Recherche

FRS se positionne sur le port de Sebta

18 juillet 2008 - 12h10 - Marocains du monde

La compagnie maritime FRS opérant sur le détroit entend se positionner sur la ligne Sebta-Algésiras. La ligne commencera à être exploitée à partir du 19 juillet avec le transfert d’un bateau d’une des autres lignes de l’entreprise. Le bateau a déjà entamé des essais d’accostage au port de Sebta.

L’entrée en service de cette ligne est due aux limitations imposées par les autorités espagnoles sur le port de Tarifa. Du 19 juillet au 4 août, le port de Tarifa interdira l’accès aux véhicules particuliers voulant effectuer la traversée vers le détroit, explique Rachid Chrigui, directeur général de FRS Maroc. « Il s’agit pour nous de maintenir le rythme de la traversée sur d’autres ports », ajoute-t-il.

La compagnie qui agit en monopole de fait sur la ligne Tarifa-Tanger ne compte pas, par contre, la délaisser. « Nous avons une clientèle fidèle et nous entendons bien leur assurer le service nécessaire », assure Chrigui. FRS a en effet rajouté un fast-ferry le 14 juin dernier sur la ligne Tanger-Tarifa. Battant pavillon marocain, le Tanger Jet II a nécessité un investissement de 30 millions d’euros, soit près de 350 millions de DH. Le bateau qui opérait auparavant en Europe du Nord a seulement 4 ans de service, ce qui en fait le plus « jeune » fast-ferry du détroit, selon FRS.
A partir de ce mois, la compagnie devra aussi déplacer l’un de ses bateaux vers la ligne Tanger-Algésiras, afin de mieux assurer la traversée des MRE lors de l’opération Transit. A noter que l’un des bateaux de sa flotte devra maintenir une traversée sur le port de Tarifa à partir de Tanger et ce pour assurer l’appui des groupes de touristes que l’opérateur maritime transporte sur Tanger. En effet, le port de Tarifa restera ouvert aux passagers à pied et en autocar.

FRS a aussi entamé une série d’essais d’accostage sur le port de TangerMed. L’un des fast-ferrys de sa flotte a procédé même à l’embarquement et débarquement d’un véhicule de test pour vérifier la compatibilité des quais d’accostage. Les tests ont été menés au sein de la rade de TangerMed I, en attente de la finalisation des travaux du port roulier. Pour Chrigui, il s’agit de montrer la capacité des bateaux à accoster sur tous les ports du détroit.

A noter que la ligne Tarifa-Tanger dispose de nombreux adeptes, particulièrement pour la courte durée qui est de 35 minutes, selon FRS. Sur Algésiras, les fast-ferrys assurent la traversée en moins d’une heure, alors que pour les ferrys conventionnels l’effectuent en deux heures. Mais au crédit de ces derniers, la navigabilité même en cas de forte mer, qui reste impossible pour les fast-ferrys trop sensibles à la houle.

Source : Ali ABJIOU L’Economiste

Bladi.net

Bladi.net - 2015 - Archives - A Propos - Contact