pas.

    Je prends:
    Spécialités vapeur à base de légumes ou de crevettes, soupes aux champignons, rouleaux de printemps… Voilà des entrées diététiquement correctes. Côté plats, goûtez les légumes sautés toujours parfumés, que vous pouvez accompagner d’une portion de riz ou de poulet. Le tout arrosé d’une tasse de thé non-sucré. De quoi ressortir léger et rassasié.

    J'évite:
    Toutes ces petites sauces sur la table sont bien appétissantes. Elles sont aussi très sucrées ou salées. Donc mauvaises pour la ligne. Surtout si on décide d’y tremper nems, beignets de crevettes et autres spécialités frites. Le riz cantonnais, qui a l’air si sain, est aussi très gras. Quant aux desserts, pas facile de se priver de ceux à base de noix de coco et de soja. Et pourtant, pas question d’y toucher !

    Grec

    Gorgée de soleil, la cuisine grecque est très énergétique. Constituée essentiellement de produits frais, elle est aussi très saine. Toutefois, comme dans toutes les cuisines méditerranéennes, il faut se méfier des graisses cachées.

    Je prends
    La salade grecque, avec l’huile d’olive à part : à vous de doser. Dans votre assiette : laitue, tomates, oignon rouge, cœurs d’artichauts, pois chiche, de la menthe et du citron pour relever le goût et la fameuse feta, avec modération ! Cette salade, souvent copieuse, peut facilement faire office de plat unique.

    J'évite:
    L’incontournable moussaka sera… contournée. Le sandwich grec, composé de viande et de légumes enroulés dans une pita est votre pire ennemi. Ou alors abstenez-vous de la sauce blanche et des frites souvent proposées en accompagnement. Ne tombez pas dans le piège des feuilletés (fromage, épinards), cuits dans l’huile. Et n’optez pas pour les aubergines marinées dans l’huile d’olive, bien trop grasses.

    Indien

    Des épices, des légumes, des saveurs variées… On imagine qu’un dîner dans un restaurant indien est idéal pour conserver sa ligne. Voilà qui n’est pas tout à fait vrai…

    Je prends
    Les plats grillés, dit « Tikka » et les plats Tandoori accompagnés d’une sauce épice-yaourt à déguster avec des légumes plutôt que du riz, évidemment.

    J'évite
    Tous les currys - et oui - car les sauces sont toujours très grasses. Et pas de nan, non plus, surtout au fromage.

    Crêperie

    Au froment ou au sarrasin, les galettes bretonnes ne sont pas toutes à bannir. Bien garnies, elles peuvent constituer un plat tout à fait équilibré.

    Je prend:
    La règle d’or : on se limite à une seule galette. Et on privilégie les protéines : œuf, poisson… ou les galettes aux légumes : ratatouille, tomates, épinards.

    J'évite:
    Les crêpes au fromage (ou complète…) trop grasses. Et bien entendu, on résiste devant les crêpes sucrées. A la crêperie, on est privé de dessert !

    Fast-food

    On ne peut pas y échapper. Ponctuellement, c’est la direction que l’on prend pour un repas sur le pouce. Ce n’est pas si grave.

    On prend
    A la boulangerie, on fonce sur le sandwich classique : pain complet ou baguette avec du thon et des crudités. Ou sur une salade basique - crudités, œuf dur, thon… - avec la sauce à part. Pour finir, yaourt ou pomme. Et le tout, arrosé d’eau minérale, voilà un repas convenable. Si vous devez vraiment avaler un hamburger, n’ayez pas peur : ça passe en version petite taille et sans fromage mais surtout sans frite et milk shake !

    On évite
    Quiches, salades pré-assaisonnées, mayonnaise, sodas, hot-dog, panini, milk-shake, frites, beignets de poulet… Oui, la liste noire est longue.

    Libanais

    La cuisine libanaise nous fait de plus en plus les yeux doux ! Savoureuse, elle se révèle aussi, malheureusement, très riche. Elle n’est pas vraiment compatible avec un régime, mais il est quand même possible de ruser…

    On prend
    Le taboulé à base de menthe, très frais ! Les kébbé boulettes, à base de viande de bœuf et de pignons sont envisageables, en quantité raisonnable et avec, en accompagnement, un peu de boulgour (grains de blé bouillis).

    On évite
    Le houmous, le caviar d’aubergine et bien sûr les pitas ! On évite aussi les Mezzés comme les aubergines farcies dans l’huile. Et tous les plats frits : falafels, kefta (chaussons de viande ou de fromage frits). Baklava et autres loukoums, on n’y pense même pas !
     


Partager cette page