La voix de Saddam Hussein?

Discussion dans le forum 'Actualités marocaines' créée par - le 7 Mai 2003.

  1. Ancien-Membre

    Ancien-Membre

    Inscrit:
    27 Juil. 2013
    Messages:
    146
    Likes:
    1 775
    Le «Sydney Morning Herald» a reçu et diffuse une cassette audio sur laquelle on peut entendre un discours présenté comme celui de l'ancien dictateur irakien.

    n journal australien a annoncé mercredi être entré en possession, deux jours plus tôt à Bagdad, d'une cassette contenant un discours de Saddam Hussein. Selon les deux hommes qui ont remis l'enregistrement aux reporters du «Sydney Morning Herald», le discours aurait été prononcé le matin même, soit lundi.

    Les deux journalistes se trouvaient dans une voiture, à l'extérieur de l'hôtel Palestine, quand deux hommes parlant avec l'accent de Tikrit (la ville dont saddam Hussein est originaire) leur ont demandé le chemin des locaux des chaînes arabes Al-Jazira ou Al-Arabiya. Apprenant qu'ils se situaient à l'intérieur de l'hôtel, où se trouvent de nombreux soldats américains, ils ont donné la cassette aux reporters en affirmant qu'elle avait été enregistrée le matin même par Saddam Hussein en personne et que le message devait être diffusé «aux Irakiens et au monde». Le journal a fait part de son intention de remettre la bande aux autorités américaines.

    L'enregistrement dure environ 15 minutes (écouter la bande audio). La voix est hachée, encombrée par une toux. Mais l'homme s'exprime sur un ton volontaire (lire le transcript en anglais sur le site du «Sydney Mornig Herald»), combatif. «Par ce moyen secret, je vous parle depuis le grand Irak et je vous dis que votre principale tâche, à vous Arabes et Kurdes, chiites et sunnites, musulmans et chrétiens, et à toute la population irakienne toutes religions confondues, est de bouter l'ennemi hors de ce pays (...) On dirait que nous allons devoir revenir au même type de lutte secrète par lequel nous avons commencé.» Elle fait également référence à la fusillade du 28 avril, durant une célébration supposée de l'anniversaire de Saddam Hussein à Falloudja, où les troupes américaines avaient fait feu sur la foule, tuant 15 personnes: «Le peuple irakien a défié le monde entier en célébrant le 28 avril et en démontrant que cette fête n'était pas une contrainte imposée par Saddam Hussein ou des autorités irakiennes (...) Certains d'entre vous admirent l'Ouest et le décrivent comme un monde libre, mais ça n'est pas le cas. Les gens authentiques ne font pas attention à ce que racontent les médias occidentaux, car ils sont contrôlés par les Sionistes. Ils racontent beaucoup, beaucoup de mensonges, et vous, Irakiens, avez remporté la bataille morale parce que les Américains ont détruit l'Irak et dévalisé nos pièces archéologiques en détruisant le musée National de Bagdad (...) Chaque jour, vous devez montrer comment résister à l'occupation, et l'œil de Dieu sera sur vous et sur ceux qui se dresseront contre l'envahisseur (...) La victoire est proche.» Il conclut: «Ils veulent éteindre la lumière de Dieu en parlant mais la victoire de Dieu sera complète. Allah est grand, et honte sur le gouvernement américain, et que la malédiction s'abatte sur lui avant le jour du jugement.»

    Le journal indique avoir fait écouter l'enregistrement à un linguiste australien et à une dizaine d'Irakiens. L'opinion générale était qu'il s'agissait bien de la voix de Saddam Hussein, sa rhétorique étant par ailleurs proche de celle de l'ancien président irakien. Connie Levett, rédacteur en chef de la rubrique internationale du «Sydney Morning Herald», a déclaré que l'interprète contacté pour traduire la bande était sûr «à 70, 80%» qu'il s'agit bien de la voix du président déchu. Pendant la guerre, plusieurs bombardements américains ont spécifiquement visé le président irakien et ses proches. Personne n'a vu ni entendu Saddam Hussein depuis un mois. Selon des responsables américains, l'ancien vice-Premier ministre irakien Tarek Aziz, détenu par les troupes de Washington, a dit à ses geôliers que Saddam Hussein était encore vivant dans la première partie du mois d'avril.

    Libération, france

    >>>>DOCUMENT AUDIO<<<
     


Partager cette page