>

Fouad Ali El Himma bientôt ambassadeur en France ?

23 novembre 2011 - 11h42
Fouad Ali El Himma bientôt ambassadeur en France ?

Fouad Ali El Himma, qui a tenu en haleine toute la scène politique nationale, ne s’est finalement pas présenté aux élections législatives du 25 novembre. L’homme entretient le mystère total quant à son avenir politique.

El Himma, qui a chamboulé le paysage politique national après la création du Parti Authenticité et Modernité en 2008, a été pendant longtemps la bête noire des manifestations de protestations qui secouent le Maroc depuis le 20 février de cette année.

A ce jour, "le succès de la vie politique du Royaume dépendrait du retrait de Fouad Ali El Himma de la scène nationale au moins jusqu’à l’annonce des résultats du prochain scrutin législatif" explique un ancien diplomate marocain dans les colonnes d’Al Ousboue.

La campagne électorale du PAM se déroule donc sans le mentor du parti, pressenti pour succéder à El Mostapha Sahel, dernier ambassadeur en poste à Paris, où la représentation diplomatique marocaine aurait rencontré plusieurs difficultés.

En ajoutant à cela le retour au Maroc du consul général du Royaume en France, Abderrazak Jaïdi, à ce poste depuis plusieurs décennies, la présence du Maroc dans l’Hexagone se retrouve fortement affaiblie. Cette situation est d’autant plus délicate à l’approche des présidentielles de 2012, qui intéressent fortement le Maroc. Un échec de Nicolas Sarkozy lors de ce scrutin pourrait s’avérer une véritable catastrophe pour les intérêts du Maroc en France.

Al Ousboue indique à cet effet que si "feu Hassan II considérait que l’ambassade du Maroc en France est une annexe du cabinet Royal", dans ce cas "Fouad Ali El Himma serait l’homme approprié pour cette mission, qui le mettrait d’ailleurs à l’abri de toute intervention constitutionnelle du prochain chef du gouvernement, puisque la majorité des affaires, dont a la charge l’ambassade du Maroc en France, échappe aux prérogatives du ministre des Affaires étrangères".

En attendant, El Himma, actuellement député de Rhamna et président du conseil municipal de Benguerir, continue à présider la destinée de la Fondation Rhamna pour le développement durable, à la tête de laquelle il nourrit de grandes ambitions pour son fief d’origine surnommée avec une pointe d’humour Fouad City (Benguerir).

- Par: Jalil Laaboudi


Ces articles peuvent vous intéresser
L'acteur égyptien Youssef Chaabane insulte les MarocainsL’acteur égyptien Youssef Chaabane insulte les Marocains
Lors d’un entretien accordé à la chaîne égyptienne Al Balad, l’acteur et réalisateur Youssef Chaabane s’en est vivement pris aux...
Vidéo : Rabat sous les eauxVidéo : Rabat sous les eaux
Des pluies torrentielles se sont abattues aujourd’hui sur la ville Rabat. Dans une vidéo publiée sur YouTube on voit l’avenue Mohammed V complètement...
Voilà ce que sont devenues les BMW de Mission Impossible VVoilà ce que sont devenues les BMW de Mission Impossible V
Toujours en tournage au Maroc, le cinquième volet de la saga Mission Impossible n’est pas très tendre avec les voitures BMW utilisées lors du...
Retour des Marocains du monde : le port Tanger Med asphyxiéRetour des Marocains du monde : le port Tanger Med asphyxié
C’était prévisible. Même à pleine capacité, le port Tanger-Med n’a pu satisfaire l’afflux massif de Marocains du monde en partance pour l’Europe....
Une Marocaine condamnée à mort pour avoir brûlé vif son mari violentUne Marocaine condamnée à mort pour avoir brûlé vif son mari violent
Victime de violences conjugales depuis des années, une femme a fini par brûler vif son mari. Cette semaine, le tribunal d’El Jadida l’a condamnée à...
Tuerie de Kénitra : reportageTuerie de Kénitra : reportage
Reportage de la première chaîne marocaine dans la ferme de Kénitra où six personnes ont été assassinées, semble-t-il, par l’un des gardiens de la ferme,...


Les rubriques de Bladi.net

MarocSport Marocains du mondeMondeSociétéPhotos du MarocRecettes de cuisine marocaine

Bladi.net

Qui sommes-nous?
Notre équipe
Charte de confidentialité
ContactPublicité
› Bladi.net c'est aussi Bladna.nl pour les néerlandophones
› Bladi.net : 2002 - 2014