La vie fait que l'on s'éloigne de là où on vient

Discussion dans le forum 'Général' créée par Leila4030 le 5 Avril 2012.

  1. Leila4030

    Leila4030

    Inscrit:
    5 Avril 2012
    Messages:
    1
    Likes:
    1
    Bonjour à tous,

    Je vous lis depuis longtemps maintenant et je me dis qu’il est temps d’enfin discuter avec vous à mon tour!

    Voilà, pour faire court, depuis que j’ai eu mon bac, j’ai choisi un cursus d’étude où il s’avère qu’il y a très peu de personnes d’origine maghrébine. Il y a bien des Marocains mais ce sont des Marocains type Lycée Lyautey etc et donc nous avons très peu de choses en commun finalement. En conséquence, des fois je me sens un peu seule parce qu’il n’y a personne “comme moi”, même si j’ai des amis « français » mais bon je me rends de plus en plus compte que ce n’est pas la même chose. Même si on s’entend sur plein de points, dans le fond, il y a toujours un truc qui nous sépare : pas la même religion, pas la même origine sociale, donc pas de vécu en commun, pas la même culture…

    En plus, l’éloignement géographique dû à mes études a fait que j’ai perdu contact avec mes copines d’enfance avec qui j’ai fait ma scolarité jusqu’au collège/lycée et qui habitent dans le même quartier que moi.

    Tout ça pour dire que des fois, tout ça me manque et j’envie mes anciennes copines qui sont encore en contact parce qu’elles partagent le même délire, les mêmes valeurs, le même vécu, tandis que moi, je suis entourée de personnes, qui aussi sympas qu’elles puissent être, ne remplaceront jamais des gens qui ont tout un vécu, une culture en commun avec moi et avec qui, souvent, un regard suffit pour se comprendre.

    Heureusement que j’ai une amie d’origine maghrébine que j’ai rencontré pendant mes études, et ça me fait un bien fou car avec elle je peux être moi-même car on se comprend sur 99,9% des sujets.

    En puis, plus j’entends les clichés qu’ont certains sur les maghrébins/les quartiers, plus ça me pousse vers un repli sur moi-même, sur ces choses qui me constituent et dont je suis fière.

    Et vous, pour ceux qui se sont éloignés de leur quartier, d’un entourage maghrébin en raison du travail, des études, est-ce que des fois vous vous dîtes pas, que l’authenticité, les valeurs, les vraies ne sont que là d’où on vient et vous avez donc envie de revenir aux sources? ;)

    Merci de vos avis :)
     
    Likes reçus Mighiz aime ça.


  2. ammaro71

    ammaro71

    Inscrit:
    14 Mars 2012
    Messages:
    222
    Likes:
    95
    Je pense que pour ce qui est du rapport esthétique à l'autre, on ne peut nier le rôle du mécanisme d'imprégnation et il est bien normal que l'on se sente mieux avec ses proches, à commencer par maman,et ensuite avec ceux qui nous le sont d'autant moins.En revanche, il y a aussi un plaisir indéniable à côtoyer des personnes qui ne nous sont pas familières, pour la simple raison que tu es aussi un acteur social et qu'il est bon de temps à autre de se "reposer" de nos proches, un peu comme on aime à changer de décors et de discours.( C'est pénible de se sentir seul au milieu d'étrangers ; c'est une punition de se sentir seul au milieu de ses proches)

    N'oublie pas que Tout change, qu'on ne se baigne jamais deux fois dans le même fleuve et qu'il y a des souvenirs auxquels il vaut mieux ne pas redonner réalité, il sont souvent décevant.Te rapprocher de personnes que tu juges sentimentalement comme étant proches de toi n'est pas une garantie de retrouver près elles l'harmonie que tu sembles regretter.

    On revisite souvent le passé quand l'avenir est sombre, incertain et absurde, mais il ne faut pas se tromper de cible, ton problème n'est peut-être pas le passé révolu, mais l'avenir angoissant qui n'a de solutions que dans sa réalité à venir...

    Je ne crois pas que tu sois passéiste à ton âge, mais plus sûrement que tu traverses une légère déprime.Je n'ai rien de madame soleil, mais je veux bien parier une "barre chocolatée" ( dont on taira la marque);), que tu t'alimentes pas très bien et que tu ne prends pas suffisamment soin de ta santé.
     
  3. HAFSA68

    HAFSA68

    Inscrit:
    4 Jan. 2012
    Messages:
    701
    Likes:
    293
    Salut,

    J'ai vécu la même chose que toi, mais je me suis forcé à garder un lien avec une amie d'enfance, qui avait un parcours de réussite sociale également, mais pas dans le même domaine.

    Une fois, je suis rentrée chez mes parents et via Facebook, j'avais pris soin de prendre contact avec des amies de collège. On a été prendre un verre avec elles (quand je dis on, c'est ma soeur et moi), et en fait, je me suis ennuyée.

    Aussi simple que celà puisse paraitre, ces filles n'ont pas "évoluées" de la même façon que toi, et pour beaucoup elles jalousent, celles qui ont plutôt réussi.

    Dorénavant, je reste sur mes ami(e)s acquis via mon parcours. C'est vrai que des fois, c'est dur, mais il faut vivre avec et savoir également partager cette culture que tu as et que eux n'ont pas....
     

Partager cette page