Recherche

Maroc : les autorités ferment les établissements scolaires du groupe Mohamed Al-Fatih

6 janvier 2017 - 10h50 - Maroc

Le ministère de l’Intérieur vient d’ordonner la fermeture des établissements scolaires du groupe Mohamed Al-Fatih, liés au leader du mouvement Hizmet, le turc Fethullah Gülen et ce dans un délai d’un mois.

Pour les autorités marocaines, ces établissements participent à la « propagation de l’idéologie » de ce mouvement et de son fondateur, ainsi que la diffusion d’idées « contraires » aux principes du système éducatif et religieux marocain, indique la Map.

Cette décision fait suite aux investigations menées par les autorités qui ont révélé que ces établissements « utilisent le secteur de l’enseignement et de l’éducation comme un champ fertile pour faire la propagande de l’idéologie de ce mouvement et de son fondateur et pour répandre des idées contraires aux principes du système éducatif et religieux marocain ».

Le ministère rappelle que plusieurs avertissements avaient été adressés dans le passé au groupe pour remédier « aux dysfonctionnements enregistrés » et prendre des mesures pour s’adapter aux dispositions juridiques et les cursus en vigueur.

Quant aux élèves scolarisés (environ 2500) dans ces établissements, le ministère de l’Education nationale se chargera, promet-on, de les redéployer dans d’autres établissements scolaires.

Bladi.net

Bladi.net - 2017 - Archives - A Propos - Contact