Pendant ce temps là, dans le merveilleux pays d'Irak

Discussion dans le forum 'Actualités marocaines' créée par b_f le 21 Avril 2005.

  1. b_f

    b_f

    Inscrit:
    24 Oct. 2003
    Messages:
    2 669
    Likes:
    2
    La journée d’hier a été particulièrement violente en Irak : dix-neuf soldats ont été exécutés par les rebelles, cinq explosions dues à des attentats à la voiture piégée ont retenti dans Bagdad et 57 corps ont été repêchés dans le Tigre. Par ailleurs, le gouvernement irakien devrait être annoncé aujourd’hui, a fait savoir le président Jalal Talabani.
    La violence a fait au moins 30 morts dans diverses attaques hier en Irak. Dix-neuf soldats irakiens ont été exécutés par balles par des rebelles dans la ville de Haditha, au cœur de la province sunnite rebelle d’al-Anbar. Ils faisaient partie d’un groupe de vingt militaires qui se rendaient en bus à leur base quand ils ont été interceptés. « Ils ont été emmenés dans le stade où ils ont été exécutés », a précisé une source officielle en ajoutant qu’« un seul soldat est resté en vie et il a été transporté dans l’hôpital de la ville ».
    Dans le cadre des attentats à la voiture piégée, la journée a commencé par trois explosions en moins de deux heures à Bagdad, qui ont tué deux civils et en ont blessé seize autres. Le premier à 10h00 (06h00 GMT) contre un convoi de l’armée américaine a tué les deux civils, dont un enfant, et en a blessé cinq autres dans le quartier Amiriyah dans l’ouest de Bagdad.
    Le deuxième, une heure et demie plus tard, a été perpétré près d’un poste de police dans le quartier de Doura, dans le sud de la capitale, faisant huit blessés civils.
    Environ un quart d’heure plus tard et toujours à Doura, le troisième attentat à la voiture piégée, commis au passage d’une patrouille de la police irakienne, a blessé trois civils.
    Au total, pas moins de cinq attentats à la voiture piégée ont frappé la capitale irakienne en l’espace de 24 heures.
    Par ailleurs, cinquante-sept corps d’hommes, de femmes et d’enfants ont été repêchés dans le Tigre, près de Soueïra, à environ 50 km au sud-est de la capitale. Le président irakien Jalal Talabani a annoncé à la presse que les corps repêchés dans le Tigre sont ceux d’otages portés disparus dans Madaen. La déclaration de M. Talabani a relancé la polémique sur l’affaire de Madaen, une localité à 30 km au sud-est de Bagdad.
    Lundi, le ministre de l’Intérieur sortant Falah Nakib avait démenti que des insurgés sunnites y aient pris jusqu’à 80 habitants en otages pendant le week-end. « Il s’agissait simplement de rumeurs propagées par les médias et d’autres parties pour susciter un combat dans la zone », avait-il affirmé.
    Par ailleurs, un chauffeur employé au ministère de la Santé a été abattu par des inconnus dans l’est de Bagdad. Trois Irakiens, dont une femme et un dignitaire chiite, ont été tués et un quatrième a été blessé dans une attaque menée par des hommes armés dans le sud de la capitale.
    Trois soldats irakiens et un camionneur turc ont été tués dans différentes attaques au nord de Bagdad, au cours des dernières 24 heures, ont indiqué hier des sources sécuritaires.
    Enfin, un chef tribal irakien, connu pour ses liens avec l’ancien régime mais qui s’est allié avec les Britanniques après leur entrée dans le sud de l’Irak, a été assassiné dans sa ferme au sud de Bassora, a indiqué une source policière.
    Ces événements ont occulté l’actualité politique. M. Talabani a déclaré que le gouvernement irakien, dont la formation a été confiée au chiite Ibrahim Jaafari, doit être annoncé aujourd’hui, selon la télévision publique Iraqia.

    L'Orient le Jour, Liban


  2. b_f

    b_f

    Inscrit:
    24 Oct. 2003
    Messages:
    2 669
    Likes:
    2
    Le premier ministre irakien sortant, Iyad Allaoui, a échappé mercredi soir 20 avril à un attentat à Bagdad. "M. Allaoui a participé à une importante réunion sur la composition du gouvernement et rentrait chez lui lorsqu'un kamikaze s'est fait exploser près du convoi alors qu'il s'approchait du barrage" menant au quartier général de son parti et sa maison, a affirmé son porte-parole, Thaër Al-Naqib. "Dieu merci, le premier ministre est sain et sauf mais des policiers et des gardes du corps ont été tués", a-t-il ajouté.

    Selon lui, les gardes de M. Allaoui ont ouvert le feu sur le kamikaze, mais "il ne s'est pas arrêté et s'est fait exploser presque au milieu du convoi". Un porte-parole du ministère de l'intérieur a indiqué que deux policiers avaient été tués et un troisième blessé dans l'attaque. Selon ce porte-parole, un ancien officier de l'armée du président déchu Saddam Hussein, identifié comme Amer Mejbel Al-Medab et soupçonné d'avoir participé à l'attaque, a été arrêté.

    Le groupe du Jordanien Abou Moussab Al-Zarkaoui, chef du réseau terroriste Al-Qaida en Irak, a revendiqué cette tentative d'assassinat dans un communiqué publié, jeudi 21 avril, sur un site Internet islamiste.

    Avec AFP
  3. zawad

    zawad

    Inscrit:
    16 Juil. 2004
    Messages:
    5 583
    Likes:
    15

    cela s'appelle la "pax americana" ou bien "la démocratie à l'américaine" ou bien "en finir avec l'axe du mal" :-(
  4. Nbarch

    Nbarch

    Inscrit:
    21 Août 2002
    Messages:
    6 856
    Likes:
    959
    Cela s'appelle le nouveau 'Grand moyen orient' made in bush !!!.
    Depuis 2 ans que les américains ont gagné la guerre, ont instauré la paix et ont passifié le pays, ça ne devait pas arriver, il y a donc un bug
  5. b_f

    b_f

    Inscrit:
    24 Oct. 2003
    Messages:
    2 669
    Likes:
    2
    Pour ma part j'appelerai ca "A la conquête de l'Est"
  6. zawad

    zawad

    Inscrit:
    16 Juil. 2004
    Messages:
    5 583
    Likes:
    15

    "les Américains ont la hantise de perdre le contrôle, de laisser les choses se faire toutes seules sans qu'ils puissent intervenir. Ils aimeraient pouvoir piétiner eux-mêemes l'estomac pour se forcer à digérer à la commande et puis évacuer la m erde à la pelle..." disait William Burroughs,
    et bien cette m erde a finit par leur sauter au visage, ils ont piétiné fort cette fois-ci :p :lol:
  7. Ancien-Membre

    Ancien-Membre

    Inscrit:
    27 Juil. 2013
    Messages:
    0
    Likes:
    1 366
    plus de 5O chiites exécutés...

    c'est beau l'islamisme...

    salut

    ps au fait depuis le début de l'année 600 chiites ont été tués au yémen...et combien au pakistan?

  8. Nbarch

    Nbarch

    Inscrit:
    21 Août 2002
    Messages:
    6 856
    Likes:
    959
    avant l'arrivée des américains, il n y avait pas d'islamisme en Iraq...

  9. huda

    huda

    Inscrit:
    8 Oct. 2004
    Messages:
    4 571
    Likes:
    0
    exact :) ;-)
  10. huda

    huda

    Inscrit:
    8 Oct. 2004
    Messages:
    4 571
    Likes:
    0
    chiites exécutés (à cause de sa croyance?)

    SOURCE, please
  11. Ancien-Membre

    Ancien-Membre

    Inscrit:
    27 Juil. 2013
    Messages:
    0
    Likes:
    1 366
    hier attentat suicide contre mosqué chiite bilan 10 morts il suffit de lire yahoo...écouter RFI

    ...

    salut
  12. Ancien-Membre

    Ancien-Membre

    Inscrit:
    27 Juil. 2013
    Messages:
    0
    Likes:
    1 366
    hier a 12h34 presisemen un helicoptere civil bulgare a ete detruit en irak par des RESISTANTS irakiens qui étaient armés d'une roquette antiaerienne type FALKOW-6 ....dan cette atentat ce sont 12 soldats americains qui ont été tués et 3civils irakiens...
  13. b_f

    b_f

    Inscrit:
    24 Oct. 2003
    Messages:
    2 669
    Likes:
    2
    Près de trois mois après les élections, un gouvernement a finalement été formé par le chiite Ibrahim al-Jaafari au terme de tractations de dernière minute hier en Irak, où une députée a été tuée par des hommes armés.
    Au terme d’ultimes négociations, Ibrahim al-Jaafari a annoncé dans l’après-midi d’hier avoir achevé la formation d’un gouvernement à l’issue de vingt jours de tractations et de marchandages avec les listes gagnantes des élections du 30 janvier. « J’ai travaillé nuit et jour à former le gouvernement qui sera un cabinet d’action, reflétant la diversité ethnique et religieuse de la société irakienne », a déclaré M. Jaafari.
    Le chef du parti chiite Dawa, nommé Premier ministre le 7 avril, n’a pas révélé la composition du cabinet, en indiquant que la liste allait être « soumise au Conseil présidentiel qui, à son tour, la soumettra à l’Assemblée nationale ». Le gouvernement, qui comptera trente-deux membres dont sept femmes, aura un Arabe sunnite ministre de la Défense, selon M. Jafaari. Mais il ne devrait pas comprendre de membres de la Liste irakienne du Premier ministre sortant Iyad Allaoui, dont les demandes de cinq postes ministériels ont été jugées excessives.
    Près de trois mois après les élections, les autorités irakiennes étaient sous la pression des Américains pour former sans délai un gouvernement. « Tout le monde estime que le peuple irakien mérite un gouvernement, d’autant qu’ils (les Irakiens) ont pris des risques en allant voter », avait ainsi souligné lundi la secrétaire d’État Condoleezza Rice.
    Les États-Unis sont en effet préoccupés par la persistante de la violence, qui s’est illustrée hier avec l’assassinat de la députée Lamiya Abed Khaddouri, abattue à Bagdad par des hommes armés qui ont réussi à prendre la fuite. « Des hommes armés ont frappé à la porte de la députée, et quand elle a ouvert, ils l’ont abattue », a déclaré une source du ministère de l’Intérieur. La députée figurait à la 30e place sur la Liste irakienne de M. Allaoui, qui a fait élire 40 députés à l’Assemblée nationale. M. Allaoui, qui expédie les affaires courantes jusqu’à l’entrée en fonctions du nouveau gouvernement, a échappé le 20 avril à une tentative d’assassinat menée par un kamikaze à bord d’une voiture piégée. Deux policiers avaient été tués.
    Par ailleurs, un général du ministère de l’Intérieur a été grièvement blessé dans un attentat à Bagdad qui a tué deux de ses gardes et blessé un civil. Deux soldats et un civil irakiens ont été tués dans différentes attaques, et un attentat-suicide a été mis en échec contre une centrale thermique au sud de Bagdad.
    Sur un autre plan, en Italie, le chef du gouvernement Silvio Berlusconi doit éviter une issue trop favorable aux États-Unis dans l’affaire Nicola Calipari. Au lendemain des indiscrétions américaines laissant entendre qu’aucun soldat responsable de la mort de l’agent secret italien ne serait poursuivi, le président du Conseil a tenu à préciser que « l’enquête n’était pas close ».
    La justice va notamment examiner le véhicule dans lequel a été tué, le 4 mars, Nicola Calipari, atteint par des tirs de soldats américains sur la route de l’aéroport de Bagdad, au moment où il ramenait la journaliste d’Il Manifesto, Giuliana Sgrena, libérée par ses ravisseurs après un mois de détention. Ces expertises, réalisées par des techniciens de la police scientifique italienne, pourraient déterminer le nombre de projectiles ayant touché la voiture et le nombre de soldats ayant tiré.
    L’opposition italienne a fustigé les premières conclusions américaines, qualifiées de « gifle » pour Rome par Mme Sgrena.
    Par ailleurs, le Danemark a décidé d’augmenter de 13,44 millions d’euros son aide à la reconstruction civile en Irak, qui est portée à 80,6 millions d’euros durant la période 2003-2008.

    Rumsfeld : Ni les USA ni la coalition ne vaincront les insurgés

    Ni les soldats américains ni les forces de la coalition en Irak ne battront les insurgés, a affirmé le secrétaire américain à la Défense, Donald Rumsfeld. « Les États-Unis et les forces de la coalition, de mon point de vue personnel, ne seront pas l’élément qui fera gagner face à l’insurrection », a dit M. Rumsfeld. Ce sont « les Irakiens eux-mêmes » qui vaincront les insurgés, a-t-il ajouté. Il a insisté sur la nécessité d’arriver à une stabilisation politique et économique en Irak. « Les Irakiens ne parviendront pas (à battre les insurgés) seulement par des moyens militaires, mais par des progrès sur le plan politique et en montrant au peuple irakien ce qui est en jeu dans ce pays », a-t-il précisé. Il a exprimé sa crainte que les efforts entrepris pour mettre en place une force de sécurité irakienne échouent si les nouveaux dirigeants irakiens se basent davantage sur des considérations politiques que sur la compétence. « Je pense que nous sommes en train de gagner » au contraire, a rétorqué de son côté le général Richard Myers, chef d’état-major interarmées. L’officier a cependant reconnu que le nombre d’attaques des insurgés avait sensiblement augmenté ces derniers temps, mais, a-t-il dit, la moitié de ces attaques ont été déjouées. « Je crois que la capacité (des insurgés) est à peu près la même qu’il y a un an », a-t-il indiqué. Une des clefs de la victoire réside dans la stabilisation politique et économique de l’Irak, a-t-il estimé.

    Bucarest demande aux ravisseurs un prolongement de l’ultimatum

    La Roumanie a demandé aux ravisseurs des trois journalistes enlevés le 28 mars en Irak un prolongement de leur nouvel ultimatum qui devait expirer hier à 16h00 heure locale (13h00 GMT), selon un communiqué de la présidence. Les autorités roumaines demandent en outre au Conseil des ulémas d’Irak de « s’impliquer dans les démarches » en vue de la libération des trois otages roumains, de « prendre l’initiative de négociations », précise aussi le communiqué présidentiel. La présidence a par ailleurs renouvelé son appel aux ressortissants roumains à « éviter de se rendre en Irak vu les risques qu’ils peuvent courir dans ce pays ».
    D’autre part, le Conseil suprême de défense de la Roumanie (CSAT) s’est réuni d’urgence hier sous la présidence du chef de l’État, Traian Basescu, et à la demande du Parlement, pour discuter de la situation des trois journalistes otages. Le Premier ministre a pour sa part lancé un appel à la population lui demandant de « ne pas faire le jeu des ravisseurs » et affirmant que « les autorités font de grands efforts » pour la libération des otages.
    Entre-temps, plusieurs centaines de personnes ont manifesté hier à Bucarest et Buzau (centre de la Roumanie), demandant la libération des trois journalistes.

    La tête d’un ex-responsable du Baas mise à prix pour 1 million de dollars

    Le gouvernement irakien a annoncé hier avoir mis à prix pour un million de dollars la tête d’un ex-responsable du parti Baas dissous pour son implication dans la répression du soulèvement chiite de 1991 et les violences actuelles. « Une récompense d’un million de dollars serait payée pour toute personne qui fournirait des informations de nature à conduire à l’arrestation de Abdel Baqi Abdel Karim Saadoun », indique un communiqué du gouvernement. Cet ancien responsable est accusé, selon le texte, d’avoir participé à l’assassinat de quelque 500 personnes dans la région de Bassora (Sud) pendant la répression des chiites en 1991. « Il recrute et finance actuellement des terroristes étrangers dans l’est et le centre de l’Irak. Il finance également, avec ses complices, des attaques contre la police et les civils à Nassiriyah, Bassora (Sud) et Diyala (centre) », selon la même source.

    [color=0066FF]Le nombre d’attentats dans le monde a triplé en un an, selon un rapport officiel américain[/color]

    L’activité terroriste dans le monde a augmenté de manière impressionnante en 2004, le nombre de morts dans des attentats ayant plus que triplé par rapport à l’année précédente, selon des statistiques publiées hier par le Centre national de l’antiterrorisme. Cet organisme, placé sous l’autorité de la CIA, a compté 651 attentats dans le monde en 2004, contre 208 recensés en 2003 par le département d’État. Il a également recensé 1 907 personnes tuées dans des attentats en 2004, contre 625 en 2003. Par ailleurs, 710 personnes ont été prises en otages en 2004, ajoute le rapport.
    Plus de la moitié des attentats en 2004 ont eu lieu en Asie du Sud, qui a enregistré 327 attaques responsables de 502 morts. Mais c’est le Proche-Orient qui compte le plus grand nombre de tués, 726 personnes ayant péri dans 270 attentats. Les attentats les plus sanglants ont eu lieu en Europe et en Eurasie, notamment en Espagne et en Russie, où 636 personnes ont été tuées dans seulement 24 attentats. Ces statistiques étaient auparavant publiées dans le rapport annuel du département d’État sur l’état du terrorisme dans le monde. Les chiffres de 2003 ayant fait l’objet de polémiques avant d’être révisés, le département d’État avait annoncé qu’il se refusait désormais à assurer la publication de ces chiffres.
    Toutefois, dans son rapport annuel, il indique que le terrorisme demeure une menace importante malgré les succès enregistrés contre el-Qaëda, et l’Irak en reste le centre névralgique. Il regrette également que Cuba, l’Iran, la Corée du Nord et la Syrie aient « maintenu en 2004 leurs liens avec le terrorisme ». Le rapport salue en revanche les mesures positives prises par le Soudan et la Libye.
    Le document de 129 pages cite des progrès dans la défense du territoire américain, dans la lutte contre les terroristes en Irak et en Afghanistan, ainsi que dans la coopération antiterroriste internationale. L’Irak « demeure le champ de bataille central dans la guerre contre le terrorisme », selon cette évaluation.
    La nébuleuse el-Qaëda, dont le chef Oussama Ben Laden est toujours en fuite, demeure la principale menace terroriste contre les États-Unis, malgré l’arrestation de plusieurs de ses cadres et l’affaiblissement de ses capacités opérationnelles. Aucun attentat n’a visé en 2004 le territoire des États-Unis, mais des Américains ont été tués à l’étranger, notamment en Irak, en Arabie saoudite, en Afghanistan, en Égypte et dans la bande de Gaza, note le document.
    Parmi les États continuant à soutenir le terrorisme, le rapport affirme que l’Iran reste le plus actif, étant « impliqué dans la planification et le soutien d’attentats et exhortant différents groupes à se servir du terrorisme pour arriver à leurs fins ». « Le plus inquiétant » est que certains de ces États encourageant le terrorisme « ont la capacité de fabriquer des armes de destruction massive et d’autres technologies déstabilisantes qui pourraient ainsi tomber entre les mains des terroristes ».

    L'orient Le Jour, Liban
  14. b_f

    b_f

    Inscrit:
    24 Oct. 2003
    Messages:
    2 669
    Likes:
    2
    Merci au journal L'Orient Le Jour de consacrer une rubrique quotidienne et compléte à ce qui se passe en Irak quand l"ensemble des médias francophones semblent zapper ce qui s'y passe :-(
  15. huda

    huda

    Inscrit:
    8 Oct. 2004
    Messages:
    4 571
    Likes:
    0
    L'absence d'un horizon de Justice, Liberté et Paix, pas très lointain, fait peur, mais , comme disait J.Derrida: "c'est peut-être la condition pour que quelque chose d'inouï arrive. "


    Toujours avec la résistance irakienne! :)rose:)
  16. b_f

    b_f

    Inscrit:
    24 Oct. 2003
    Messages:
    2 669
    Likes:
    2
    Au moins 54 personnes ont été tuées et des dizaines d'autres blessées, mercredi 11 mai au matin en Irak, dans une série d'attentats qui ont secoué Bagdad et le nord du pays.

    Chaque jour apporte son lot de violence en Irak. Mercredi n'a pas dérogé à cette règle macabre, avec une série d'attaques qui a secoué le pays dès le début de la journée. L'attentat le plus sanglant a eu lieu aux premières heures du jour à Tikrit - le fief du président déchu Saddam Hussein -, à 180 km au nord de Bagdad. Pas moins de 31 personnes, dont un policier, ont péri lors de l'explosion d'une voiture placée devant la gare routière du centre de la ville où les voyageurs se pressaient, selon une source policière. La ville a ensuite été pratiquement bouclée par les forces de sécurité et un couvre-feu de jour a été imposé dans la cité, chef-lieu de la province à majorité sunnite de Salaheddine. "Une voiture de marque allemande et fabriquée au Brésil a causé l'explosion", a déclaré une source policière, donnant un premier bilan de 27 morts et de 70 blessés, avant d'indiquer que "quatre des blessés ont décédé".

    Fin avril déjà, Tikrit avait connu une série d'attentats à la voiture piégée. Le 28 avril, deux soldats irakiens y avaient en effet été tués, sept autres blessés (ainsi que trois américains), dans le même type d'attentat. Sept Irakiens avaient également péri dans une double attaque similaire, le 24 avril, toujours dans la même ville.

    DEUX VOITURES PIÉGÉES ET UNE BOMBE ARTISANALE

    Plus au nord, 20 personnes ont par ailleurs été tuées aujourd'hui et 30 autres blessées, lorsqu'un kamikaze a fait sauter sa ceinture d'explosifs au milieu de recrues de l'armée dans la ville de Hawija, selon la police et une source militaire. "Un kamikaze portant une ceinture explosive s'est mêlée aux recrues devant le centre avant de se faire exploser", a en effet déclaré le général Tourhane Youssef, chef de la police de Kirkouk, à 50 km à l'est de Hawija. Un porte-parole de l'armée, le lieutenant-colonel Jalal Zawbaï, a confirmé le bilan des tués, ajoutant que les autorités de Kirkouk avaient indiqué avoir reçu un appel d'assistance de l'hôpital de Hawija pour faire face à l'afflux de nombreux blessés.

    Hawija est connue pour être une place forte de la guérilla. Plusieurs opérations militaires y ont déjà été menées par l'armée américaine et les forces de sécurité de la province pétrolière de Taamim - dont Kirkouk, située à 255 km au nord de Bagdad, est le chef-lieu.

    A Bagdad même, 3 autres personnes sont mortes et 16 ont été blessées dans l'explosion de deux voitures piégées et d'une bombe artisanale : dans le quartier de Dora, au sud de la capitale, une voiture a en effet explosé contre un poste de police, faisant trois morts et huit blessés, selon une source du ministère de l'intérieur. Peu après, dans le quartier Al-Jadida de Bagdad, dans l'ouest de la capitale, deux personnes étaient blessées dans l'explosion d'une autre voiture piégée. Enfin, dans le quartier de Jamia, dans l'ouest de Bagdad, six personnes étaient également blessées, dont trois grièvement, dans l'explosion d'une bombe artisanale.

    Avec AFP
  17. b_f

    b_f

    Inscrit:
    24 Oct. 2003
    Messages:
    2 669
    Likes:
    2
    [color=FF3300]Massacre d'enfants à Bagdad[/color]

    Au moins 25 personnes, pour la majorité des enfants, ont été tuées et 25 autres blessées mercredi dans un attentat suicide à la voiture piégée commis près d'une patrouille de l'armée américaine à Bagdad. Selon un policier en service à l'hôpital Kindi de la capitale irakienne où les corps ont été transportés, les Américains procédaient à une distribution de bonbons à un groupe d'enfants irakiens au moment où un véhicule bourré d'explosif s'est approché de leur convoi avant d'exploser. Trois maisons ont été détruites par la déflagration.

    «Nous avons reçu les cadavres de vingt-quatre enfants de 10 à 13 ans», a confirmé un responsable de l'hôpital qui a par ailleurs assuré que son établissement avait également admis 18 enfants blessés, tandis que l'armée américaine déclare quant à elle avoir évacué 2 autres enfants blessés vers un de ses hôpitaux militaires. Dans cette attaque, un soldat américain aurait aussi été tué et 3 autres blessés. Des témoins qui ont pu pénétrer dans la morgue de l'hôpital Kindi ont vu des corps d'enfants décapités et calcinés, certains ayant perdu bras et jambes dans l'explosion.

    L'attentat s'est produit à 10h30 locale (7h30 à Paris). Selon l'état-major américain, des militaires étaient venus bloquer les issues du quartier après avoir été prévenus de la présence d'un kamikaze circulant en voiture dans le quartier Bagdad al-Jadida. «Mais des enfants ont entouré les Américains qui leur tendaient des sucreries quand soudain la voiture piégée a surgi d'une rue latérale et a explosé», relate Mohamed Ali Hamza, 25 ans, qui était sur place lors de l'attentat. «Ceux qui ont fait cela ne sont pas des résistants, ce sont des criminels qui tuent nos enfants», affirmait par ailleurs la foule réunie dans la rue après le massacre. Il reste à déterminer pourquoi les militaires américains – qui d'après eux avait demandé avant l'attentat à la population de rester chez elle en raison du danger– se sont mis à distribuer des bonbons aux enfants plutôt que de les dissuader de rester autour d'eux comme de dérisoires boucliers humains.

    libération
  18. b_f

    b_f

    Inscrit:
    24 Oct. 2003
    Messages:
    2 669
    Likes:
    2
    je sais qu'on pas le droit de faire de pub vers un lien URL sur bladi mais je vous invite vivement à aller jeter un oeil sur : http://crisispictures.org

    Ca vous donnera un apercu de ce qu'on nous cache en Irak, rien qu'un apercu malheuresement...

Partager cette page