Sharon, prix Nobel de la paix

Discussion dans le forum 'Général' créée par nayed4 le 6 Jan. 2006.

  1. nayed4

    nayed4

    Inscrit:
    13 Oct. 2005
    Messages:
    570
    Likes:
    0
    En attendant impatiemment que Sharon quitte cette planête, on peut lire dans les différents journaux des bilans du "général devenu homme de paix".

    Le boucher de Sabara et Chatila, celui qui a construit un mur d'apartheid illégal, celui qui a multiplié les colonies en Cisjordanie, celui qui a quasiment annexé tout Jérusalmen Est, celui qui a appelé les Juifs de France à quitter ce "pays devenu antisémite", est devenu aux yeux de l'Occident (presse et hommes politiques) un artisan de la paix, un Itzhak Rabin bis.


    Sharon, l'homme qui aurait courageusement relâché Gaza pour favoriser le procesus de paix? Je vais pas m'attarder sur ce retrait en troppe-l'oeil, je vous renverrai juste aux propos de Dov Weiglass, conseiler de Sharon:

    >>Retrait de Gaza :
    les buts de Sharon <<



    Alors? La presse occidentale, amn&#233;sique ou tout simplement aux mains des sionistes?
     


  2. nayed4

    nayed4

    Inscrit:
    13 Oct. 2005
    Messages:
    570
    Likes:
    0
    Il ne manque plus qu'un prix nobel de la paix posthume pour Sharon, non?
     
  3. zmax91

    zmax91

    Inscrit:
    15 Oct. 2005
    Messages:
    2 118
    Likes:
    1
    voici un formidable exemple de la fulgurante influence internationale du lobby sionniste dans le monde comme je le disais ds un autre post :
    le politiquement correct et l'hypocrisie internationale est d'ordre, le lobby sionniste veille a ce qu'il n'y ai aucun derapage verbal...
    celui qui ne tarira pas d'eloge envers celui qui represente Israel sera antisemite
     
  4. jdal

    jdal

    Inscrit:
    9 Déc. 2004
    Messages:
    4 291
    Likes:
    4
    Il y a longtemps que je n'entretiens plus aucune illusion sur l'honnêteté et l'intelligence des journap.... françaises.
    Et je déclare ici que je n'ai jamais déploré et ne déplorerai jamais la disparition d'un politicien, quand bien même aurait-il partagé une seule de mes idées.
     
  5. faloja

    faloja

    Inscrit:
    19 Juil. 2005
    Messages:
    1 086
    Likes:
    1
    salamo alaikom
    alahoma arina fi a3eda2ika yawemane asewada
    alahoma atele 3adabahome
    wachefi sodora 9awemine mo2eminine
    le boucher de rabine a pris le prix noble alors c pas etonant dans ce monde &#224; l'envers
     
  6. nayed4

    nayed4

    Inscrit:
    13 Oct. 2005
    Messages:
    570
    Likes:
    0
    De Sharon, que du bien tu diras



    Mark Twain avait trouvé la formule appropriée en faisant remarquer, après avoir découvert sa notice nécrologique dans un journal, que la nouvelle de sa mort avait été fortement exagérée. En écoutant, mardi 10 janvier, les invités de Christine Ockrent évoquer l'"après-Sharon" sur France 3, votre serviteur ne pouvait s'empêcher de penser à l'immortel auteur des Aventures d'Huckleberry Finn.



    Il avait été journaliste presque toute sa vie, écrivain à succès, romancier et enfin conférencier humoriste. Il aurait sans doute apprécié en connaisseur la situation étrange qu'induisent les techniques modernes de réanimation des personnes mises dans un coma artificiel après un très sévère accident cérébro-vasculaire.

    Des morts, on ne dit que du bien, affirme l'adage latin. Des comateux, miraculés de la République comme Jean-Pierre Chevènement, ou de la médecine israélienne comme Ariel Sharon, on ne peut apparemment que dire davantage de bien encore. Et même des choses tellement excellentes qu'on n'en aurait jamais eu l'idée auparavant, sans parler de les prononcer.

    Le grand moment de l'émission a donc été, plus que les propos convenus de Philippe Douste-Blazy, l'éloge formulé par le cinéaste israélien Amos Gitai, un homme de gauche, critique acharné de Sharon, qu'on n'attendait évidemment pas dans ce registre. C'était tout à fait extraordinaire et cela mérite d'être cité, car cela ne se reproduira pas tous les jours, ni tous les ans, ni même tous les millénaires.

    "Par son volontarisme, Ariel Sharon incarne quelque chose de très israélien. On est un pays qui a été construit par le volontarisme. Les juifs ont décidé, à la fin du XIXe, début du XXe siècle, de ne plus être sujets de l'Histoire, mais de donner forme à leur destin. Sharon incarne ce grand désir, qui est à la base du projet qu'est Israël. A travers toute sa carrière, il a toujours fait des percées. Il a eu l'audace d'aller contre son parti, contre sa majorité parlementaire", disait le cinéaste.

    "On est entouré par des hommes politiques qui gèrent des situations mais ne prennent pas d'initiatives pour donner forme à un autre destin", ajoutait-il.

    Bref, Sharon a été, selon Amos Gitai, l'homme qui donne forme au destin d'Israël. Qui dit mieux ? Lorsqu'il se réveillera de son coma, l'intéressé pourra lire, avec plaisir, tout ce qui a été dit et écrit sur lui pendant son absence.

    DOMINIQUE DHOMBRES

    Le Monde

    http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3232,36-729684,0.html
     
  7. nayed4

    nayed4

    Inscrit:
    13 Oct. 2005
    Messages:
    570
    Likes:
    0
    J'avais regardé aussi l'émission de France 3.


    C'était un peu "Sharon ou le Gandhi du Moyen-Orient"... Pfff
     
  8. fayzman

    fayzman

    Inscrit:
    12 Nov. 2005
    Messages:
    1 241
    Likes:
    2
    j'opterais pour la 2eme proposition!
    j'ai bon???
     
  9. fayzman

    fayzman

    Inscrit:
    12 Nov. 2005
    Messages:
    1 241
    Likes:
    2
    moi j'aurais dit "sharon ou le landru du moyen orient":D
     
  10. nayed4

    nayed4

    Inscrit:
    13 Oct. 2005
    Messages:
    570
    Likes:
    0

    En fait c'est les 2. La presse occidentale est amnésique en plus d'être aux mains des sionistes :D
     
  11. nayed4

    nayed4

    Inscrit:
    13 Oct. 2005
    Messages:
    570
    Likes:
    0

Partager cette page