>

Où en est l’ouverture des frontières maroco-algériennes ?

19 septembre 2011 - 10h29
Où en est l'ouverture des frontières maroco-algériennes ?

L’ouverture des frontières entre le Maroc et l’Algérie serait "improbable", car les deux Etats, coincés dans une rivalité historique depuis la guerre des sables, ont transmis cet état d’esprit à leurs peuples respectifs, aujourd’hui convaincus de la légitimité du conflit maroco-algérien, estime la franco-algérienne Mélissa Rahmouni, présidente de l’association Sciences Po Monde Arabe (SMPA), à Paris.

La fermeture des frontières entre les deux pays et le conflit autour du Sahara, rappelle selon l’auteur "l’instrumentalisation de la question palestinienne" par "les régimes du Proche-Orient pour détourner leurs populations des problèmes nationaux et déverser leurs frustrations pour la libération passionnelle des territoires palestiniens".

Le régime algérien, qui est désormais obligé de composer avec les mutations politiques qui s’opèrent au Maroc, en Libye et en Tunisie, répondrait enfin aux incessants appels du Maroc pour la normalisation de leurs rapports, note la présidente du SMPA, auteur de plusieurs analyses sur l’Algérie.

L’auteur revient dans son article sur l’intervention du Roi Abdallah d’Arabie Saoudite, alors en convalescence au Maroc, auprès d’Abdelaziz Bouteflika pour le convaincre de la nécessité de l’ouverture des frontières entre les deux pays. Cette ouverture aurait d’ailleurs été décidée par le président algérien en début d’année d’après des sources diplomatiques occidentales citées par le quotidien marocain Akhbar Al Yaoum.

Face aux multiples appels du Roi Mohammed VI pour une normalisation des rapports, le président algérien avait fini par lancer un signal fort au Maroc en avril dernier, affirmant depuis Tlemcen qu’"Il n’y a pas de problème entre le Maroc et l’Algérie" ajoutant non sans humour que "le problème du Sahara occidental est un problème onusien. Le Maroc est un pays voisin et frère. Il faut coopérer et nous devons coopérer".

Les rumeurs sur l’imminente ouverture des frontières entre les deux pays se multiplient, mais ne se concrétisent jamais. L’Algérie continue de "camper sur des positions figées" et son "élite dirigeante" serait "incapable d’analyser la situation", preuve en est la récente fermeture des frontières avec la Libye et sa "lecture purement sécuritaire" de la révolte dans ce pays, explique l’auteur.

Depuis août, des appels à une révolution algérienne contre le régime de Bouteflika, faisaient rage sur Facebook. Le ministre algérien de l’Intérieur, Dahou Ould Kablia, avait accusé jeudi "des parties étrangères" de vouloir provoquer des troubles en Algérie.

- Par: Jalil Laaboudi


Ces articles peuvent vous intéresser
La course au surarment entre l'Algérie et le Maroc est très préoccupanteLa course au surarment entre l’Algérie et le Maroc est très préoccupante
La course à l’armement entre l’Algérie et le Maroc a pris des proportions préoccupantes ces dernières années. C’est le constat soulevé par le professeur...
Fès : colère royale et limogeage du préfet de policeFès : colère royale et limogeage du préfet de police
Nommé à peine il y a 6 mois, l’ex-nouveau préfet de Fès, Noureddine Sennouni, a été démis de ses fonctions par le Roi Mohammed VI pour une erreur...
Mariage de Moulay Rachid : cérémonie de "La Berza" - Photos et vidéoMariage de Moulay Rachid : cérémonie de "La Berza" - Photos et vidéo
Hier, vendredi, c’était le deuxième jour des cérémonies du mariage de Moulay Rachid avec Oum Keltoum Boufarès au palais royal de Rabat, où a été...
CAN-2015 : deux coupes d'Afrique de suspension et plusieurs millions de dollars de dommagesCAN-2015 : deux coupes d’Afrique de suspension et plusieurs millions de dollars de dommages
Le président de la Confédération africaine de football, Issa Hayatou, s’est confié au journal l’Équipe sur la disqualification du Maroc et surtout sur...
Maroc : une cellule terroriste démantelée à TangerMaroc : une cellule terroriste démantelée à Tanger
Une nouvelle cellule terroriste a été démantelée à Tanger, dans le nord du Maroc, par les services de sécurité en collaboration avec la Direction...
Abdallah Baha n'avait que 15.000 dirhams sur son compte bancaireAbdallah Baha n’avait que 15.000 dirhams sur son compte bancaire
L’ancien ministre d’Etat Abdellah Baha, décédé après avoir été percuté par un train il y a trois semaines, n’avait que 15.000 dirhams sur son compte...


Les rubriques de Bladi.net

MarocSport Marocains du mondeMondeSociétéPhotos du MarocRecettes de cuisine marocaine

Bladi.net

Qui sommes-nous?
Notre équipe
Charte de confidentialité
ContactPublicité
› Bladi.net c'est aussi Bladna.nl pour les néerlandophones
› Bladi.net : 2002 - 2014