Les Yeux sec - Prostitution: vive polémique au Maroc

Discussion dans le forum 'Culture' créée par Bladi le 19 Mai 2004.

  1. Bladi

    Bladi Administrateur

    Inscrit:
    19 Mars 2002
    Messages:
    15 568
    Likes:
    4 942
    Le film marocain "les Yeux secs" de Narjiss Nejjar, qui se déroule dans un village de prostituées berbères dans le Moyen Atlas, suscite au Maroc une vive polémique et des débats qui ont été portés jusque devant le parlement.

    "Les Yeux secs", une co-production franco-marocaine, se déroule dans un village berbère peuplé essentiellement de femmes qui vivent du commerce de leur corps. Seuls y entrent les hommes qui paient.

    La polémique a commencé avec une levée de boucliers dans la région d'Aghbala, le village où le film a été tourné. La réalisatrice n'aurait pas dit aux figurantes, issues de ce village, que le film mettait en scène la prostitution, selon les détracteurs du film.

    "On croyait que c'était un documentaire, un film historique. Ce film a porté atteinte à notre dignité. Notre région n'est pas le b... du Maroc", a expliqué une des figurantes au journal Le Matin. L'avocat des plaignants a demandé le retrait de ce film des salles où il est projeté.

    L'affaire a été portée devant le Parlement marocain, le 12 mai, lorsqu'un député de l'Union démocratique s'est fait l'écho des plaintes de la population d'Aghbala. "Quelles sont les mesures prises contre Narjiss Nejjar?", a demandé le député à Nabil Benabdellah, ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement.

    "Nous sommes dans le domaine de la création et de la créativité. La créativité est d'abord liberté", a répondu M. Benabdellah, repoussant l'idée de censurer le film.

    Narjiss Nejjar se défend en soulignant que les figurantes ont accepté en toute connaissance de cause de participer au film et ont signé des contrats de travail.

    "Pendant le tournage, ces femmes se sont plaintes, me demandant de raconter (...) leur calvaire dans ce commerce de leur chair. (...) Le silence serait ici la plus honteuse des hypocrisies", a estimé la réalisatrice, citée dans le Matin.

    AFP


  2. nwidiya

    nwidiya Super Modératrice

    Inscrit:
    25 Déc. 2002
    Messages:
    85 033
    Likes:
    12 460
    je ne sais pas ce kil c passé (Seul Dieu sait)
    mais en tout cas je ne crois pas que les gens d'Aghbala auraient mentis.... ils n'ont pas que ça à faire que de mentir

    par contre d'autres oui, mais à kel prix? celui d'humilier des gens? de les tromper? les arnaquer?...
    j espere que la verité éclatera!!!
  3. Zapatero

    Zapatero

    Inscrit:
    26 Avril 2004
    Messages:
    13
    Likes:
    0
    Malheuresement c’est bien connus, il ya des régions entières qui vivent de la prostitution, de mère en fille
  4. nwidiya

    nwidiya Super Modératrice

    Inscrit:
    25 Déc. 2002
    Messages:
    85 033
    Likes:
    12 460
    c pas ça le probleme Ouday,le probleme c'est ce qu'a fait narjiss....
  5. ghazala

    ghazala

    Inscrit:
    2 Mai 2004
    Messages:
    68
    Likes:
    0
  6. Skunkey

    Skunkey

    Inscrit:
    27 Mars 2003
    Messages:
    34
    Likes:
    0
    pourquoi pas?, tout le monde ment ... :chepa:
  7. Yazz

    Yazz

    Inscrit:
    11 Déc. 2002
    Messages:
    23 629
    Likes:
    240
    Nous savons que la prostitution est partout au Maroc et vu les tensions qui existent toujours dans les composantes marocaines, la réalisatrice aurait pu choisir un lieu fictif et ne montrant pas du doigt une région en particulier mais se focaliser et démontrer la problématique de ce phénomène.
    Il y a encore certains tabous chez nous et il est temps de briser ces tabous bien sûr mais comme nous savons que "nos mentalités" sont quelque peu figées, cela peut être vécu comme une provocation supplémentaire !

Partager cette page