>

Haj Youness indésirable aux USA

30 août 2006 - 17h13
Haj Youness indésirable aux USA

Décidément, les Etats-Unis voient des terroristes partout ! Le célèbre luthiste Marocain Haj Youness ne s’est pas rendu aux Etats-Unis comme nous l’avions annoncé dans notre édition du 28 août.

Et pour cause, l’artiste mondialement connu s’est vu refuser le visa au consulat américain à Casablanca pour « enquêtes complémentaires ». « L’ordinateur ne m’a pas accepté », ironise-t-il. Le système informatique aurait douté du nom de l’artiste « M’Hamed Haj Youness ». Son nom ressemblerait à celui d’un terroriste notoire ? « Le visa ne lui a pas été refusé. Mais il s’agirait plutôt d’une procédure normale demandée par le département d’Etat américain, pour complément d’information », indique David Ranz, attaché de presse à l’ambassade américaine à Rabat. « Nous attendons toujours les résultats et nous ne savons pas combien de temps cette procédure va prendre », dit-il.

A noter que Haj Youness était invité par une organisation non gouvernementale culturelle américaine du nom de « Genesis at the crossroad ». Des accords culturels devaient être signés à cette occasion (réalisation d’un théâtre et d’un conservatoire), selon Haj Youness. Il devait aussi animer deux concerts, le 24 août à Chicago et le 28 août à Washington. Ce concert s’inscrit dans le cadre d’un programme international d’échanges culturels baptisé « Artlink ».

Pour rappel, l’ambassade des Etats-Unis a dernièrement mis en place une nouvelle organisation afin de rendre les procédures de demande plus efficaces et surtout plus rapides . Ces mesures entre dans le cadre du renforcement des procédures antiterroristes. Ainsi, outre l’inscription via le site Web, les postulants sont tenus à l’obtention du visa de donner leurs empreintes digitales. Celles-ci seront authentifiées une fois le voyageur sur le sol américain. De même, une adresse électronique spécialement dédiée aux missions urgentes a été créée. Sur casablancabusiness@state.gov, les demandeurs doivent préciser les détails de leur mission d’affaires (dates des réunions, sujets à traiter...). Pour ce qui est des files d’attente interminables, de nouvelles mesures ont été également annoncées : des rendez-vous sont mis en place pour les entretiens et un espace d’attente devrait être prochainement créé.

L’Economiste

-



Ces articles peuvent vous intéresser
Etats-Unis : un ancien diplomate marocain et son épouse risquent 10 ans de prison pour "esclavage"Etats-Unis : un ancien diplomate marocain et son épouse risquent 10 ans de prison pour "esclavage"
Un couple de marocains, dans l’Etat US de Virginie, a plaidé coupable pour avoir fait entrer illégalement une femme du Maroc aux États-Unis puis...
Pour la police de Marrakech, maquillage rime avec prostitutionPour la police de Marrakech, maquillage rime avec prostitution
Après le délit de faciès, voici le délit que l’on pourrait qualifier d’esthétique. Une nouvelle brigade de femmes policières en civil vient de voir le...
Ramadan : un Marocain en prison pour avoir mangé en publicRamadan : un Marocain en prison pour avoir mangé en public
Un Marocain a été condamné à de la prison ferme par le tribunal de première instance de Tzinit, 900 km au sud de Rabat, pour avoir mangé en plein...
Une lycéenne marocaine qui assistait sa mère malade au Maroc est sommée de quitter la FranceUne lycéenne marocaine qui assistait sa mère malade au Maroc est sommée de quitter la France
Hajar est une lycéenne marocaine de 19 ans qui vit (pour le moment) à Paris. Ayant rejoint sa mère hospitalisée au Maroc pour l’assister pendant une...
"Colonat", ce faux virus qui contaminerait les dattes pendant ramadan"Colonat", ce faux virus qui contaminerait les dattes pendant ramadan
Une fausse information concernant un prétendu virus "colonat" qui contaminerait les dattes circule à la vitesse grand V parmi les musulmans de...
Maroc : en cas d'impôts impayés, l'Etat se servira directement sur les comptes bancairesMaroc : en cas d’impôts impayés, l’Etat se servira directement sur les comptes bancaires
Signée jeudi 17 avril, la nouvelle charte de recouvrement des créances publiques suscite encore la polémique, entre autres au Parlement. Le Ministre...


Les rubriques de Bladi.net

MarocSport Marocains du mondeMondeSociétéPhotos du MarocRecettes de cuisine marocaine

Bladi.net

Qui sommes-nous?
Notre équipe
Charte de confidentialité
ContactPublicité
› Bladi.net c'est aussi Bladna.nl pour les néerlandophones
› Bladi.net : 2002 - 2014