Recherche

France - Violences policières : Les étrangers sont les plus exposés

3 décembre 2004 - 16h24 - Maroc

Les étrangers et les Français d’origine étrangère sont les plus exposés aux "violences policières", selon un rapport rendu public vendredi par la commission Citoyens-Justice-Police, organisme créé par diverses associations dont la Ligue des Droits de l’Homme (LDH).

Fondée en 2002 par la LDH, le MRAP (Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples), le syndicat des avocats de France (SAF) et le syndicat de la magistrature (SM), la commission a relevé une "très forte surreprésentation des +minorités visibles+ parmi les victimes de violences policières" dans cinquante cas portés à sa connaissance entre juillet 2002 et juin 2004. "Dans 60% des cas, les victimes sont des ressortissants étrangers (...) Dans les 40% restant, les victimes sont de nationalité française mais, à quelques exceptions près, leur nom ou leur apparence physique peut laisser penser qu’elles sont d’origine étrangère", poursuivent les auteurs du rapport. "Les opérations de police propices aux dérapages conduisant à des actes de violence sont majoritairement les contrôles d’identité", relève le document qui fait par exemple état à Toulouse "d’interpellations +au faciès+ ou lors de banals contrôles d’identité, accompagnées d’humiliations, de propos racistes et xénophobes". "La situation des étrangers reconduits à la frontière est également significative" de dérapages, selon le texte.

Afp - L’Economiste

Bladi.net

Bladi.net - 2015 - Archives - A Propos - Contact