>

Où en est l’ouverture des frontières maroco-algériennes ?

19 septembre 2011 - 10h29
Où en est l'ouverture des frontières maroco-algériennes ?

L’ouverture des frontières entre le Maroc et l’Algérie serait "improbable", car les deux Etats, coincés dans une rivalité historique depuis la guerre des sables, ont transmis cet état d’esprit à leurs peuples respectifs, aujourd’hui convaincus de la légitimité du conflit maroco-algérien, estime la franco-algérienne Mélissa Rahmouni, présidente de l’association Sciences Po Monde Arabe (SMPA), à Paris.

La fermeture des frontières entre les deux pays et le conflit autour du Sahara, rappelle selon l’auteur "l’instrumentalisation de la question palestinienne" par "les régimes du Proche-Orient pour détourner leurs populations des problèmes nationaux et déverser leurs frustrations pour la libération passionnelle des territoires palestiniens".

Le régime algérien, qui est désormais obligé de composer avec les mutations politiques qui s’opèrent au Maroc, en Libye et en Tunisie, répondrait enfin aux incessants appels du Maroc pour la normalisation de leurs rapports, note la présidente du SMPA, auteur de plusieurs analyses sur l’Algérie.

L’auteur revient dans son article sur l’intervention du Roi Abdallah d’Arabie Saoudite, alors en convalescence au Maroc, auprès d’Abdelaziz Bouteflika pour le convaincre de la nécessité de l’ouverture des frontières entre les deux pays. Cette ouverture aurait d’ailleurs été décidée par le président algérien en début d’année d’après des sources diplomatiques occidentales citées par le quotidien marocain Akhbar Al Yaoum.

Face aux multiples appels du Roi Mohammed VI pour une normalisation des rapports, le président algérien avait fini par lancer un signal fort au Maroc en avril dernier, affirmant depuis Tlemcen qu’"Il n’y a pas de problème entre le Maroc et l’Algérie" ajoutant non sans humour que "le problème du Sahara occidental est un problème onusien. Le Maroc est un pays voisin et frère. Il faut coopérer et nous devons coopérer".

Les rumeurs sur l’imminente ouverture des frontières entre les deux pays se multiplient, mais ne se concrétisent jamais. L’Algérie continue de "camper sur des positions figées" et son "élite dirigeante" serait "incapable d’analyser la situation", preuve en est la récente fermeture des frontières avec la Libye et sa "lecture purement sécuritaire" de la révolte dans ce pays, explique l’auteur.

Depuis août, des appels à une révolution algérienne contre le régime de Bouteflika, faisaient rage sur Facebook. Le ministre algérien de l’Intérieur, Dahou Ould Kablia, avait accusé jeudi "des parties étrangères" de vouloir provoquer des troubles en Algérie.

- Par: Jalil Laaboudi



Ces articles peuvent vous intéresser
Fès va se doter d'une plage artificielleFès va se doter d’une plage artificielle
La ville de Fès se dotera finalement d’une plage artificielle dans les prochains mois. Défendu becs et ongles par son maire istiqlalien Hamid...
Maroc : violences racistes contre les migrants à TangerMaroc : violences racistes contre les migrants à Tanger
De nouvelles violences ont éclaté dans le quartier de Boukhalef à Tanger, durant lesquelles une cinquantaine de Tangérois armés de machettes et de...
Egypte : Laïla ghofrane s'écrie « Vive Al-Sissi » après la pendaison du meurtrier de sa filleEgypte : Laïla ghofrane s’écrie « Vive Al-Sissi » après la pendaison du meurtrier de sa fille
La chanteuse marocaine Laïla ghofrane est « aux anges » après la mise à mort du meurtrier de sa fille et d’une de ses amies égyptiennes. En effet, ce...
Badr Hari : 1 minute de combat et deux KO le même soirBadr Hari : 1 minute de combat et deux KO le même soir
Badr Hari vient de remporter la troisième édition du GFC, qui se tient à Dubaï et environ 200.000 euros qui vont avec. Il a asséné à son premier...
Maroc : le Maire en « 4x4 Mercedes » de fonction a été limogéMaroc : le Maire en « 4x4 Mercedes » de fonction a été limogé
La publication d’une photo le montrant avec son « 4x4 Mercedes » de fonction aura finalement précipité son départ. Le maire de Sidi Slimane, Hicham...
Kamal Essaheb, immigré clandestin aux Etats-Unis devenu avocatKamal Essaheb, immigré clandestin aux Etats-Unis devenu avocat
Un hommage a été rendu mardi à la Maison Blanche à dix immigrants clandestins aux Etats-Unis, en tant que "Champions du changement", un programme...


Les rubriques de Bladi.net

MarocSport Marocains du mondeMondeSociétéPhotos du MarocRecettes de cuisine marocaine

Bladi.net

Qui sommes-nous?
Notre équipe
Charte de confidentialité
ContactPublicité
› Bladi.net c'est aussi Bladna.nl pour les néerlandophones
› Bladi.net : 2002 - 2014